Journée des doctorants du CeRMI 2022 — Maison de la Recherche (Sorbonne Nouvelle) et en ligne, 1er décembre 2022

Organisateurs
Salomé MICHEL (doctorante, ED 625, Sorbonne Nouvelle)
Romain MASCAGNI (doctorant, ED 265, INALCO)

Date : jeudi 1er décembre 2022
Heure : 11h00-17h30

En mode hybride
Accès : restreint aux membres de l’UMR et aux co-directeurs externes
En présentiel : Maison de la Recherche (Sorbonne Nouvelle), 4 rue des Irlandais, Paris 5e (salle Claude Simon)
En distanciel : (identification requise avant connexion)
Veuillez contacter au préalable les organisateurs pour obtenir le lien de  connexion

 

 


 

PROGRAMME (provisoire)

11h00-12h30 : Accueil et réunion des doctorants
12h30-14h00 : Pause déjeuner

Après midi

13h50-14h00 : Mot d’introduction de Maria Szuppe, directrice de l’UMR 8041 Centre de Recherche sur le Monde Iranien (CeRMI)

14h00-17h30 : Présentation des travaux des doctorants
Modération : Salomé Michel et Romain Mascagni


14h00 : George Amanatidis-Saade (Visioconférence)
Maroutha de Maypherqat: un évèque transfrontalier entre Byzance et la Perse dans l’antiquité tardive
Discutante : Florence Jullien (CNRS, CeRMI)

Résumé
Bien que l’évêque-ambassadeur Maroutha ait joué un rôle crucial politique, culturel et religieux au tournant du IVe s., les études modernes concernant ses actes restent rares. Ma thèse de doctorat vise à surmonter la compréhension limitée de Maroutha afin de le repositionner à une place importante dans l’histoire des Romains, des Perses et des Chrétiens syriaques orientaux. Cet objectif sera atteint par la production d’une biographie critique de l’évêque.
Cette présentation me permettra d’exposer l’avancement de mon projet, notamment en termes de données collectées, de structuration d’un plan détaillé, et de rédaction. Mon propos couvrira les quatre parties planifiées de ma thèse, ainsi que ma méthodologie.


15h00 : Thomas Bédrède
L’Iran et le pacte de Saadabad (1937) : Enjeux idéologiques et économiques
Discutant : Bernard Hourcade (CNRS, CeRMI)

Résumé
Le pacte de Saʿdābād, signé le 8 juillet 1937 à Téhéran par les représentants de l’Afghanistan, l’Irak, l’Iran et la Turquie, fut l’aboutissement d’accords successifs et de rapprochements progressifs qui débutèrent dès la fin de la Première Guerre mondiale. Ce pacte de non-agression est présenté, dans les rares études qui le mentionnent, comme le résultat de la politique de bon voisinage menée par Reza Shah, la seule conclusion possible aux ambitions territoriales démesurées et à l’irrédentisme des élites iraniennes, ou une contribution de l’Orient à la paix mondiale.
Cette présentation entend porter un nouvel éclairage sur ce pacte et en montrer, du point de vue des autorités iraniennes, les enjeux idéologiques d’une part et économiques d’autre part.


16h00 : Milad Abedi
Different phases of Sino-Iranian lexical contacts
Discutant : Matteo de Chiara (INALCO, CeRMI)

Abstract
The contact between ancient Iran and China is one of the most important contacts of late antiquity. This contact mainly proceeded by trade through the Silk Road or seafaring through coastal navigation. This contact meant the complete connection between the Middle East and Asia, which could contain all the financial, commercial, military, and cultural exchanges from China up to the gates of Byzantium. The ancient contact between Iran and China has yet to be studied. It was not just an exchange of luxury goods through Sogdians and other mercenary populations. Direct contacts also took place, such as the migration of Manichaeans and Sogdians and members of the house of Sassan to China. New Iranian languages, such as the Pamir languages, may have received Chinese words due to geographical proximity.



17h00 : Clôture de la journée par les coorganisateurs et autour d’un pot amical

 

A retrouver sur le site du CeRMI



Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2022, 29 novembre). Journée des doctorants du CeRMI 2022 — Maison de la Recherche (Sorbonne Nouvelle) et en ligne, 1er décembre 2022. IISMM. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q2l4

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search