Colloque « Sciences sociales en danger ? Pratiques et savoirs de l’émancipation », EHESS — Campus Condorcet Aubervilliers, 23-24 juin 2022

Un événement pour répondre aux pressions, difficultés, menaces et fragilités auxquelles sont soumises les sciences sociales aujourd’hui.
 
Un colloque pour tous les publics
organisé au Campus Condorcet par l’EHESS
les 23 et 24 juin 2022

Si les sciences sociales sont essentielles à la vie politique, il est impératif aujourd’hui de s’efforcer de dire en quoi. Les accusations dont elles ne cessent de faire l’objet (« islamogauchisme », « wokisme », mais aussi, dans d’autres régimes que les nôtres, sédition ou trahison d’État), exigent que l’on reprenne le problème dans sa globalité, et que, loin de se contenter d’une attitude défensive sur ce qu’on pense être évident pour tous, on reconstruise les raisons pour lesquelles la politique moderne ne peut pas se passer des lumières des sciences sociales.

Pour répondre à cette urgence, l’EHESS organise le colloque « Sciences sociales en danger ? Pratiques et savoirs de l’émancipation » les 23 et 24 juin 2022 au Campus Condorcet (Aubervilliers), sur inscription.
 

Les sciences sociales sont-elles en danger ?
 
Le colloque, à destination du grand public et du monde de le recherche, répond ainsi à la question suivante, posée à chacun des intervenants :
« À quelles conditions les sciences sociales, telles que je les pratique, ont-elles l’effet émancipateur qu’elles devraient avoir ? ».

Il s’articule en quatre débats auxquels le public est invité à s’inscrire.

  • Engagement dans les sciences sociales :
    contraintes et tensions dans le monde
  • Les sciences sociales dans la cité :
    demandes publiques, contraintes, expertises
  • Identités : objectivation, déconstruction et adresse
  • Autorité et autonomie des sciences sociales :
    construire une communauté de pairs

Découvrez les items abordés durant ces quatre débats : 
« À quel point la science est-elle libre ? Création d’un index mondial », avec Janika Spannagel
« La situation de l’enseignement supérieur et de la recherche en Chine au cours de la dernière décennie », avec Sebastian Veg
« Les historiens face au poutinisme », avec Nikolay Koposov
« Réécrire l’histoire ? Menaces sur l’autonomie de la recherche et de l’enseignement en Pologne », avec Valentin Behr et Ewa Tartakowsky
« Islamiser les sciences sociales en Iran », avec Marie Ladier-Fouladi
« Le droit subjectif et l’État de droit : qu’est-ce qu’un concept juridique ? », avec Olivier Jouanjan
« To whom does History belong? Society, Politics and Historiography », avec José Maria Portillo Valdés
« D’une organisation non-gouvernementale à une plateforme de recherche scientifique », avec Cengiz Aktar
« L’engagement pour la (re)connaissance du passé soviétique en Russie », avec Catherine Gousseff
« Défis autour de la création d’un collectif africain d’universitaires et d’intellectuels », avec Lionel Zevounou
« Main dans la main? Contributions, positionnements et paradoxes de la recherche en sciences sociales dans un programme franco-éthiopien de coopération bilatérale à visée patrimoniale », avec Eloi Ficquet
« Le savant et le politique : le problème de la double représentation », avec Dominique Linhardt
« Identité incertaine. Transmission et discontinuité », avec Smaïn Laacher
« L’identité est-elle (vraiment) un objet pour les sciences sociales ? », avec Cyril Lemieux
« Que pensez-vous de ce que vous voyez ? », avec Barbara Cassin
« Pour pratiquer la théorie politique, faut-il s’identifier ? », avec Jean-Yves Pranchère
« Histoire du genre et des sexualités. Faut-il en finir avec l’identité ? », avec Sylvie Steinberg
« L’art autochtone au Canada : “l’émancipation” en question », avec Jean-Philippe Uzel
« Les sciences sociales en procès et en conflit : la recherche sur le salafisme en France depuis », avec Nadia Marzouki
« Pairs et impairs : les communautés savantes à l’heure de l’épistémologie située », avec Jean-Louis Fabiani
« Les limites de l’évaluation par les pairs. Une étude de cas : le “négationnisme économique” », avec André Orléan
« How to Build a Community of Equals? Let’s go back to the early history of the New School for Social Research », avec Judith Friedlander
« Fractured Sovereignties: Academic Freedom and Governance in Higher Education in the United States », avec Jennifer Mittlestadt
« Quand la polémique s’empare des sciences sociales. Comment faire face à la crise de la critique », avec Cédric Terz

Le comité éditorial 
Hamit Bozarlan
Historien et politologue, directeur d’études à l’EHESS, membre du Cetobac
(Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques)
Cléo Carastro
Anthropologue, maîtresse de conférences à l’EHESS, membre du Anhima
(Anthropologie et histoire des mondes antiques)
Françoise Daucé
Sociologie politique, directrice d’études à l’EHESS, directrice du Cercec
(Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen)
Bruno Karsenti
Philosophe, directeur d’étude à l’EHESS, membre du Lier-FYT
(Laboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités – Fonds Yan-Thomas)
Anne Lafont
Historienne de l’art, directrice d’études à l’EHESS, membre du Cral-Cehta
(Centre de recherches sur les arts et le langage – Centre d’histoire et théorie des arts)
Jean-Frédéric Schaub
Historien, directeur d’études à l’EHESS, membre du CRBC
(Centre de recherches sur le Brésil colonial et contemporain)
Isabelle Thireau
Sociologue, directrice de recherche au CNRS et directrice d’études à l’EHESS,
membre du CECMC (Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine)
 
 
Informations pratiques
Campus Condorcet – Centre des colloques, auditorium 250
Place du Front populaire, 93300 Aubervilliers
23-24 juin 2022
Bilingue (français-anglais)
Gratuit, 4 débats, sur inscription
 

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search