Rencontre « Une heure avec… » Sabyl Ghoussoub — IMA Paris, 14 janvier 2023

Une heure avec… Sabyl Ghoussoub 

« Une heure avec… », c’est un rendez-vous pour découvrir et entendre des auteurs arabophones et francophones, émergents et confirmés, venant ou parlant du monde arabe.
Cette semaine, rendez-vous avec le lauréat du prix Goncourt des lycéens 2022 : Sabyl Ghoussoub, distingué pour son roman Beyrouth-sur-Seine (éditions Stock)

14 janvier 2023
Samedi : 16h30
Bibliothèque (niveau 1)
Entrée libre dans la limite des places disponibles

« Une heure avec… » / Les rencontres littéraires de l’IMA, c ‘est une heure avec un auteur, en dialogue avec un modérateur, journaliste ou critique littéraire : Paula Jacques, Leïla Kaddour, Bernard Magnier, Francesca Isidori, Sylvie Tanette, Farouk Mardam-Bey…, et les lectures d’un(e) comédien(ne). Le principe de la programmation étant de saisir l’opportunité du passage à Paris d’auteurs, pour leur proposer un lieu et un public où présenter leur actualité littéraire.

 

Samedi 14 janvier 2023

Auteur invité : Sabyl Ghoussoub, Beyrouth-sur-Seine (éditions Stock)

Né à Paris en 1988, dans une famille libanaise, Sabyl Ghoussoub tient la chronique littéraire « Quoi qu’on en lise » dans le quotidien francophone libanais L’Orient-Le Jour. De 2011 à 2015 il a dirigé le Festival du film libanais à Beyrouth. En 2019, il a été commissaire de l’exposition « C’est Beyrouth » à l’Institut des Cultures d’Islam de Paris. Il a participé à l’ouvrage Le Liban n’a pas d’âge 1920-2020 qui a été publié aux éditions Bernard Chauveau en novembre 2020. En 2018, il publie aux éditions de l’Antilope Le Nez juif, puis Beyrouth entre parenthèses, mention spéciale France-Liban 2020. 

Le Prix Goncourt des lycéens 2022 a été attribué à Sabyl Ghoussoub pour Beyrouth-sur-Seine, dernier roman : Lorsque le narrateur décide de questionner ses parents sur leur pays d’origine, le Liban, il ne sait pas très bien ce qu’il cherche. La vie de ses parents ? De son père, poète-journaliste tombé amoureux des yeux de sa femme des années auparavant ? Ou bien de la vie de son pays, ravagé par des années de guerre civile ?  Alors qu’en 1975 ses parents décident de vivre à Paris pendant deux ans, le Liban sombre dans un conflit sans fin. Comment vivre au milieu de tout cet inconnu parisien quand tous nos proches connaissent la guerre, les attentats et les voitures piégées ? Les années passent, le conflit politique continue éternellement de s’engrener, le Liban et sa capitale deviennent pour le narrateur un ailleurs dans le quotidien, un point de ralliement rêvé familial. Le Liban, c’est la famille désormais.  

Incisif, poétique et porté par un humour plein d’émotions, Beyrouth-sur-Seine est une réflexion sur la famille, l’immigration et ce qui nous reste de nos origines. 

 

À retrouver sur le site de l’IMA



Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2022, 23 décembre). Rencontre « Une heure avec… » Sabyl Ghoussoub — IMA Paris, 14 janvier 2023. IISMM. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q2nh

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search