Parution: Gaétan du Roy, Les zabbālīn du Muqattam. Ethnohistoire d’une hétérotopie au Caire (979-2021), Brill, 2022

 

Les zabbālīn du Muqattam
Ethnohistoire d’une hétérotopie au Caire (979-2021)

Author:Gaétan du Roy

 

 

 
 
Les éboueurs du Caire (les Zabbalin) se sont installés sur les pentes du Muqattam en 1970. Très vite, ils ont attiré l’attention de nombreux acteurs actifs dans le développement ou la mission religieuse : des ingénieurs égyptiens, une sœur catholique Française, et le personnage central de cette histoire, le père Samʿān, qui se lança dans une mission auprès des Zabbalin en 1974. Ce prêcheur fonda plusieurs églises connues aujourd’hui sous le nom du monastère de Saint-Samʿan-le-Tanneur, un complexe de sept sanctuaires taillés dans les falaises du Muqattam. A travers son style charismatique et ses exorcismes publics mettant en scène une lutte symbolique entre Islam et Christianisme, Samʿān est devenu l’une des figures de proue de son Eglise.

The Cairene garbage collectors (the Zabbalin) settled on the Muqattam slopes in 1970. Soon they attracted the attention of different actors involved in development and religious mission: Egyptian engineers, a French Catholic Sister and the most central character of this story, Father Samʿān, who started a mission among the Zabbalin in 1974. This preacher founded several churches, today known as the Monastery of Saint Samʿān the Tanner, a complex of seven churches carved in the Muqattam walls. Through his charismatic style of preaching and his public exorcisms symbolically staging the struggle between Christianity and Islam, Samʿān has become a figurehead of his church.
 
 
Copyright Year: 2022

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search