Appel à communications | 10e Journées d’étude de la Halqa « Au-delà des frontières : circulations, échanges et transfertsdans les mondes musulmans contemporains (XIXe – XXIe siècles) », 29 et 30 juin 2023, Campus Condorcet Aubervilliers – LIMITE: 23/04/2023

Jeudi 29 et vendredi 30 juin 2023 Campus Condorcet (Paris-Aubervilliers) 

« Au-delà des frontières : circulations, échanges et transferts
dans les mondes musulmans contemporains (XIXe – XXIe siècles) »

L’association Halqa, qui réunit depuis 2012 les jeunes chercheurs et chercheuses spécialistes des mondes musulmans, organise les 29 et 30 juin prochains ses dixièmes Journées d’étude sur le Campus Condorcet (Paris-Aubervilliers). Le thème retenu cette année est « Au-delà des frontières : circulations, échanges et transferts dans les mondes musulmans contemporains (XIXe – XXIe siècles) ».

Ce choix est né de la volonté de mettre à l’honneur des contributions portant sur la multiplicité des dynamiques de circulation, de contact et d’échange dans une approche multiscalaire, attentive à leur matérialisation à l’intérieur de ces espaces, mais également à l’extérieur. Dans une perspective de décloisonnement des mondes musulmans, leur dimension globale doit aussi être prise en compte.
Souvent réduites dans le débat politique et le traitement médiatique aux
migrations contraintes (du fait des conflits armés, de l’autoritarisme politique, de catastrophes naturelles ou de conditions socio-économiques insoutenables) et aux drames qui en découlent quotidiennement, les circulations dans et à partir des mondes musulmans sont rarement approchées dans toute leur diversité. En outre, les chiffres et facteurs explicatifs généraux (géopolitiques, économiques…) qui les illustrent tendent à en anonymiser les acteur⋅ice⋅s et les contextes spécifiques, et laissent finalement peu de place aux parcours personnels.

Dans une volonté de faire un pas de côté par rapport à ces lectures désincarnées,
ces deux journées d’étude entendent aborder les circulations comme un objet pluriel par essence, en insistant sur l’agentivité qui les initie et les interactions qui les traversent et contribuent à les formuler. Au-delà de la diversité des circulations humaines (politiques, socio-économiques, touristiques, intellectuelles, artistiques…), il s’agit également de s’intéresser aux circulations matérielles et à celles des savoir-faire, des idées et paradigmes, ainsi qu’aux mobilités symboliques (sociales ou religieuses, par exemple). Les échelles auxquelles ces circulations se produisent (intra-étatiques, régionales, mondiales) doivent également être considérées.
Pour les circulations humaines, il s’agit donc de mettre en lumière ce qui les motive et détermine en amont (conditions matérielles, aspirations concrètes, choix et décisions), les positionnements et stratégies développées par les acteur⋅ice⋅s, les échanges et interactions avec et au sein des espaces traversés et (temporairement ou durablement) investis. Dans le cas des circulations immatérielles, l’idée est de mettre en avant les processus de réception, d’appropriation et d’adaptation de concepts, de techniques et de pratiques en mouvement. Les interventions pourront interroger ce qui peut faire la spécificité de ces mobilités dans le contexte des mondes musulmans et des différentes régions et pays qui composent cet ensemble, mais aussi ce qui les rattache à des phénomènes plus globaux ou qui peuvent également être constatés ailleurs.

Quelques axes (non exhaustifs) autour desquels les propositions de
communication peuvent s’articuler :
– Frontières matérielles, frontières symboliques ;
– Circulations et reconfiguration des espaces (géographiques, politiques,
culturels) ;
– Circulations des idées et des savoirs : internationalisation des mouvements
sociaux et artistiques, appropriations, réappropriations et hybridations culturelles ;
– CirculaTon matérielle des objets d’art, des techniques et des savoir-faire.
Les contributions portant sur des réflexions théoriques ou méthodologiques sont également les bienvenues.

Ce thème large offre aux jeunes chercheurs et chercheuses en doctorat ou en M2 un espace pour présenter leurs travaux, par-delà les barrières disciplinaires et les terrains de recherche. En permettant de confronter méthodes et approches différentes, ces journées d’étude visent aussi à proposer un tour d’horizon de la recherche sur les mondes musulmans contemporains.
L’appel à communications est ouvert aux jeunes chercheurs et chercheuses de
toutes universités et institutions, spécialistes de l’islam et des mondes musulmans contemporains, quels que soient leur discipline (sciences humaines et sociales, art et littérature, islamologie…) et leur terrain de recherche.

Les propositions de communication (en français ou en anglais) devront
comprendre un titre, un résumé de 300-350 mots, quelques indications
bibliographiques et une présentation des candidat·e·s. Elles doivent être adressées avant le 23 avril 2023 à l’adresse halqadesdoctorants[at]gmail.com. Les propositions seront ensuite examinées par le comité d’organisation, et les réponses seront données début mai. La Halqa couvrira les éventuels frais de voyage (jusqu’à 150 euros), de restauration et d’hébergement.

Membres du comité d’organisation :
Nada Amin, Lyon 2
Benjamin Badier, Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Noemi Linardi, Sorbonne Nouvelle
Sophia Mouttalib, ENS de Lyon
Antonio Pacifico, Lyon 3/‘L’Orientale’ Naples
Greta Sala, INALCO/« L’Orientale » Naples

Télécharger l’appel : Halqa – Appel à communications 2023

À retrouver sur le site de la Halqa



Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2023, 20 mars). Appel à communications | 10e Journées d’étude de la Halqa « Au-delà des frontières : circulations, échanges et transfertsdans les mondes musulmans contemporains (XIXe – XXIe siècles) », 29 et 30 juin 2023, Campus Condorcet Aubervilliers – LIMITE: 23/04/2023. IISMM. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q2tg

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search