Parution: Nadya Rouizem Labied, Réinventer la terre crue. Expérimentations au Maroc depuis 1960, Éditions Recherches, 2022

 
Réinventer la terre crue
Expérimentations au Maroc depuis 1960
Rouizem Labied (Nadya)
 
 
 
 
 
 
Éditions Recherches
17 x 24 cm | 192 p. | 132 ill. couleur | isbn 978-2-86222-098-7

 

 

Dans les années suivant son indépendance, l’État marocain répond à la pénurie de logements économiques par l’expérimentation de la construction en terre crue. De grands projets sont réalisés à la périphérie de Marrakech, Ouarzazate et Berkane, par des architectes et ingénieurs français et belges, dont Jean Hensens et Alain Masson. Innovants par leur intégration du volet social et économique, ces ensembles urbains représentent des modèles remarquables de l’industrialisation de la terre crue au Maroc
L’ouvrage s’appuie sur d’importantes sources archivistiques, souvent inédites, qui font l’objet d’analyse historique, politique et sociale ; il recense les projets construits en terre crue par l’État marocain depuis 1962, s’attachant ainsi à faire apparaître des réponses aux enjeux sociaux et environnementaux actuels.

INTRODUCTION : Une réinvention matérielle
1 . La modernisation de la terre crue comme condition de son acceptation 1961‑1965
• L’Unité 3 de Daoudiate : un chantier industrialisé
• Un processus global

2. La terre comme projet de société 1965‑1968
• Douar Chems à Ouarzazate : quand la matière dicte la forme
• La désobéissance d’un architecte

3 . L’institutionnalisation de l’expérimentation 1968-1973
• Les stratégies du CERF
• Le quartier PAM à Berkane : un projet oublié

4 . La réception nationale 1973-2020
• Des niveaux de réception gradués et classistes
• Héritages


CONCLUSION : De la dissidence à la symbolisation

À retrouver sur le site de l’éditeur


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search