Séminaire de recherche de l’Ifao : « Un portail web de cartographie interactive des recensements égyptiens sur deux siècles : 1882-2017 », par Hala Bayoumi — Le Caire, 18 janvier 2023

 

Résumé

Deuxième pays du continent africain et premier pays arabe par son poids démographique (93 millions d’habitants en 2017), l’Égypte est l’un des rares pays au sud de la Méditerranée à disposer d’un recensement intégral et régulier de sa population depuis deux siècles (Alleaume et Fargues, 1998). Les premiers recensements publiés datent de 1882 et 1897. À partir de cette date, ils s’échelonnent quasiment tous les dix ans jusqu’à aujourd’hui, livrant un ensemble précieux d’indicateurs démographiques, sociaux et économiques (sexe, âge, profession, statut économique, niveau d’éducation, etc.). Le niveau de spatialisation des résultats de ces 14 recensements est d’une constance et d’une finesse remarquables (Denis et Moriconi-Ebrard, 1998) offrant une collection patrimoniale exceptionnelle de statistiques, avec plus de 20 millions de données démographiques et socio-économiques disponibles.

Les données des recensements antérieurs (1986, 1976, 1966) sont consignées dans des livres en vente au CAPMAS . D’autres équipes de recherche interdisciplinaires ont partagé les données sur l’Égypte, notamment l’Observatoire démographique de la Méditerranée  dont le site web  propose une base de données démographiques et un atlas interactif sur l’ensemble des pays du pourtour méditerranéen, offrant des perspectives de comparaison au sein de la région Méditerranée. Toutefois, ce portail ne propose pas d’accès aux indicateurs socio-économiques contenus dans les recensements égyptiens, livrant seulement les données sur la population et sa structure, tandis que l’atlas interactif propose une seule variable (la densité de population) à une échelle d’analyse de premier niveau (gouvernorat) par souci d’harmonisation des données à l’échelle pan-euro-méditerranéenne. En bref, cet outil de cartographie existant ne se décline pas à l’échelle intermédiaire des cantons égyptiens (markaz/qism) ou à l’échelle plus fine du village et du quartier urbain (qaria/shiyakha).

La plateforme web de cartographie interactive entreprise avec le CAPMAS est en ligne depuis 2019 : www.cedejcapmas.org. Il s’agit d’un outil innovant en ce qu’il partage une base de données à la fois démographiques et socio-économiques, et en ce qu’il procède à un travail de géocodage de chaque entité administrative selon le dernier recensement de 2017. Son originalité réside ainsi dans le suivi temporel des localités sur deux siècles et dans l’outil interactif de cartographie dynamique.

Le portail web comporte également des notices historiques de toutes les circonscriptions administratives égyptiennes (au total 5779 villages et quartiers urbains), l’évolution du découpage administratif du territoire égyptien de 1882 à nos jours, et un répertoire administratif des localités afin d’autoriser les comparaisons diachroniques sur deux siècles, malgré les remaniements administratifs. L’objectif de la plateforme web est non seulement de préserver et de partager un patrimoine de statistiques sur l’Égypte, mais aussi d’offrir un instrument d’exploitation de ce corpus diversifié et multi-échelle de données massives à référence spatiale. sociales et économiques. La plateforme est destinée à un large public (chercheurs, décideurs, société civile) et elle est donc conçue pour autoriser l’accès direct, l’extraction, l’exploration, le traitement de corpus de données et l’analyse de Big data géo-référencées.

 
Hala Bayoumi est ingénieur de recherche au CNRS France (Centre national de la recherche scientifique) et responsable du pôle Humanités numériques au CEDEJ. Elle est titulaire d’un doctorat en informatique et mathématiques appliquées de l’EPHE (Paris, France) et d’une habilitation en géographie de l’Université Jean Moulin (Lyon, France). Elle est lauréate de la médaille de cristal du CNRS 2017, et ambassadrice du programme “La Science taille Xxelle”. Elle a publié différents ouvrages et portails internet. Elle a co-édité avec Karine Bennafla l’Atlas de l’Égypte Contemporaine, 2020. Elle a coordonné depuis 2010 un diplôme de niveau Master en analyse de données et techniques d’analyse spatiale (GIS 4D) pour les fonctionnaires égyptiens du CAPMAS (diplôme inter-universitaire EPHE-université de Lyon).
 
 


Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2023, 11 janvier). Séminaire de recherche de l’Ifao : « Un portail web de cartographie interactive des recensements égyptiens sur deux siècles : 1882-2017 », par Hala Bayoumi — Le Caire, 18 janvier 2023. IISMM. Consulté le 21 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q2o8

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search