Appel à communication : Panel : « Al-Sha‘ab (yathūru) » : représentations du « peuple en insurrection » dans la production intellectuelle, World Congress of Middle East Studies (WOCMES), Ankara (Turquie), 18-22/08/2014 — LIMITE : 31/01/2014

Présidente de panel : Layla Dakhli (chargée de recherche CNRS-IREMAM)
Organisatrices : Mélanie HENRY (doctorante AMU / IREMAM – CEDEJ) et Marianna GHIGLIA (doctorante AMU / IREMAM – CEDEJ)
Ce panel se propose de réfléchir aux représentations du « peuple en insurrection » produites par différentes catégories d’intellectuels égyptiens (ou du monde arabe) au cours des XXe et XXIe siècles. « Intellectuel » est ici employé dans une acception large, d’approche sociologique, englobant les créateurs et les médiateurs culturels en général.
Le faisceau d’actions collectives qui forme la période insurrectionnelle est l’objet d’une production culturelle et intellectuelle synchronique et diachronique variée (texte, image, musique etc.).
En nous penchant sur la manière dont les historiens, les journalistes, les écrivains et les artistes (musiciens, cinéastes, etc.) représentent le « peuple qui se révolte », nous interrogeons les enjeux de l’énonciation dans la reconnaissance, voire la définition, des insurgés immédiatement et postérieurement.
Il s’agit d’inscrire la production de représentations sur le « peuple qui se révolte » par les intellectuels dans la bataille pour la légitimité traversant les champs spécifiques, et dans ses conséquences socio-historiques.
En d’autres termes comment les intellectuels participent-ils à la construction de la réalité de la catégorie « peuple »? Comment contribuent-ils à façonner et à déformer rétrospectivement la connaissance, voire la conscience, que les acteurs ont de la réalité ?
Ce panel sera ainsi l’occasion d’approfondir les connaissances sur les intellectuels et sur leur rôle dans la société en contexte autoritaire, de débattre et de réfléchir ensemble à la notion de « pouvoir symbolique », à la question du rapport entre savoir et pouvoir, à la question du rapport entre peuple et « élite » intellectuelle, celle du rapport entre intellectuels et pouvoir politique et plus en général de la configuration « pouvoir politique – insurgés – intellectuels ».
Nous vous demandons de bien vouloir envoyer un résumé (200 mots) aux organisatrices.
Date limite de remise des résumés : 10 décembre 2013

Vous aimerez aussi...