Exposition | « Bagdad : redécouvrir Madinat al-Salam, avec Assassin’s Creed® Mirage » — IMA Paris, du 28 février 2024 au 10 Novembre 2024

L’exposition « Bagdad : redécouvrir Madinat al-Salam, avec Assassin’s Creed Mirage » met en lumière une période historique captivante, une zone géographique essentielle et une civilisation brillante. Grâce à de nombreux objets d’époque abbasside mis en scène dans les décors imaginés par les équipes d’Assassin’s Creed Mirage, le dernier-né de la série de jeux vidéo d’Ubisoft, elle donne à voir la splendeur d’une ville-monde en plein âge d’or.

En partenariat avec Ubisoft

Depuis 750, les Abbassides gouvernent l’immense Empire islamique. En 762, Al-Mansûr, deuxième calife de la dynastie, décide de fonder une nouvelle capitale. Il en choisit l’emplacement sur la rive occidentale du fleuve Tigre, dans l’actuel Irak. Débute alors la construction d’une ville majestueuse sur un plan circulaire avec le palais califal en son centre. Al-Mansûr la nomme Madinat al-Salam, la « cité de la paix ».

Comment restituer cette ville-monde, capitale politique, scientifique, culturelle et marchande, rasée par les Mongols en 1258 et sur les ruines de laquelle la Bagdad moderne s’est construite ?

L’exposition propose une réponse à cette question en faisant dialoguer les faits historiques et les objets des collections de l’IMA, dont certains n’ont pas été vus depuis plus de vingt ans, avec du contenu issu d’Assassin’s Creed Mirage : dessins conceptuels (concept arts), extraits vidéo et audio, images des personnages et lieux historiques présents dans le jeu etc.

Ce dialogue s’articule notamment autour de cinq thématiques : la Ville Ronde, les Religions, l’Administration et la Politique, les Arts et la Culture, les Sciences et Techniques. L’exposition établit aussi un parallèle entre les différents savoir-faire qui ont permis, d’une part de faire la gloire de Bagdad pendant des siècles, et de l’autre, de reconstruire digitalement cette ville disparue dans le jeu vidéo Assassin’s Creed Mirage, plus de 700 ans après sa destruction.

Cette exposition est donc une introduction à l’incroyable richesse de cette Bagdad disparue. Une invitation à un voyage dans le temps qui éveillera l’intérêt et la curiosité des visiteurs, brisant au passage les clichés parfois associés à cette ville millénaire.  

 
IMA-Ubisoft, histoire d’un fructueux partenariat

En 2018, Ubisoft réalise une expérience en réalité virtuelle basée sur les travaux de photogrammétrie de la société Iconem. Cette expérience est proposée aux visiteurs de l’exposition « Cités millénaires : Voyage virtuel de Palmyre à Mossoul », à l’IMA du 10 octobre 2018 au 17 février 2019.
La collaboration se poursuit autour d’Assassin’s Creed Mirage : l’IMA fournit à Ubisoft des images de trois objets de ses collections – une coupe couleur rubis, un récipient sphéroconique et deux gourdes dites de pèlerins –, qui viennent enrichir et illustrer la fonctionnalité Histoire de Bagdad du jeu. Cette riche base de données, dûment validées par un collège d’experts, est accessible aux joueurs au fil de leur progression.

À retrouver sur le site de l’IMA Paris

 
 


Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2024, 1 mars). Exposition | « Bagdad : redécouvrir Madinat al-Salam, avec Assassin’s Creed® Mirage » — IMA Paris, du 28 février 2024 au 10 Novembre 2024. IISMM. Consulté le 19 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vxwt

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search