Parution: Stéphanie Latte Abdallah, Des morts en guerre. Rétention des corps et figures du martyr en Palestine, Karthala, 2022

 

Des morts en guerre. Rétention des corps et figures du martyr en Palestine

Stéphanie Latte Abdallah

 

 

 

 

 

Depuis les années 1960, des défunts palestiniens disparaissent, sont sommairement enterrés dans les « cimetières des nombres » ou gardés à la morgue. Ces morts sont des fedayin, des martyrs – hommes ou, plus rarement, femmes – ayant conduit des attentats, ou des personnes tuées par erreur. Leur détention post-mortem et leur retour en terre relèvent d’une économie de l’inimitié, guerrière, et d’une extension sans fin d’une toile carcérale sur les Territoires palestiniens. Leur mobilité, les lieux d’ensevelissement, les traces qu’ils laissent dans l’espace public sont autant de marqueurs frontaliers.

Cet ouvrage aborde les mobilisations politiques, celles de la société civile et des familles, pour retrouver ces dépouilles, à partir d’une enquête ethnographique, de documents d’archives et d’écrits de proches de ces défunts. Il analyse les transformations de la figure sociale et politique du martyr, mais aussi les relations personnelles, genrées et émotionnelles entretenues avec les morts. Il interroge la nécro-violence, la catégorie de la victime et la légitimité des affects dans une histoire conflictuelle inachevée.

Stéphanie Latte Abdallah est historienne, politiste et anthropologue, chercheure au CNRS (CERI-SciencesPo), spécialiste du Moyen-Orient. Elle est notamment l’auteure de Femmes réfugiées palestiniennes (PUF, 2006) et La toile carcérale. Une histoire de l’enfermement en Palestine (Bayard, 2021).

Table des matières
Notes préliminaires
Mon frère Khalil

1. La détention post mortem
Une toile carcérale sans fin
L’instrumentalisation des corps détenus
La lente remontée des corps disparus dans l’espace public
Des corps prisonniers.
Les mobilisations des familles

2. Retrouver les corps
Les cimetières des nombres. Un non-lieu
Suspension du deuil et temps bouleversé
Hébron, 10 novembre 2018
Le devoir des pères, des hommes

3. Frontières et mobilités
Khaled Manasra, Jérusalem-Est,
11 novembre 2018
Une frontière incorporée post mortem
Effacements

4. Morts politiques et morts aimés
Faire avec l’action radicale d’un proche
Azhar Srour, Beit Jala, 5 décembre 2019
Des émotions en conflit
Se réapproprier la figure collective du shahid

5. L’humanité malmenée
Une nécro-violence suspendue par le déni
Victimisation et histoire
Des émotions illégitimes

Bibliographie
Chronologie

 

***
Retrouvez l’entretien
 “Des morts en guerre. Rétention des corps et figures du martyr en Palestine” que Stéphanie Latte Abdallah a accordé à Sciences Po à l’occasion de la publication de cet ouvrage.
***

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search