Appel à candidatures IFI | Congé recherche-conversion thématique-innovation pédagogique (CR/CT/PIP-IFI), 2024 — LIMITE : 12/04/2024

Nouveaux dispositifs de soutien aux enseignants-chercheurs – date limite 31 mars > 12 avril à minuit

Nota Bene: dossier de candidature à télécharger en pied de page

Principales informations

Dates:

  • Ouverture de la campagne : jusqu’au 31 mars 2024 > 12 avril 2024 (minuit, heure française ; horaire du mail faisant foi)
  • Vérification administrative des dossiers : 1er au 15 avril 2024
  • Évaluation des dossiers : jusqu’au 30 avril
  • Annonce des résultats : début mai Durée du congé : un semestre universitaire (au choix)          

– septembre-décembre (1er semestre année universitaire 2024/25)          

– janvier-juillet (2nd semestre année universitaire 2024/2025)          

– septembre-décembre (1er semestre année universitaire 2025/26)

 

Pièces du dossier : exclusivement sous la forme d’un PDF unique

  • Dossier complet
  • Lettres de soutien du directeur de département
  • Éventuellement : lettre d’acceptation de l’unité de recherche d’accueil, si différente du laboratoire de rattachement

Critères de sélection des candidats :

  • Être enseignant-chercheur titulaire d’un établissement d’enseignement supérieur français depuis au moins 3 ans
  • Être âgé au moins de 40 ans et moins de 60 ans
  • Avoir exercé des charges administratives au sein de l’université de rattachement
  • Ne pas avoir bénéficié d’un CRCT, d’une délégation CNRS ou d’une chaire de l’IUF dans les 3 années précédentes  

Adresses de contact :

  • Envoi des dossiers : administration[at]institut-islamologie.fr par envoi électronique, sous la forme exclusive d’un document unique en PDF
  • Demande de renseignements : dumas[at]institut-islamologie.fr

 

  • Descriptif du programme :

Créé le 2 février 2022 par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et huit établissements partenaires1, l’Institut français d’islamologie (IFI) a pour mission de développer une islamologie française de haut niveau et de promouvoir à l’échelle nationale l’étude scientifique des systèmes de croyances, de savoirs et de pratiques propres aux différentes branches qui composent la religion musulmane. L’islamologie est ainsi définie à la fois par son objet – l’étude de la religion musulmane dans le passé et le présent – et par sa démarche scientifique. L’étude des textes et des discours, des pratiques et des institutions de l’islam en forme le cœur, étude pour laquelle la contribution des disciplines philologiques, linguistiques, littéraires, philosophiques, historiques, des sciences juridiques et des sciences sociales ne saurait être négligée.

Dans le cadre de sa politique de promotion de la recherche française en islamologie, l’IFI entend apporter son soutien aux enseignants-chercheurs titulaires d’un établissement d’enseignement supérieur français. Le programme CR/CT/PIP (« congé recherche – conversion thématique – projet innovation pédagogique ») vise à offrir un congé de travail, sous forme d’allégement du service d’enseignement et de décharge administrative à hauteur de 50% de leur temps de travail, afin de leur permettre de se dédier à l’aboutissement d’un projet de recherche personnel.

L’ambition de ce programme est de soutenir la production scientifique, soit dans des revues scientifiques (françaises ou internationales), soit sous forme d’ouvrage : un objectif éditorial précis et réaliste doit être exprimé. La production de communications orales ou la participation à des rencontres scientifiques, que ce soit dans le cadre de séminaires, de journées d’étude ou de colloques, n’est pas considérée comme prioritaire dans le cadre de cet appel, sauf à être associée à un projet éditorial imminent (ex : présentation orale, en amont d’une publication prévue dans des délais raisonnables). Les projets de publication dans une revue classée de rang A sont évidemment encouragés, au même titre que la production d’articles dans des ouvrages collectifs scientifiques spécialisés (les articles de vulgarisation ne sont pas considérés comme prioritaires). Les projets de publication d’ouvrages, individuels ou collectifs, sont également encouragés : le postulant aura soin de préciser le calendrier de travail et de mettre en valeur l’état d’avancement de la rédaction. La capacité à soumettre un manuscrit à l’issue du congé (ou dans les semaines qui suivent) fera l’objet d’une attention particulière. Seront également appréciés les projets éditoriaux visant à la production de manuels d’enseignement.

Une catégorie spécifique est également proposée dans le cadre de cet appel, en faveur de l’innovation pédagogique. A cet égard, la proposition pourra mettre l’accent, non pas sur un programme éditorial, mais sur l’élaboration d’un matériel pédagogique au format voulu : manuel, matériel de travail, recueil de textes traduits, vidéos, MOOC, etc. Toutefois, il reviendra au postulant de mettre en valeur la spécificité de la démarche, au regard du travail pédagogique traditionnel, justifiant de la nécessité d’un temps d’élaboration exceptionnel.

Sont considérés en priorité les projets personnels visant à :

  • l’avancement d’une habilitation à diriger des recherches (HDR) en islamologie, qu’il s’agisse d’une habilitation sur articles ou proposant un manuscrit inédit : l’enseignant-chercheur devra alors témoigner d’être en phase finale ou du moins, avoir déjà abouti au moins la moitié de son travail en vue de l’obtention de son habilitation : le congé ne peut servir à entamer un travail de terrain ou de collecte d’archives ou de manuscrits (sauf cas de conversion thématique, cf. ci-dessous) ;
  • l’accomplissement d’une conversion thématique vers l’islamologie : sont tout particulièrement concernés les enseignants-chercheurs issus de disciplines voisines (histoire des mondes arabes, turcs, persans, etc. ; anthropologie sociale ; sociologie ; histoire de l’art ; archéologie, etc.) déjà familiers de l’aire culturelle, tout particulièrement de ses langues de spécialité, qui souhaitent se consacrer à une recherche visant à interroger le fait religieux musulman ; le (la) candidat(e) devra mettre en avant, le cas échéant, les passerelles entre ses recherches initiales et celles qu’il souhaite engager ; si l’acquisition de compétences spécifiques est nécessaire, il est invité à en faire état, ainsi qu’à indiquer les formations qu’il envisage de suivre en ce sens ;
  • l’élaboration d’un projet d’innovation pédagogique en islamologie : dans le cadre de ses objectifs d’encourager le développement de la formation à la recherche en islamologie, l’IFI souhaite également soutenir les enseignants-chercheurs qui souhaiteraient développer un projet pédagogique précis, visant à combler un déficit pédagogique clairement identifié au sein de leur établissement ou à l’échelle nationale (dans le cadre d’un MOOC, par exemple). La demande ne peut pas porter sur la création d’un seul cours : il doit avoir une portée plus complète de structuration pédagogique, tout particulièrement à destination de publics étudiants inscrits en doctorat ou en master (éventuellement en dernière année de licence, en vue d’une inscription en master), afin de renforcer un parcours déjà existant ou en cours de création. Tous les champs de l’innovation pédagogique sont concernés, aussi bien l’internationalisation des parcours (ex. : transformation des cours et des contenus pédagogiques en langue étrangère), que la production de contenus en ligne (MOOC, formations à distance, etc.) ou tout autre proposition dûment argumentée. La demande pourra être formulée autant par un enseignant-chercheur déjà spécialisé en islamologie, que par un enseignant-chercheur issu d’une discipline voisine, souhaitant effectuer une conversion thématique dans le cadre de ses activités pédagogiques (et non de recherche).  

 

  • Modalités d’application :

La décharge s’appliquera sur une période d’un semestre d’enseignement, au choix : soit le premier semestre de l’année universitaire 2024/25 (de septembre à janvier)[1], soit le second semestre de la même année universitaire 2024/25 (de février à juillet), soit le premier semestre de l’année universitaire 2025/26 (de septembre à janvier).

Pendant son congé, l’enseignant-chercheur pourra solliciter le rattachement (temporaire) à un autre centre de recherche, en France comme à l’étranger (notamment au sein d’une UMIFRE) : dans ce dernier cas, les frais de voyage à hauteur d’un aller-retour seront pris en charge par l’IFI. L’hébergement et autres dépenses (assurance, etc.) resteront à la charge du bénéficiaire. Celui-ci continuera à percevoir son salaire normal, par son établissement d’origine, lequel recevra une compensation financée par l’IFI sous forme d’un ATER à mi-temps, recruté par l’établissement d’origine, pour exercer les enseignements dont le titulaire sera déchargé. Si l’établissement le souhaite, pour des raisons de gestion interne et tout particulièrement dans le cas d’un congé portant sur le premier semestre de l’année 2024-25, la prise en charge de l’IFI pourra prendre la forme de financement de vacations, à hauteur des heures d’enseignement libérées par le bénéficiaire du congé.

  • Critères de sélection :

Ce programme vise à soutenir la communauté des enseignants-chercheurs déjà avancés dans leur carrière et exerçant en France, afin d’une part, de renforcer la production française en islamologie ; d’autre part, de leur permettre de progresser dans leur carrière ; enfin, d’alléger (temporairement) leurs charges administratives et pédagogiques, pour leur permettre de se consacrer pleinement à la recherche ou à un projet pédagogique.

Pour cela, les candidats doivent être enseignants-chercheurs titulaires d’un établissement d’enseignement supérieur et de recherche français. Ils doivent avoir été titularisés depuis au moins 3 ans et avoir au moins 40 ans (année de naissance) au moment de leur congé. Enfin, ils doivent avoir exercé des charges administratives notables, au sein de leur université : direction de département, direction des études, responsable de mention, responsable de formation, etc.

Ne peuvent postuler les enseignants-chercheurs qui auront bénéficié d’un CRCT (national ou local), d’une délégation CNRS ou d’une chaire auprès de l’Institut Universitaire de France dans les 3 années précédentes. Sont également disqualifiés les enseignants-chercheurs âgés de 60 ans ou plus, au moment de leur congé.

[1] Attention, selon les universités, le choix de ce semestre peut soulever des difficultés de calendrier pour le recrutement et la mise en place des remplacements. Il revient au candidat d’en alerter le directeur de son département et de se renseigner auprès de son université pour connaître les conditions de recrutement d’un ATER.

dossier de candidature — CRCTPIP

À retrouver sur le site de l’IFI



Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2024, 5 mars). Appel à candidatures IFI | Congé recherche-conversion thématique-innovation pédagogique (CR/CT/PIP-IFI), 2024 — LIMITE : 12/04/2024. IISMM. Consulté le 19 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vyfz

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search