Parution: Hamit Bozarslan, Le temps des monstres. Le monde arabe, 2010-2021 , La Découverte, 2022


Le temps des monstres

Le monde arabe, 2010-2021

Hamit Bozarslan

 
 
 
 
 
Éditions La Découverte
 
 
 
En 2011, d’impressionnants soulèvements populaires contre les dictatures ont bouleversé le monde arabe. À la joie et à l’espoir ont souvent répondu la terreur et la violence des régimes autocratiques. Une décennie après ces « printemps arabes », quel regard peut-on porter sur eux comme sur ces répressions ? C’est une réponse originale à cette question qu’Hamit Bozarslan apporte dans ce livre, où il mobilise de façon très accessible les résultats de longues années d’enquêtes sur les sociétés de la région.
Il rend compte d’abord des origines des dynamiques émancipatrices surgies en 2011. Mais aussi de la radicalisation des processus destructeurs en œuvre au Moyen-Orient depuis des décennies, de la transhumance djihadiste aux luttes hégémoniques des grands acteurs régionaux (Arabie saoudite, Iran et Turquie). Et il montre que si la passion de l’égalité, de la liberté et de la dignité s’est exprimée avec force dès 2011, avant d’être renouvelée en Algérie, au Soudan, en Irak et au Liban, les risques d’une restauration autoritaire, ainsi que d’une transformation de certains États arabes en forces miliciennes, ont très tôt été présents. Ainsi, en Syrie, mais aussi en Libye et au Yémen, le Léviathan autoritaire a cédé la place à Béhémoth, dont l’ultime dessein est de détruire la société. Dans cette dynamique du pire, l’aveuglement et le cynisme des démocraties occidentales n’a pu que favoriser l’émergence des « monstres » dans le monde arabe.
 
Docteur en histoire et en science politique, Hamit Bozarslan est directeur d’études à l’EHESS. Il est notamment l’auteur de Conflit kurde (Autrement, 2009), Une histoire de la violence au Moyen-Orient. De la fin de l’Empire ottomanà Al-Qaïda (La Découverte, 2008), 100 mots pour dire la violence dans le monde musulman (Maisonneuve et Larose, 2005) et Histoire de la Turquie. De l’Empire à nos jours (Tallandier, 2015). Il écrit Le temps des monstres aux éditions La Découverte en 2022. Ses travaux portent sur la sociologie historique et politique du Moyen-Orient, et il publie régulièrement des chroniques dans le magazine Moyen-Orient.
 
 
 

 
2011-2021 : une « décennie des monstres » au Moyen-Orient

Entretien avec Hamit Bozarslan — directeur d’études — EHESS (CETOBaC)

La décennie qui s’ouvre en 2011 au Moyen-Orient avec l’espoir des « printemps arabes » transforme ces états pré-révolutionnaires, comparables au Léviathan autoritaire, en Béhémoth, monstre du chaos. C’est ce « temps des monstres » que Hamit Bozarslan, historien et sociologue, décrit dans son dernier recueil (La Découverte, 2022). Empruntant cette expression à Gramsci, l’auteur revient pour Politika sur cette « décennie de guerre » inscrite dans un continuum d’instabilités et ancrée dans une période historique plus longue, remontant à la première guerre d’Afghanistan, en 1979. Quel bilan peut-on en faire ? Comment peut-on actuellement définir ces sociétés arabes ? Au-delà des frontières floues du Moyen-Orient, s’agit-il d’un effet domino destructeur, dont l’issue inéluctable se trouve dans la guerre en Ukraine ?

 

À retrouver sur le site Politika


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search