Conférences « Sites médiévaux du Liban : regards archéologiques », Grace Homsy-Gottwalles — Paris, 16-24 mars 2022

Invité par Grace Homsy-Gottwalles, Professeure et cheffe du Département d’Arts et d’Archéologie de l’Université Libanaise invitée par Jean-Michel Mouton, Directeur d’études.

Les quatre conférences proposées visent à livrer un aperçu de la recherche archéologique menée actuellement au Liban sur la période médiévale. Les différents sites présentés où nous avons fouillé couvrent l’ensemble du territoire libanais, touchent autant des zones d’occupation chrétienne (franque et libanais) que des zones dominées par des princes musulmans et couvrent toute l’époque médiévale, depuis l’installation omeyyade (Anjar) jusqu’à l’époque mamlouke, voire le début de l’époque ottomane (Abū l-Ḥasan). 

À travers principalement l’étude de la céramique, il s’agira de montrer quels furent les principaux courants économiques de cette époque et quels furent les facteurs, essentiellement politiques et religieux, qui purent influer sur l’évolution des réseaux d’échanges commerciaux sur le temps long.

bouton_s_inscrire_0.png

 

Mercredi 16 mars, salle 059 en Sorbonne, de 14h00 à 16h00.
Conférence 1. La présence byzantine au Liban aux XIIe- XIIIe s. reflétée par la céramique (dans le cadre de la conférence de Ioanna Rapti)

La céramique des XIIe-XIIIe siècles mise au jour au Liban, en particulier à Tyr (Liban sud) nous offre des informations importantes sur la vie économique de cette ville et ses rapports avec l’Empire byzantin à travers les productions issues des centres byzantins Le matériel présenté se distingue par une grande panoplie de types.

Jeudi 17 mars, salle EPHE de l’INHA, de 10h00 à 12h00.
Conférence 2. La forteresse d’Abū l-Ḥasan (Liban) : bilan des dernières campagnes archéologiques.

Les quatre campagnes de fouilles qui ont eu lieu en 2018, 2019, 2020 et 2021 à la forteresse d’Abu l-Hasan dans l’arrière-pays de Sidon, ont mis au jour une quantité importante de céramiques remontant aux périodes hellénistique, romaine, médiévale et post-médiévale. Le matériel qui sera présenté illustre les différents types de vaisselles de table, de cuisine, des ustensiles industriels et armes en usage dans cette forteresse, aux différentes époques de son occupation.

Mercredi 23 mars, salle Delamarre en Sorbonne, de 10h00 à 12h00.
Conférence 3. Le monastère de Dayr al-Ṣalīb, dans la vallée de la Qadisha au Liban (dans le cadre de la conférence de Muriel Debié)

Dans le cadre des activités du Musée Archéologique de l’USEK une mission archéologique à Wadi Houlet, située sur le flanc nord de la vallée de la Qadisha (Liban nord), a été menée en 2012. Le choix de la vallée a été dicté par la nécessité de sauvegarder et de promouvoir un site du patrimoine culturel unique au Liban. Le but principal de cette campagne était d’évaluer les conditions de conservation du monastère de Dayr al-Ṣalīb et de proposer des solutions concernant sa préservation, en particulier les peintures murales.

Jeudi 24 mars, salle EPHE de l’INHA, de 10h00 à 12h00.

Conférence 4. La cité omeyyade de Anjar : Histoire et archéologie

En 2016, dans le cadre du projet de restauration du Petit palais de Anjar Conservation, consolidation et mise en valeur du petit palais d’Anjar, nous avons mené des travaux archéologiques dans le petit palais de la cité omeyyade. Ainsi, deux sondages ont été effectués, ainsi qu’une opération de consolidation et de conservation des structures architecturales. Enfin, une exposition permanente est installée à l’entrée du Palais.

À retrouver sur le site de l’EPHE


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search