Conférence : « Le marchand, l’héritier et le soufi : trois objets de la Syrie médiévale », Carine Juvin — Musée du Louvre Paris, 15 avril 2022, 12h30

 

Le long et prolifique sultanat mamelouk (1250-1517) vit l’essor spectaculaire de sa capitale du Caire. Néanmoins, celle-ci fonctionna toujours en étroite relation avec la Syrie, et notamment Damas, qui demeura un centre important de production d’objets de luxe d’après les sources et quelques témoignages matériels. Cependant, rares sont les objets mamelouks qui peuvent être fermement attribués à une production syrienne grâce à une inscription. Trois objets inscrits du Louvre ont ainsi pu être récemment réinterprétés et leur contexte de commande et d’utilisation précisé au miroir des sources historiques, offrant ainsi de précieux témoignages sur la société syrienne médiévale, tout en constituant d’importants nouveaux


Carine Juvin est Chargée de collections au Département des Arts de l’Islam et spécialiste du Proche et Moyen-Orient médiéval tardif (fin XIIe –début XVIe siècle). Titulaire d’une thèse de doctorat (EPHE) portant sur la calligraphie et l’épigraphie à la fin du sultanat mamlouk, elle a notamment dirigé le programme de documentation des objets inscrits du Département. Elle a été commissaire des expositions Routes d’Arabie, histoire et archéologie  du Royaume d’Arabie Saoudite (Louvre 2010) et Furusiyya : chevaliers d’Orient et d’Occident (Louvre Abu Dhabi 2020). Ses publications portent essentiellement sur la culture matérielle, l’épigraphie et la calligraphie du Proche-Orient médiéval ; la dernière en date, Gaston Wiet et les arts de l’Islam, ouvrage collectif sous sa direction, est paru fin 2021.

Par Carine Juvin, musée du Louvre

Conférences12H30
15 Avril 2022

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search