Appel à projets d’amorçage | « AlUla : transformations et dynamiques sociales d’un projet de développement » — LIMITE : 16/06/2024

(English below)


Villa Hegra

En partenariat avec

l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM)
et le Centre Français de Recherche de la péninsule Arabique (CEFREPA)

 

Appel à projet d’amorçage

« AlUla : transformations et dynamiques sociales d’un projet de développement »

 

Lors de la visite du Président de la République française en Arabie saoudite en décembre 2021, les deux pays ont signé un accord pour la création d’une institution culturelle à AlUla : la Villa Hegra. La Villa s’appuie sur l’expertise de l’Agence française pour le développement d’AlUla (« l’Agence »).

La Villa Hegra, dont l’ouverture est envisagée en 2026, a pour objectif de promouvoir la création artistique et le dialogue entre les cultures française et saoudienne. Lieu de conception et d’inclusion ayant pour ambition de rayonner sur l’ensemble de la région, elle se nourrit de l’exemple de ses prestigieuses ainées : la Villa Médicis au premier chef, la Casa de Velázquez, la Villa Kujoyama.

La Villa Hegra se situe sur un terrain de dix hectares au centre de la ville principale d’AlUla, au nord-ouest de l’Arabie Saoudite, dans une oasis regroupant une agglomération humaine et une zone cultivée. La superficie d’AlUla est équivalente à celle de la région des Hauts-de-France ou de la région PACA. AlUla compte actuellement quelque 50.000 habitants et s’attend à voir sa population tripler d’ici 2030, dans le cadre de la promotion de la destination mise en place par la RCU (Commission royale pour AlUla).

Dans le cadre de la préfiguration de son Centre de recherche, la Villa Hegra, en partenariat avec l’IISMM (CNRS/EHESS) et le CEFREPA (CNRS et MAE), lance un appel à projets d’amorçage pour des recherches portant sur les dynamiques induites par le développement de la ville et de l’oasis, les effets de ce développement sur les habitants du site et de sa région, les transformations sociales et économiques.

L’objectif de cet appel est d’encourager les recherches en sciences humaines et sociales sur les transformations entraînées par le développement du site d’AlUla en suscitant plusieurs projets de recherche programmés sur une durée d’un an en 2024-2025.  

Ce premier appel, pour un projet organisé sur un an, doit permettre aux projets sélectionnés de répondre, à l’issue de l’amorçage, à un second appel pour la sélection d’un projet de recherche pluriannuel (3 ans) financé par l’Agence qui sera plus ample et plus structuré et qui pourra couvrir, notamment, un contrat doctoral.

 

  1. Orientations du projet

L’appel à projets relève de l’axe du Centre de recherche de la Villa Hegra intitulé « Politiques publiques et développement local au sein de l’oasis d’AlUla ». Il fait écho à plusieurs projets de recherche académiques déjà menés dans la région au cours des derniers cinq ans par différentes équipes de recherche françaises et européennes, sur initiative de l’Agence (v. liste des projets de recherche en cours à l’annexe I). 

L’objectif du projet consiste à évaluer l’impact social des politiques publiques promues par la Commission royale pour AlUla et dont le développement est aujourd’hui en cours.

Il pourra intégrer une dimension comparative afin de rapprocher le développement du site d’AlUla d’autres exemples de projets de développement passés et contemporains dans des espaces et milieux semblables, afin de croiser les expériences et d’en tirer des hypothèses et des enseignements utiles.

Une approche intégrant différentes disciplines est vivement souhaitée, qu’elle soit interdisciplinaire dès le début du projet d’amorçage ou qu’elle prépare cette dimension pour le second appel au bout d’un an.

 

  1. Thématiques de recherches identifiées

Les axes de recherche du projet pourront intégrer les trois thématiques suivantes identifiées par l’Agence comme étant particulièrement attendues par les acteurs du développement en cours à AlUla. Elles pourront être complétées par des thématiques de recherches complémentaires dont le ou les porteurs du projet expliqueront la pertinence pour AlUla.

Dynamiques économiques et environnementales

  • structures économiques agricoles traditionnelles et leurs transformations ;
  • investissements et diversification des activités ; 
  • nouvelles modalités de participation à la globalisation ;
  • réseaux régionaux et globaux dans lesquels s’inscrivent les transformation en cours ;
  • acteurs impliqués dans le développement du tourisme à l’échelle locale et nationale.

 

Transformations du paysage rural et urbain

  • pratiques quotidiennes des populations bédouines et sédentaires ;
  • héritages et nouvelles perspectives des pratiques agricoles ;
  • investissements dans le développement urbain ;
  • nouvelles formes d’habitat et aménagements résidentiels ;
  • développement d’infrastructures culturelles, de divertissement, d’hôtellerie et de restauration.

 

Perspectives sociétales 

  • présence ou développement d’une mémoire collective autour de l’histoire d’AlUla ;
  • transformations des structures démographiques et sociales dans l’oasis ;
  • enjeux de la formation des habitantes et habitants du site d’AlUla et de sa région (ouverture aux langues étrangères ; connaissance du patrimoine ; maîtrise des pratiques de guide touristique) ;
  • développement de l’entrepreneuriat et perspectives ;
  • interactions avec des populations issues d’autres régions d’Arabie saoudite ;
  • conséquences de la présence pérenne de visiteurs et de résidents étrangers.

 

  1. Destinataires, durée et emplacement

Le projet est destiné à une équipe constituée d’au moins deux chercheurs dont un porteur responsable du projet (ci-après «porteur du projet ») qui doit être personnel scientifique permanent, appartenant à une unité rattachée à un Établissement Public à Caractère Scientifique et Technologique (EPST) (ou équivalent européen).

Le projet se déroulera sur une durée d’un an à compter de l’attribution du projet au porteur.  Jusqu’à 5 projets d’un an et d’un budget maximal de 20 000 euros pourront être retenus lors de cette phase d’amorçage.

Dans le cadre des recherches de terrain, le porteur du projet et son équipe seront amenés à séjourner à AlUla périodiquement sur plusieurs semaines voire mois. A l’issue de cette année, les équipes des projets sélectionnés pourront candidater à un second appel à projet dont l’objectif sera de faire émerger une recherche plus ample et pluriannuelles, avec un financement augmenté et assuré par l’Agence.

 

  1. Critères d’éligibilité et d’évaluation des projets

Les projets doivent être portés par au moins un personnel scientifique permanent, appartenant à une unité rattachée à un Établissement Public à Caractère Scientifique et Technologique (EPST) (ou équivalent européen).

Les projets retenus devront programmer une recherche d’une durée d’un an et présenter leurs résultats sous la forme d’un rapport et d’une journée d’étude à la fin du premier semestre 2025. La durée du projet d’amorçage est d’un an maximum et doit permettre de préparer un projet pluriannuel plus ample pour lequel un appel à projet sera organisé au deuxième semestre 2025.

Les projets seront sélectionnés par un comité scientifique réuni par les directions de l’IISMM et du CEFREPA. La composition de ce comité sera rendue publique.

Le comité procédera à la sélection selon différents critères incluant :

  • l’explication de la pertinence scientifique du projet en termes d’avancement des connaissances, de méthodologie (collecte de données sur le terrain et analyse) et de coopération scientifique possible avec d’autres projets de recherche en cours ;
  • l’intérêt du projet et son impact potentiel pour les différents acteurs impliqués dans le développement en cours à AlUla ;
  • le caractère interdisciplinaire ;
  • la capacité du projet à intégrer, immédiatement ou à l’issue de l’amorçage, des chercheurs étrangers et en particulier saoudiens ;
  • la participation de jeunes chercheurs ;
  • la justification précise du montant du financement demandé.

 

  1. Dotation financière et accompagnement

Chaque porteur d’un projet sélectionné disposera d’une dotation d’un montant maximum de 20 000 euros dont le crédit sera alloué aux porteurs des projets sélectionnés et versés au CEFREPA. Ils devront être consommés dans l’année suivant leur versement. Les dépenses peuvent concerner des frais de mission, de fonctionnement, d’équipement (hors équipement informatique et bureautique standard) ainsi que des prestations de service liées aux projets.

Les parties au contrat du projet de recherche seront l’Agence, le CEFREPA et les porteurs des projets sélectionnés.

Les porteurs des projets sélectionnés seront accompagnés par l’équipe de l’IISMM au moment du lancement du projet puis par l’équipe du CEFREPA, ainsi que par les équipes de la Villa Hegra, de l’Agence et de la RCU pour les travaux à AlUla.

 

  1. Délivrables

Le porteur du projet s’engage à communiquer les résultats de son travail en français et en anglais, et éventuellement en arabe si les capacités de l’équipe le permettent, sous deux formes :

  • un rapport incluant un bilan scientifique de l’année de recherche (env. 100 pages ou 150 à 200 000 signes, comprenant un bilan des activités menées, une explication des hypothèses de recherches et un état des connaissances à l’issue de l’année, des perspectives scientifiques pour l’équipe porteuse du projet et d’éventuelles collaborations et comparaisons à envisager), un bilan financier, et des perspectives qui peuvent motiver la soumission d’un projet pluriannuel lors d’un second appel à projet.
  • un atelier de présentation ou une journée d’études organisée par l’Agence et le CEFREPA en 2025 en Arabie Saoudite et en France (à l’IISMM).

Ce rapport et cette journée d’étude devront être organisés avant la fin du 1er semestre 2025 pour les projets dont les porteurs souhaitent candidater à la phase 2 (1 projet retenu pour 3 ans). Ils devront être organisés au cours du second semestre 2025 pour les autres.

Le rapport pourra faire l’objet d’une publication scientifique si les porteurs du projet souhaitent publier une partie de leurs travaux dans une revue scientifique française, saoudienne ou internationale. A la lumière de l’analyse qui résultera du rapport, le porteur du projet pourra être invité à formuler des recommandations à apporter à la gouvernance de la Villa Hegra, de l’Agence et de la RCU.

 

  1. Déontologie

La sélection des projets candidats et la conduite des projets financés respecteront les principes déontologiques promus par le CNRS (équité, liberté de la recherche, liberté des publications).

Les porteurs des projets retenus s’engageront à mentionner le financement obtenu (« Ce projet a obtenu le soutien financier d’Afalula et de la Villa Hegra ») dans toute production scientifique liée au projet financé.

 

  1. Calendrier

L’appel à candidature pour les projets « amorçage » s’ouvre le 8 avril 2024.

Première étape : dépôt des dossiers avant le 16 juin 2024 sous la forme d’un dossier PDF (ou équivalent) unique envoyé à l’adresse <aap.iismm[at]ehess.fr>.

Seconde étape : les responsables des projets retenus seront informés de la sélection du jury avant le 14 juillet 2024.

 

  1. Modalités de soumission

Les équipes candidates doivent transmettre leur dossier de candidature en format PDF à l’adresse mail <aap.iismm[at]ehess.fr>.

La date limite de dépôt des dossiers de candidature est fixée au 16 juin 2024 à minuit (heure de Paris).

Sous peine d’irrecevabilité, le dossier de candidature doit comporter les documents suivants en français ou en anglais :

  1. CV nominatifs des membres de l’équipe porteur du projet, indication du responsable d’équipe, domaine de spécialisation et établissement d’affiliation ;
  2. Descriptif résumé (max. 2000 mots) de la proposition de recherche comprenant l’identification d’objectifs précis pour la durée de l’amorçage (un an) et la perspective d’un projet pluriannuel à sa suite, la formulation d’hypothèses exploratoires, l’explicitation des impacts et retombées potentiels pour le développement du site d’AlUla ;
  3. calendrier prévisionnel ;
  4. planning prévisionnel d’allocation des ressources budgétaires.

 

  1. Liens utiles

***

Comité scientifique réuni par les directions de l’IISMM et du CEFREPA pour l’appel à projet d’amorçage Villa Hegra :

  • Makram ABBÈS, professeur de philosophie politique et philosophie arabe à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, directeur du Centre Français de Recherche de la Péninsule Arabique (CEFREPA) ;
  • Frédéric ABÉCASSIS, maître de conférence en histoire contemporaine à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, directeur du GIS MOMM ;
  • Sandra AUBE, chargée de recherche en histoire de l’art au CNRS, directrice adjointe du GIS MOMM ;
  • Nora DERBAL, chercheuse postdoctorale and Associate Professor, Hebrew University of Jerusalem and Hamburg University ;
  • Philippe PÉTRIAT, maître de conférence en histoire contemporaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directeur de l’IISMM ;
  • Julien SIBILEAU, maître de conférences en linguistique arabe au Centre de Recherches Moyen-Orient Méditerranée (CERMOM), Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INaLCO).

Le comité scientifique pourra faire appel à des personnalités scientifiques supplémentaires en fonction du contenu des dossiers à évaluer.

Appel et annexe en PDF : AAP_Villa-Hegra_CS_FR

 

——————————

Villa Hegra

In partnership with

Institute for the Study of Islam and Societies of the Muslim World (IISMM)
and the French Research Center for the Arabian Peninsula (CEFREPA)

 

Call for seed projects

“AlUla: transformations and social dynamics of a development project “

 

During the visit of the President of the French Republic to Saudi Arabia in December 2021, the two countries signed an agreement for the creation of a cultural institution in AlUla: Villa Hegra. The Villa will draw on the expertise of the French Agency for the Development of AlUla (“the Agency”).

Villa Hegra, scheduled to open in 2026, aims to promote artistic creation and dialogue between French and Saudi cultures. A place of design and inclusion with the ambition of radiating throughout the region, it draws on the example of its prestigious predecessors: the Villa Médicis first and foremost, the Casa de Velázquez and the Villa Kujoyama.

Villa Hegra is located on a ten-hectare plot in the center of the main town of AlUla, in northwest Saudi Arabia, in an oasis combining a human settlement and a cultivated area. The surface area of AlUla is equivalent to that of the Hauts-de-France or PACA regions. AlUla currently has some 50,000 inhabitants and expects to see its population triple by 2030, as part of the destination promotion program set up by the RCU (Royal Commission for AlUla).

As part of the prefiguration of its Research Center, Villa Hegra, in partnership with IISMM (CNRS/EHESS) and CEFREPA (CNRS and MAE), is launching a call for seed projects for research into the dynamics induced by the development of the city and the oasis, the effects of this development on the inhabitants of the site and its region, and social and economic transformations.

The aim of this call is to encourage research in the humanities and social sciences on the transformations brought about by the development of the AlUla site, by sparking several research projects scheduled over a one-year period in 2024-2025.  

This first call, for a one-year project, should enable the selected projects to respond, at the end of the seed phase, to a second call for the selection of a multi-year research project (3 years) financed by the Agency, which will be broader and more structured, and which could cover, in particular, a doctoral contract.

 

  1. Project guidelines

The call for projects is part of the Villa Hegra Research Center’s “Public policies and local development in the AlUla oasis” initiative. It echoes several academic research projects already carried out in the region over the last five years by various French and European research teams, on the Agency’s initiative (see list of current research projects in Appendix I). 

The aim of the project is to assess the social impact of the public policies promoted by the Royal Commission for AlUla, which are currently being developed.

It could incorporate a comparative dimension to bring the development of the AlUla site into line with other examples of past and contemporary development projects in similar spaces and environments, in order to cross-fertilize experiences and draw useful hypotheses and lessons.

A multi-disciplinary approach is highly desirable, whether interdisciplinary from the outset of the seed project, or in preparation for the second call after one year.

 

  1. Identified research themes

The project’s lines of research may incorporate the following three themes, identified by the Agency as being particularly important to those involved in AlUla’s current development. They may be supplemented by complementary research themes whose relevance to AlUla will be explained by the project leader(s).

Economic and environmental dynamics

  • traditional agricultural economic structures and their transformations ;
  • investment and business diversification ;
  • new ways of participating in globalization ;
  • regional and global networks in which current transformations are taking place;
  • players involved in tourism development at local and national level. 

Transformations of the rural and urban landscape

  • daily practices of Bedouin and sedentary populations ;
  • legacies and new perspectives of agricultural practices ;
  • investment in urban development ;
  • new forms of housing and residential development ;
  • development of cultural, entertainment, hotel and restaurant infrastructures.

Social perspectives

  • presence or development of a collective memory around the history of AlUla ;
  • changes in demographic and social structures in the oasis ;
  • training issues for the inhabitants of the AlUla site and surrounding area (foreign language skills, heritage knowledge, tourist guide skills);
  • entrepreneurial development and prospects ;
  • interactions with populations from other parts of Saudi Arabia;
  • consequences of the long-term presence of foreign visitors and residents. 

 

  1. Recipients, duration and location

The project is intended for a team of at least two researchers, including a project leader (hereinafter referred to as “project leader) who must be a permanent scientific staff member, belonging to a unit attached to an Etablissement Public à Caractère Scientifique et Technologique (EPST) (or European equivalent).

The project will run for one year from the date the project is awarded to the applicant.  Up to 5 one-year projects with a maximum budget of 20,000 euros may be selected during this seed phase.

As part of the field research, the project leader and his/her team will be required to stay in AlUla for several weeks or even months at a time. At the end of this year, the selected project teams will be able to apply for a second call for projects, with the aim of developing more extensive, multi-year research, with increased funding provided by the Agency.

 

  1. Project eligibility and assessment criteria

Projects must be carried out by at least one permanent scientific staff member, belonging to a unit attached to an Etablissement Public à Caractère Scientifique et Technologique (EPST) (or European equivalent).

Successful projects will be required to program a one-year research project and present their results in the form of a report and a study day at the end of the first half of 2025. The duration of the seed project is one year maximum, and should enable the preparation of a larger multi-year project for which a call for projects will be organized in the second half of 2025.

Projects will be selected by a scientific committee convened by IISMM and CEFREPA management. The composition of this committee will be made public.

The committee will make its selection according to various criteria, including :

  • Explanation of the project’s scientific relevance in terms of advancing knowledge, methodology (field data collection and analysis) and possible scientific cooperation with other ongoing research projects;
  • the value of the project and its potential impact for the various players involved in AlUla’s ongoing development;
  • interdisciplinary nature;
  • the project’s ability to integrate foreign researchers, particularly Saudi ones, either immediately or at the end of the seed phase;
  • the participation of young researchers;
  • precise justification of the amount of funding requested.

 

  1. Funding and support

Each sponsor of a selected project will receive a maximum grant of 20,000 euros, which will be allocated to the sponsors of the selected projects and paid to CEFREPA. The funds must be used within one year of payment. Expenditure may cover mission expenses, operating costs, equipment (excluding standard IT and office equipment) and project-related services.

The parties to the research project contract will be the Agency, CEFREPA and the selected project sponsors.

The IISMM team will be on hand to support the selected project leaders at the start of the project, followed by the CEFREPA team, as well as the Villa Hegra, Agence and RCU teams for the work at AlUla.

 

  1. Deliverables

The project leader undertakes to communicate the results of his work in French and English, and possibly in Arabic if the team’s capabilities allow, in two forms:

  • a report including a scientific assessment of the research year (approx. 100 pages or 150 to 200,000 characters, including an assessment of the activities carried out, an explanation of the research hypotheses and the state of knowledge at the end of the year, scientific prospects for the project team and possible collaborations and comparisons to be envisaged), a financial statement, and prospects that may motivate the submission of a multi-year project in a second call for projects.
  • a presentation workshop or study day organized by the Agency and CEFREPA in 2025 in Saudi Arabia and France (at IISMM).

This report and study day should be organized before the end of the 1er semester 2025 for projects whose promoters wish to apply for phase 2 (1 project selected for 3 years). For other projects, they should be organized during the second half of 2025.

The report may be the subject of a scientific publication if the project sponsors wish to publish part of their work in a French, Saudi or international scientific journal. In the light of the analysis resulting from the report, the project leader may be asked to formulate recommendations for the governance of Villa Hegra, the Agency and the RCU.

 

  1. Ethics

The selection of candidate projects and the conduct of funded projects will respect the ethical principles promoted by the CNRS (fairness, freedom of research, freedom of publication).

Successful project sponsors undertake to mention the funding obtained (“This project has received financial support from Afalula and Villa Hegra”) in any scientific production related to the funded project.

 

  1. Calendar

The call for “seed” projects opens on April 8, 2024.

First stage: submission of files by June 16, 2024 in the form of a single PDF file (or equivalent) sent to <aap.iismm[at]ehess.fr>.

Second stage: those responsible for the selected projects will be informed of the jury’s selection before July 14, 2024.

 

  1. How to submit

Candidate teams should send their application file in PDF format to the email address <aap.iismm[at]ehess.fr>.

The deadline for applications is midnight (Paris time) on June 16, 2024.

To be accepted, applications must include the following documents in French or English:

  1. Nominative CVs of project team members, indicating team leader, area of specialization and institution of affiliation;
  2. Summary description (max. 2000 words) of the research proposal, including the identification of precise objectives for the duration of the start-up phase (one year) and the prospect of a multi-year project following on from it, the formulation of exploratory hypotheses, and a description of the potential impacts and spin-offs for the development of the AlUla site;
  3. provisional timetable ;
  4. provisional budget allocation schedule.

 

  1. Useful links

***

Scientific Committee convened by the IISMM and CEFREPA for the Villa Hegra call for projects:

  • Makram ABBÈS, Professor of political philosophy and Arabic philosophy at the Ecole Normale Supérieure of Lyon, director of the French Research Centre for the Arabian Peninsula (CEFREPA);
  • Frédéric ABÉCASSIS, Associate Professor in Modern History at the Ecole Normale Supérieure of Lyon, director of the GIS MOMM ;
  • Sandra AUBE, Research Fellow in Art history at the CNRS, deputy director of the GIS MOMM;
  • Nora DERBAL, Postdoctoral Researcher and Associate Professor, Hebrew University of Jerusalem and Hamburg University;
  • Philippe PÉTRIAT, Associate Professor in Modern History at Paris 1 Panthéon-Sorbonne University, director of the IISMM ;
  • Julien SIBILEAU, Associate Professor in Arabic linguistics at the Centre de Recherches Moyen-Orient Méditerranée (CERMOM), Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INaLCO).

The Scientific Committee may call on additional scientific experts depending on the content of the projects to be assessed.

Call and Annex PDF : AAP_Villa-Hegra_SC_EN

 

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Chargé de diffusion scientifique (9 avril 2024). Appel à projets d’amorçage | « AlUla : transformations et dynamiques sociales d’un projet de développement » — LIMITE : 16/06/2024. IISMM. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w6ts


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search