Journée d’études : « Le temps des prophètes » dans le cadre du séminaire Islam : approches plurielles — Inalco, Paris, 9 mars 2023

Dates :  Jeudi 9 mars 2023 – 09:30 – 17:30
Lieu :  Inalco, Maison de la Recherche, Salon Borel (2, rue de Lille, Paris 7ème)
 
Modalités : hybride
  • Sur place : Entrée libre (dans les limites des places disponibles)
  • En distanciel : Lien Zoom

Dans le cadre du séminaire Islam : approches plurielles, le Centre d’Etudes et de Recherche Moyen-Orient, Méditerranée (Inalco), en collaboration avec l’Ecole Pratique des Hautes Etudes a le plaisir de vous convier à la Journée d’étude : “Le temps des prophètes”.

Le séminaire doctoral intitulé : « Islam : approches plurielles » (Inalco, Ephe) se déroule cette année autour de deux journées d’étude. La première intitulée donc “Le temps des prohètes” a lieu le 9 mars 2023. La deuxième : “Variété et diversité des conceptions prophétologiques” le 6 juin 2023.
  

Prophète(s), prophétie, prophétologie

Le terme « prophète » sert généralement à traduire l’arabe nabī, voire parfois l’expression rasūl Allāh. Littéralement ces deux noms n’ont pas la même signification. Pour parvenir aux Hommes, le message divin a besoin d’être porté par un humain. Le rasūl est un émissaire ou un envoyé, dont la mission est de transmettre le message de celui qui l’a envoyé, comme par exemple des commandements ou un écrit. Le nabī a un rôle plus modeste : il se limite à exhorter la population à suivre la bonne direction et la voie juste. Les savants ont fixé tardivement la signification technique de chacun de ces noms : nabī serait la catégorie générale, tandis que rasūl serait le cas particulier.
Cette distinction ne va pas sans hiérarchisation : le rasūl , missionné pour apporter une Loi, ayant une précellence sur le nabī. L’idée de messager divin semble être inhérente à l’idée islamique de divinité. Si les Anges sont aussi des envoyés divins, ils sont rarement porteurs de messages à l’adresse de tous les hommes. Leur rôle semble se limiter principalement à servir d’intermédiaires entre Dieu et ses envoyés. Car Dieu lui-même n’entre pas en relation directement avec des humains, à de très rares exceptions. C’est d’ailleurs sur ce terrain qu’il y a des évolutions importantes tardivement vers le IIIe/IXe s. tant dans le mouvement soufi naissant que dans certains cercles shīʿites.
Cette doctrine a beaucoup évolué après la période formative (dans la seconde moitié du IIe/VIIIe siècle) et la prophétologie s’est progressivement construite au fil de disputes et de controverses qui se sont étendues sur plusieurs siècles, en particulier autour de quelques notions centrales parmi lesquelles on peut citer : l’imamat, l’intercession, ou l’impeccabilité. Elle a été également diversement formulée selon les « disciplines » islamiques (soufisme, fiqhkalām…).
Peut-on cerner une doctrine de la prophétie, et plus généralement de la médiation divinité-humains, dans le Coran comme dans la Sunna ? Cette doctrine change-t-elle selon les tendances théologico-politiques ou plutôt selon les époques ? Quelles applications trouve-t-elle dans les différentes aires sur lesquelles l’islam s’est propagé ? Comment a-t-elle évolué au fil des siècles et pourquoi  le Prophète, de simple humain dans le Coran, est-il devenu l’Homme universel, une figure qui canalise les multiples formes de la dévotion et suscite  une intense vénération ?
Ce sont autour de ces interrogations, qui ne sont pas exhaustives mais visent seulement à tracer quelques lignes directrices, que se déroulera notre séminaire au cours de deux journées de l’année 2023 : le jeudi 9 mars et le mardi 6 juin.
 

PROGRAMME

                                        MATIN
Présidente : Lena Salaymeh (EPHE)
  • Pierluigi Piovanelli (EPHE, LEM) : Apôtres voyageurs ou prophètes itinérants ? Les réseaux chrétiens aux premiers siècles
  • Alberto Bernard (doctorant, EPHE) : De “prêtre” à “prophète” : la construction tardo-antique et moderne d’une biographie mythique de Zoroastre
  • Srećko Koralija (Vrije Université, Amsterdam) : Prophète entre loi et message dans les narratives bibliques de l’Ancien Testament – une analyse sémantique
 
                                       APRES-MIDI
Président : Youssouf Sangaré (Inalco)
  • Iwona Gajda (CNRS, EPHE) : Religion de l’Arabie préislamique : médiation entre la divinité et l’humain
  • Hocine Benkheira (EPHE, GSRL) : Le prophète de l’islam : du Coran au hadith
  • Mohammed Hayyan (doctorant, EPHE, GSRL) : Les hadiths concernant l’intercession du Prophète et leur réception par les théologiens sunnites
  • Renaud Soler (Université de Strasbourg) : L’écriture de la vie du Prophète à l’époque ottomane : méthodologie d’une recherche
 

ORGANISATEURS

Hocine BENKHEIRA (EPHE)
Francesco CHIABOTTI (CERMOM, Inalco)
Jean-Jacques THIBON (CERMOM, Inalco)
 

CONTACTS

francesco.chiabotti[at]inalco.fr et jean-jacques.thibon[at]inalco.fr

 
Département :  Etudes arabes
Equipe de recherche : CERMOM
 
 
 
 


Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2023, 22 février). Journée d’études : « Le temps des prophètes » dans le cadre du séminaire Islam : approches plurielles — Inalco, Paris, 9 mars 2023. IISMM. Consulté le 16 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q2rl

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search