Parution : Julie d’Andurain, Le Général Gouraud. Un destin hors du commun de l’Afrique au Levant, Editions Perrin, 2022

 

 

 

Le Général Gouraud
Un destin hors du commun de l’Afrique au Levant

Julie d’Andurain

PERRIN
Collection : Biographies
 
 
 
 
 
 
 
Une carrière époustouflante pour un général hors du commun.
La silhouette fine et élancée du général Henri Gouraud, avec des yeux bleus perçants encadrés par une barbiche empire, est bien identifiée durant l’entre-deux-guerres, car le « glorieux manchot », né en 1867, amputé du bras droit aux Dardanelles, est le seul officier autorisé à saluer du bras gauche. Tout au long de sa carrière, il a su gagner l’estime de ses hommes qui voient en lui un officier courageux et soucieux de leur sort. Grand vainqueur de Ludendorff en juillet 1918, gouverneur militaire de Strasbourg reconquise, le général Gouraud est adulé par les Français en 1919, au point que l’on parle de lui pour le maréchalat. Sa carrière commence pourtant bien avant : à peine sorti de Saint-Cyr, il demande à partir en Afrique. Dans le sillage de Gallieni et de Joffre, il fait son apprentissage d’officier colonial, métier complexe où il n’est pas seulement soldat, mais également topographe, bâtisseur, administrateur et diplomate. Successivement explorateur du Tchad, conquérant de la Mauritanie, il est surtout un brillant disciple du général Lyautey au Maroc, entre 1912 et 1914. Après la Première Guerre mondiale, auréolé de gloire, il est envoyé au Levant par Clemenceau pour mettre en place la politique mandataire en Syrie et au Liban. Malgré des moyens limités, il réussit tant bien que mal à faire vivre le mandat, au prix d’une forte opposition de Mustapha Kemal et de Fayçal, fils d’Hussein de La Mecque. Revenu en France en 1923, il est nommé gouverneur militaire de Paris et membre du conseil supérieur de la guerre. Soucieux de la mémoire de ses soldats, il fait ériger le monument aux Morts des Armées de Champagne à Navarin, dans la Marne, où il demande à être enterré après sa mort en 1946.
 
Agrégée et docteur en histoire de l’université Paris-Sorbonne, Julie d’Andurain est professeur en histoire contemporaine à l’université de Lorraine (Metz) et membre de l’Académie des sciences d’outre-mer. Spécialiste des questions coloniales et des phénomènes guerriers, elle a publié plusieurs ouvrages, notamment Colonialisme ou impérialisme ? Le parti colonial en pensée et en action.
 
 
 
A retrouver ici


Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2022, 24 novembre). Parution : Julie d’Andurain, Le Général Gouraud. Un destin hors du commun de l’Afrique au Levant, Editions Perrin, 2022. IISMM. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q2kn

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search