Séminaire IISMM 2023-2024 « La politique des fondations pieuses. Usages de l’outil de waqf pour façonner la société des mondes islamiques : de ses premiers siècles à nos jours » — 3e vendredi du mois de 15h à 17h, du 15 septembre 2023 au 21 juin 2024

Salle AS1_23 (EHESS, 54 bd Raspail 75006 Paris)
3e vendredi du mois de 15h à 17h
du 15 septembre 2023 au 21 juin 2024

Séminaire hybride (contacter R. Deguilhem par mail afin de vous y inscrire pour assister aux séances en distanciel)

 

Calendrier des séances du séminaire 2023-2024, 3e vendredi du mois, de 15 h à 17 h
15 septembre 2023
20 octobre 2023
17 novembre 2023 > 18 novembre 2023
15 décembre 2023
19 janvier 2024
16 février 2024
15 mars 2024
19 avril 2024
17 mai 2024
21 juin 2024


Membres de l’équipe organisatrice :

  • BOUGHOUFALA Ouddène, Université Ibn Khaldun, LEHAAN, Tiaret, Algérie
  • CABALLEIRO DEBASA Ana Maria, CSIC, Grenade, Espagne
  • De OBALDIA Vanessa R., Université Johannes Gutenberg, Mayence, Allemagne
  • DEGUILHEM Randi, CNRS, TELEMMe-MMSH, Aix-Marseille U., France (référente – randi.deguilhem[at]gmail.com )
  • DUMAS Juliette, Aix-Marseille Université, Aix-en-Provence, France
  • MIURA Toru, Toyo Bunko, Tokyo, Japon
  • NEYESTANI Mohammadreza, Université d’Ispahan, Iran
  • SALAH Salem, TELEMMe-MMSH, Aix-Marseille U. ; EPHE Paris
  • SALIBA Sabine, CéSOR, Paris, France
  • SANCHEZ Ignacio, Université de Tolède, Espagne
  • SROOR Musa, Université Birzeit, Palestine

Dans la continuité et dans l’approfondissement des travaux menés sur les fondations pieuses (waqfs / habous) dans les mondes islamiques (toute communauté religieuse comprise) mais aussi en creusant de nouvelles pistes de recherche, cette deuxième année du séminaire, « Fondations Waqf », étudie la politique des individus qui créent des fondations dans l’objectif d’impacter la société environnante ou celle plus lointaine, et cela depuis les premiers siècles de l’islam jusqu’à nos jours. Même si cet acte est une action individuelle (« je crée cette fondation… »), conditionnée toutefois par des paramètres familiaux, l’encadrement religieux et étatique de ces fondations, dont les opérations sont suivies de près par des démarches dans des tribunaux, servent à canaliser et diriger les stipulations soigneusement définies par le fondateur ou la fondatrice de cet outil qui est le waqf.

Il s’agit donc d’une réflexion binaire, « bottom-up » et « top-down ». Cela, dans la mesure où une initiative d’un individu se concrétise dans le déploiement des stipulations qu’il/elle spécifie dans sa charte de fondation du waqf, i.e., son choix de bénéficiaires de sa fondation et leur part des revenus provenant des avoirs appartenant à celle-ci, son choix de propriétés cédées au waqf, son choix de gestionnaire de la fondation ; or cette initiative s’inscrit, en même temps, dans le cadre juridique établi par les instances religieuses et étatiques des mondes islamiques.

Rappelons la place prépondérante de cet outil de pouvoir, le waqf, le pilier autour duquel s’appuient les structures de société dans les mondes islamiques dans les domaines religieux, charitable, éducatif, familial, économique, patrimonial, etc. C’est l’instrument, par excellence, qui fournit le cadre institutionnel à un individu, homme ou femme (aucune distinction genrée dans les écrits juridiques), d’intervenir de manière pérenne dans la société pour créer une structure, le waqf, qui cède à sa fondation waqf, des biens immobiliers (bâtiments, terrains agricoles) et mobiliers (livres, tapis de prière, objets de culte, outils chirurgicaux, animaux, etc.) dont une partie spécifique des revenus générés par ces biens ou l’usage de ceux-ci est versée aux bénéficiaires précisés par le fondateur ou la fondatrice dans sa charte de fondation du waqf. Ainsi est créé une unité, fondateur / fondatrice – propriété – bénéficiaire, très répandue dans les mondes islamiques, qui est utilisé à tous les niveaux socio-économiques, dans l’urbain ainsi que dans le rural, et qui exerce un rôle très puissant à bien d’égards.

Outil à la fois simple et complexe, instrument de pouvoir à l’échelle de l’individu qui lui permet d’apporter un impact pérenne à la société, soutenu et encadré par les systèmes de droit, la politique d’un fondateur et d’une fondatrice d’un waqf telle qu’elle est visible par le choix de bénéficiaires mais aussi par les biens immobiliers et les objets qu’il/elle cèdent à son waqf est au centre de la réflexion de ce séminaire.

Historique : Le cycle du séminaire actuel sur les fondations waqfs, débuté en 2022-23, reprend les travaux du séminaire que nous avions organisé à IISMM-EHESS, 2010-16, dans le cadre d’un GDRI (Groupe de Recherche Internationale) financé par le CNRS avec neuf partenaires nationaux et internationaux, lancé en 2012, précédé par trois colloques que nous avions organisés à Harvard University, Islamic Legal Studies Program, à Damas, Syrie et à Cambridge, Massachusetts, USA, 2003-08.

 

Calendrier des séances du séminaire 2023-24, 3e vendredi du mois, 15h-17h

 

Séance 1 : 15 septembre 2023

Séance organisée par Randi DEGUILHEM

Introduction à la thématique du séminaire

« Pourquoi étudier la politique des fondations waqf ? Enjeux des individus, enjeux des communautés, enjeux des Etats »

Interventions des membres de l’équipe organisatrice du séminaire, discussion générale

 

Séance 2 : 20 octobre 2023

Séance organisée par Mohammadreza NEYESTANI

Humanités numériques, le programme GDRI « Fondations WAQF » et l’analyse de la politique des fondations waqf dans les mondes islamiques

Intervention par

Mohammadreza NEYESTANI, Université d’Ispahan, Iran et TELEMMe-MMSH, AMU, Aix-en-Provence, « La politique des humanités numériques pour analyser les données des fondations waqf : construire et faire fonctionner le programme numérique du GDRI Fondations Waqf »

 

Séance 3 :

exceptionnellement samedi 18 novembre 2023, 10h-12h

Séance organisée par Salem SALAH

S’interroger la politique coloniale administrative de la France du régime des fondations waqf dans le nord de l’Afrique et du Proche-Orient

Interventions par

Salem SALAH, TELEMMe-MMSH, AMU, Aix-en-Provence et EPHE (Ecole Pratique des Hautes Etudes), Paris, « L’administration des biens waqfs en Tunisie : la politique du protectorat français (1881-1957) »

Randi DEGUILHEM, CNRS, TELEMMe-MMSH, AMU, Aix-en-Provence, « Enjeux et réseaux du pouvoir colonial français en Syrie (1920-1946) dans sa politique envers le système des waqfs »

 

Séance 4 : 15 décembre 2023

Séance organisée par Ouddène BOUGHOUFALA

Lire le waqf en Algérie moderne : gestion et documentation 

Interventions de

Ouddène BOUGHOUFALA, Université Ibn Khaldoun, LEHAAN Tiaret / CRASC Oran, Algérie, « L’anthroponymie algérienne à travers les documents des waqfs »

 

Zineddine KACIMI, Université de Bouira, Algérie, « Les waqfs dans la région de la Kabylie »

 

Ilyes HADJ AISSA, Ecole Normale de Laghouat, Algérie, « Termes de waqf et testaments à travers des actes des tribunaux des Ibadites (1883-1970) »

 

 

Séance 5 : 19 janvier 2024

Session organized by Ignacio SANCHEZ

Medical madrasas and places of care subsidized by waqf 

Presentations by

Ignacio SANCHEZ, University of Toledo, Spain, « The politics of medical madrasas and their waqfs »

 

Randi DEGUILHEM, CNRS, TELEMMe-MMSH, Aix-Marseille U., France, « The politics of the waqf of dar al-shifâ’ and other places of care in Ottoman Damascus »

 

 

Séance 6 : 16 février 2024

Séance organisée par l’équipe organisatrice

Analyse des waqfs chrétiens en Europe et des waqfs musulmans en Algérie

Interventions de

Jean-Pierre DEDIEU, ENS (Ecole Normale Supérieure) Lyon, « Le waqf des roumis »    

Nacereddine SAIDOUNI, Université d’Alger, « Un point de vue sur la réalité des études du waqf, en général, et en Algérie, en particulier »

 

Séance 7 : 15 mars 2024

Session organized by the seminar team

State administration of waqf in 19th century Ottoman Palestine and the Russian Caucasus

Presentations by

Şerife EROǦLU MEMİŞ, Ankara Hacı Bayram Veli University, Turkiye, « Ottoman Administrative Policies towards the Waqf Village of ‘Ayn Kârim in Jerusalem during the 19th Century »

Evgeniya PRUSSKAYA, Institute of Oriental Studies, Ilia State University, Tiblisi, Georgia, « The administration of waqfs in the Caucasus under Russian rule in the long 19th century »

 

Séance 8 : 19 avril 2024

Session organized by Vanessa R. de OBALDIA

Alevi Foundations (vakıfs) in Türkiye: political organisation, institutionalisation and memory

Presentations by

İştar GÖZAYDIN, Professor of Law and Politics, recipient of University of Oslo’s 2017 Human Rights Award: Lisl and Leo Eitinger Prize, « Vakıf as a means of political organization by Alevis »

 

Ali YAMAN, Department of International Relations, Faculty of Economics and Administrative Sciences, Abant Izzet Baysal University, « From Cultural Associations to Cemevi Foundations: The Institutionalisation Process of Alevism in Urban Areas »

 

Vanessa R. de OBALDIA, MAMEMS (Mount Athos in Medieval Eastern Mediterranean Society), Johannes Gutenberg University of Mainz, « Memories of Alevi Foundations: Struggles, Strengths, Successes »

 

 

Séance 9 : 17 mai 2024

Séance organisée par Ana Maria CARBALLEIRA DEBASA

Entre Orient et Occident : les fondations pieuses (waqf / habous) des femmes et leur politique dans des contextes islamiques

Interventions de

Ana Maria CARBALLEIRA DEBASA, CSIC (Consejo Superior de Investigaciones Cientificas), Escuela de Estudios Arabes, Grenade, Espagne, « La politique des fondatrices des habous en al-Andalous »

Randi DEGUILHEM, CNRS, TELEMMe-MMSH, AMU, Aix-en-Provence « Cerner la politique du patrimoine des waqfs créés par les femmes dans l’Empire ottoman »

 

Séance 10 : 21 juin 2024

Séance organisée par Musa SROOR

Influence d’un tiers dans la politique des fondateurs des waqfs

Intervention de

Musa SROOR, Université Birzeit, Palestine, « La présence musulmane dans la politique des fondateurs de waqf juifs et chrétiens à Jérusalem de l’époque ottomane »

 

Plus d’informations et demande d’inscription: ici


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Chargé de diffusion scientifique (12 septembre 2023). Séminaire IISMM 2023-2024 « La politique des fondations pieuses. Usages de l’outil de waqf pour façonner la société des mondes islamiques : de ses premiers siècles à nos jours » — 3e vendredi du mois de 15h à 17h, du 15 septembre 2023 au 21 juin 2024. IISMM. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/q32l


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search