Parution: François-Xavier Fauvelle, Anne Lafont, L’Afrique et le monde : histoires renouées. De la Préhistoire au XXIe siècle, Éditions La Découverte, 2022

 

L’Afrique et le monde : histoires renouées
De la Préhistoire au XXIe siècle

François-Xavier FauvelleAnne Lafont

 

 

 

 

 

Une histoire mondiale de l’Afrique, une histoire africaine du monde. Tel est le double pari de cet ouvrage ambitieux qui nous plonge dans la conversation que les sociétés du continent africain ont, au cours de l’histoire, toujours entretenue avec celles du reste du monde. Une conversation multimillénaire, depuis la dispersion des humains modernes jusqu’à nos jours, dont les auteurs et autrices nous invitent à écouter toutes les tonalités. Car cette histoire est faite de rapports de domination et de violences, de rejets et de révoltes, mais également d’interactions à toutes les échelles, de circulations de biens et d’idées, d’innovations et d’adaptations locales, de mutations globales.
S’émancipant des monologues factices qui divisent le passé, ce livre propose une histoire polyphonique. Il s’appuie sur les recherches les plus actuelles et les plus poussées pour éclairer la manière dont les sociétés africaines ont toujours pris part au monde.

François-Xavier Fauvelle est historien et archéologue, professeur au Collège de France. Titulaire de la chaire d’Histoire et archéologie des mondes africains au Collège de France, François-Xavier Fauvelle a publié une vingtaine d’ouvrages. On lui doit en particulier une Histoire de l’Afrique du sud (Seuil, 2006), Vols de vaches à Christol Cave (Publications de la Sorbonne, 2009, avec Fr. Bon et J.-L. Le Quellec), Le Rhinocéros d’or : histoires du Moyen Âge africain (Alma, 2013),À la recherche du sauvage idéal (Seuil, 2017), Penser l’histoire de l’Afrique (CNRS Editions 2022). Il a également dirigé l’Afrique ancienne, de l’Accus au Zimbabwe (Belin, 2018) et l’Atlas historique de l’Afrique (Autrement, 2019, avec I. Surun).

Anne Lafont est historienne de l’art et directrice d’études à l’École des hautes études en sciences sociales. Elle s’intéresse à l’art, aux images et à la culture matérielle de l’Atlantique noir à l’époque moderne, ainsi qu’aux questions historiographiques liées à la notion d’art africain. Elle a publié sur l’art et les savoirs en contexte impérial (1740, un abrégé du monde, 2012, dir.), sur les questions de genre dans le discours sur l’art aux 18e et 19e siècles (Plumes et pinceaux. Discours de femmes sur l’art en Europe, dir., 2 volumes, 2012), et son livre le plus récent s’intitule L’art et la race. L’Africain (tout) contre l’œil des Lumières, pour lequel elle a reçu le prix littéraire Fetkann Maryse Condé 2019 et le prix Vitale et Arnold Blokh 2020. Anne Lafont a participé, en tant que membre du comité scientifique, à l’exposition du musée d’Orsay Le modèle noir de Géricault à Matisse (2019). Pour l’année universitaire 2021-2022, elle a occupé le poste de Robert Sterling Clark Visiting Professor of Art History du Williams College (Massachusetts).

À retrouver sur le site de l’éditeur



Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2022, 12 septembre). Parution: François-Xavier Fauvelle, Anne Lafont, L’Afrique et le monde : histoires renouées. De la Préhistoire au XXIe siècle, Éditions La Découverte, 2022. IISMM. Consulté le 1 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q2fj

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search