Chaire sécable de l’IISMM-EHESS | Professeur invité : Sadio Ba Gning (Université Gaston Berger de Saint Louis du Sénégal)

 

Sadio Ba GNING

Chaire : IISMM
À télécharger : Affiche

 

 

 

Dr Sadio Ba Gning est actuellement enseignante-Chercheure de sociologie à l’Université Gaston Berger de Saint Louis du Sénégal. Ses recherches doctorales et postdoctorales l’ont conduites à étudier le poids du fait religieux sur les relations de genre dans le secteur informel, les relations intergénérationnelles et sur les pratiques liées à la santé. Depuis une quinzaine d’années Sadio poursuit ses recherches sur l’Islam en contexte de pluralisme religieux (islam, catholicisme, protestantisme, animisme) pour comprendre les impacts du fait religieux sur le genre, notamment à travers, l’entrepreneuriat féminin, le syndicalisme et les mouvements féminins, le vieillissement et dans les politiques publiques.

Sadio Ba Gning participe au Programme Professeurs invités de l’EHESS, sur proposition de Dominique Avon (IISMM) et de Jean Schmitz (IMAF) dans le cadre de la chaire sécable de l’IISMM

 

CONFÉRENCES

Le double-bind de l’autonomisation des femmes : discours et pratiques religieuses d’entrepreneuriat féminin

Cette conférence évoque l’ambivalence des discours et des pratiques religieuses de soutien à l’entrepreneuriat féminin. Tout en contribuant à favoriser l’autonomisation économique des femmes, les discours des hommes religieux véhiculent une vision conservatrice du genre qui vise à consolider les rôles féminins dans les espaces religieux et familiaux. Or, les pratiques entrepreneuriales observées révèlent des dynamiques d’autonomisation économiques et sociales qui laissent transparaître de nouvelles aspirations de genre et à des échelles différentes au sein de ces espaces. Cette conférence met à jour l’articulation entre le genre et la religion à travers l’analyse des discours et des pratiques religieuses d’entrepreneuriat à partir de de trois profils-types d’entrepreneures : protestantes, catholiques et musulmanes, dont l’appartenance et l’adhésion à des réseaux religieux semblent être structurantes de leur parcours professionnel. Notre méthodologie qualitative articule une analyse de contenu des discours et une approche biographique intergénérationnelle comparée de soixante-dix entrepreneures auprès de qui des entretiens itératifs ont été réalisés entre 2016 et 2021.

Dans le cadre du séminaire “Histoire et anthropologie comparées du fait religieux en Afrique” de Marie Miran-Guyon, Alice Degorce et Sophie Bava.

  • Mardi 16 mai 2023 de 14h30 à 16h30 – Salle 25-B, Bâtiment EHESS, Campus Condorcet
 

La religion comme ressource d’autonomisation féminine : trajectoires comparées de femmes entrepreneures au Sénégal

Cette conférence vise à montrer comment l’espace religieux, souvent perçu comme un lieu de domination masculine est utilisé par les femmes nourrir leur quête d’émancipation. Entre relations de soumission et de défiance, elles renégocient leur condition sociale à travers différents usages du fait religieux. Cette conférence s’appuie sur une analyse comparée de femmes avec des parcours religieux différents pour analyser la recomposition des rapports sociaux de sexe.

Dans le cadre du séminaire “Anthropologie comparative du Sahel occidental musulman” de Jean Schmitz, Ismael Moya et Pietro Fornas

  • Mercredi 17 mai 2023 de 12h30 à 14h30 – Salle 3.09, EHESS, Campus Condorcet, Centre de colloques 

 

Sénégal, revendications féministes et féminines en débats : aspirations et raisons d’agir d’entrepreneures

Cette conférence vise à questionner le féminisme dans l’Islam au Sénégal. Il s’agit de mobiliser les données de terrains collectées sur des femmes musulmanes évoluant dans des mouvements féminins et des organisations syndicales mixtes pour rendre compte des formes de militantisme et des aspirations féminines. En ne récusant ni l’ordre patriarcal, ni la division sociale du travail, ces femmes qui luttent pour améliorer leurs conditions ne sont pas pour autant favorables à un féminisme de la différence. Il est question ici de mettre en débat les raisons d’agir de ces femmes musulmanes. En privilégiant les points de vue et les expériences d’une centaine de femmes entrepreneures âgées entre 40-60 ans et plus, enquêtées, cette conférence vise à montrer que la division sociale du travail n’est pas l’enjeu central des rapports sociaux de sexe. Ils tiennent plutôt compte de l’imbrication de plusieurs autres rapports sociaux (âge, origine sociale, religion, etc.) à différents moments du parcours de vie.

Dans le cadre de l’atelier “Anthropologie Africaniste” du Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative

  • Lundi 22 mai 2023 de 15h30 à 17h30 –  Salle 304F (3e étage) Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative, Mondes (bât. Ginouvès) 21, allée de l’Université, Nanterre
 

Appréhender les imaginaires de genre invisibles dans l’entrepreneuriat au Sénégal à partir du “féminisme de la différence” : pertinence et limites

Cette conférence de synthèse vise à appréhender les imaginaires de genre invisibilisés, sous le prisme du féminisme des différences parfois relégué à la périphérie du féminisme dominant, qui a pris le tournant de se faire avec les identités multiples et imbriquées. Malgré des efforts importants pour décolonialiser le féminisme africain, les recherche sur les luttes des femmes au Sénégal sont caractérisées par l’absence d’un corpus théorique original pour traduire les mobilisations des travailleuses informelles et de l’économie sociale solidaire rurales et urbaines, imprégnées de la pluralité de leurs socialisations (familiale, religieuse, associative) qui façonnent leurs imaginaires de genre au confluent d’autres enjeux de pouvoirs liés à la classe, à la religion, le génération, la territorialité, etc. A partir d’une analyse systémique de genre d’un corpus d’enquête itérative et multi-située (2016-2022) sur les entrepreneures, ce travail fait état du projet politique des mouvements féminins au Sénégal qui expriment à travers leurs résistances aux féminismes dominants leur vision militante dans une société en profonde mutation.

Dans le cadre de la journée d’études « Femme, islam et genre : singularités africaines (Sahel, Sahara) » organisé par Jean Schmitz (IMAF)

  • Mercredi 24 mai 2023 de 9h30 à 10h30 – Salle de réunion B3_18, IISMM, EHESS, 54 Bd Raspail 75006 Paris
 
 
 
 
 


Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2023, 5 avril). Chaire sécable de l’IISMM-EHESS | Professeur invité : Sadio Ba Gning (Université Gaston Berger de Saint Louis du Sénégal). IISMM. Consulté le 2 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q2us

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search