Auteur : IESR - Institut européen en sciences des religions

Colloque : « Le religieux dans les sciences sociales en France, une légitimité problématique » — CNRS site Pouchet, Paris, 03-04/02/2014

Colloque annuel de l’Association française de sciences sociales des religions (AFSR) organisé par Céline Béraud, Bruno Duriez et Béatrice de Gasquet, avec le soutien du GSRL (Groupe Sociétés Religions Laïcités, CNRS-EPHE), du CEIFR (Centre d’Etudes Interdisciplinaires des Faits Religieux, CNRS-EHESS), de l’URMIS (Unité de recherche “Migrations et société”, CNRS-Université Paris Diderot-IRD) et de l’IUF (Institut Universitaire de France). Les lundi 3 et mardi 4 février 2014 Au site CNRS Pouchet, 61 rue Pouchet 75017 Paris Inscription via le formulaire en document joint Programme Lundi 3 février 2014 9h-12h Accueil (Céline Béraud, présidente de l’AFSR) Céline Béraud, Université de Caen/IUF : Introduction du colloque. Quelle(s) place(s) pour la sociologie des religions ? Présidente : Rita Hermon-Belot, EHESS/CEIFR. Baptiste Coulmont, Université Paris 8 /CRESSPA, et Olivier Martin, Université Paris Descartes/CERLIS : La place du religieux dans les doctorats. Qualifications et recrutements en sociologie. Béatrice de Gasquet, Université Paris Diderot/URMIS : Le fait religieux dans le canon sociologique: une analyse des maquettes de licence dans les universités françaises. Pierre Lassave, CEIFR : Le groupe de sociologie des religions en questions (1954-1993). Bruno Duriez, CNRS/CLERSÉ : La sociologie dans ou sur la religion ? La déconfessionnalisation de l’AFSR. 12h-13h : Assemblée générale de

Colloque : « Guerre et religion » — Fondation Simone et Cino Del Duca (Institut de France), Paris, 22-24/01/2014

Colloque international organisé par l’Académie des Sciences morales et politiques. Les mercredi 22, jeudi 23 et vendredi 24 janvier 2014 A la Fondation Simone et Cino Del Duca (Institut de France), 10 rue Alfred de Vigny Paris 8e Inscription obligatoire auprès de info@guerre-et-societe.com ou ebel@asmp.fr Voir le programme complet.

Colloque international : « Religion et politique étrangère » — CERI, Paris, 14h, 05-06/11/2013

Colloque international organisé par le Centre d’Etudes et de Recherches Internationales de Sciences Po (CERI), en collaboration avec l’IESR-EPHE, le Centre d’Analyse, de Prévision et de Stratégie du Ministère des Affaires étrangères (CAPS) et le Conseiller pour les affaires religieuses du Ministère des Affaires étrangères. Responsables scientifiques : Denis Lacorne (CERI-Sciences Po), Justin Vaïsse (CAPS), Jean-Paul Willaime (EPHE-IESR). Langues de travail : français et anglais. Mardi 5 novembre et mercredi 6 novembre 2013 Au CERI-Sciences Po, salle de conférences, 56 rue Jacob Paris 6e  et à l’amphithéâtre Caquot 28 rue des Saints Pères Paris 7e   Inscription obligatoire auprès de nathalie.tenenbaum@sciencespo.fr / tél. 01-58-71-70-85 Mardi 5 novembre 2013 Lieu : CERI-Sciences Po, salle de conférences, 56, rue Jacob, Paris 6e 14h00-14h30 Ouverture du colloque Régis Debray, président d’honneur de l’Institut Européen en Sciences des Religions Session 1 : Religion et conflictualité 14h30-16h30 : Les guerres de religion, écriture et réécriture de l’histoire Présidence : Gérald Chaix, président de l’Institut Européen en Sciences des Religions « La mort saisit le vif. S’inventer un passé dans les guerres de religion », Olivier Christin, professeur à l’Université de Neuchâtel  « The religious dimension of conflicts», Theodor Hanf,

Dossier « Dieux, cultes et rituels dans les collections du Louvre » [en ligne], sur le site « Arts et éducation » du Musée du Louvre

À partir des collections du Louvre et réalisé en collaboration avec l’IESR, ce dossier synthétise une réflexion sur la représentation du divin, les pratiques cultuelles et les rites funéraires de l’Antiquité ainsi que sur deux religions monothéistes représentées au Louvre, le christianisme et l’islam. Croisant histoire de l’art et histoire des religions, le dossier décrypte et aide à comprendre des œuvres de civilisations et de cultures allant de l’Antiquité au XIXe siècle. Il interroge aussi le statut de ces œuvres d’art «comme discours visuel», c’est-à-dire comme construction et non reproduction de la réalité. Des interviews et des analyses de spécialistes explorent les différentes représentations du divin, les pratiques cultuelles et les rites funéraires de l’Antiquité, que ce soit en Égypte ancienne, dans le monde gréco-romain et en Mésopotamie. Les œuvres liées aux traditions monothéistes sont explicitées à la lumière des contextes religieux, culturels, sociaux et politiques dans lesquels elles ont été créées. Le dossier comprend : – Des analyses d’œuvres du Louvre sur les thèmes suivants: Cultes et rites en Grèce et à Rome (Nicole Belayche et Anne-Françoise Jaccottet) Autour de la Passion, les représentations du Christ au Louvre (Isabelle Saint-Martin) Art et dévotion dans le monde chrétien (Isabelle Saint-Martin) Représenter les dieux en Égypte et dans le monde gréco-romain (Françoise Dunand) Art et religion en Islam (Yves Porter) Les rites funéraires de l’Égypte ancienne (Florence Maruejol) – Des vidéos d’interviews de spécialistes sur les thèmes suivants: La figure du Christ vu par Rembrandt (Blaise Ducos) Rites funéraires et croyances des Romains: les sarcophages de Saint Médard d’Eyrans (Daniel Roger) Comparer deux œuvres autour du thème de la Nativité (Isabelle Saint-Martin) La religion en Mésopotamie (Béatrice André-Salvini) – Des textes de références, précédés de présentations: La naissance d’Aphrodite, extrait de la Théogonie d’Hésiode Le Livre des morts des Anciens Égyptiens, d’après le papyrus de Turin et les Manuscrits du Louvre La crucifixion dans le Nouveau Testament, extrait du Nouveau Testament, Marc, XV (22-39) Critique du sacrifice dans l’Empire romain, extrait de Lucien de Samosate, Sur les sacrifices – Des définitions et une liste de ressources afférentes (bibliographie et webographie).

Appel à com : cycle « Le fait religieux interrogé par les chercheurs. Constructions disciplinaires », CIER-MSH Montpellier — LIMITE : 10/10/2013

Après le « Corps témoin du religieux : preuves et épreuves » qui avait fait l’objet des séminaires de 2011 et 2012, le CIER (Centre interdisciplinaire d’Etude du Religieux), créé en 2006 dans le cadre de la MSH de Montpellier, a commencé au cours de l’année 2013 à explorer une nouvelle thématique : « Le fait religieux interrogé par les chercheurs. Constructions disciplinaires ». Il nous avait semblé opportun de faire un « pas de côté », laissant pour un temps la précision des objets circonscrits, les interrogations immédiatement saisissables, afin de nous interroger sur nos pratiques de chercheurs et d’examiner comment la recherche, dans toutes les disciplines, envisage la question du religieux. Comment le religieux oriente-t-il certaines hypothèses scientifiques ? Comment la recherche rencontre-t-elle le fait religieux, l’écarte-t-elle, s’en tient-elle à distance, ou en fait-elle le cœur même de son interrogation ? Ces questionnements sont-ils plutôt liés à la logique interne de la discipline ou à la spécificité de l’objet « religieux »? La dimension anthropologique du religieux donne-t-elle l’illusion que l’objet est un donné dont il importerait peu d’interroger la façon dont on le construit ? Autant de questions que nous comptons reprendre en 2014. Le développement  de cette nouvelle thématique au cours de l’année 2013 nous a montré qu’elle résistait et c’est au titre de cette résistance que nous