Colloque « La Seconde Guerre mondiale en Afrique du Nord et au Moyen-Orient arabe : entre légitimités, loyautés et interdépendances, 1942-1948 » — Toulon, 24-26 novembre 2022

 Session de Toulon, acte 2 du colloque international « Le monde arabe et la seconde guerre mondiale », dont la première session s’est déroulée à Tunis en juin 2021 (les actes seront sous presse au printemps 2022).

Cette deuxième session du colloque se déroulera les 24-25-26 novembre 2022 à Toulon. Elle prolongera le colloque précédemment centré sur les thématiques « Guerre, société, mémoire » durant la période 1939-1945. Après une première session consacrée aux sociétés arabes et coloniales en guerre d’Afrique du nord et du Moyen-Orient arabe, mais aussi sur la mémoire et la transmission des évènements relatifs à la deuxième guerre mondiale, nous orientons notre regard historique vers les interactions entre les rives nord et sud de la Méditerranée au cours de la guerre, en prolongeant la guerre à l’immédiat après-guerre, 1948 en étant le terme. En quelques années, la Ligue arabe est créée au Caire, le Liban et la Syrie sont devenus indépendants, la guerre froide est née et la première guerre israélo arabe éclate au départ des Britannique de Palestine. Britanniques et Américains dominent la Méditerranée orientale de la Libye au Golfe, tandis que la France coloniale fait de la résistance coloniale active en Afrique du nord.

Cette période de mutations rapides et de transition vers le monde de la guerre froide place les colonisés et les élites maghrébines et moyen-orientales dans des conflits de loyauté inédits : qui est l’autorité légitime ? Qui peut gouverner et gouvernera demain ? Envers qui être loyal et à qui donner son soutien ? La guerre fait se succéder les acteurs : Allemands de l’Afrika Korps, Italiens fascistes puis antifascistes, vichystes, giraudistes, gaullistes, armée et pouvoir colonial britannique, Américains, nationalistes arabes et indépendantistes, élites « indigènes » associées à l’appareil colonial, militants communistes, sionistes et Frères musulmans, autorité onusienne en Libye etc. Les sources de la légitimité et du pouvoir se succèdent et se percutent, livrant les populations arabo-judéo-berbèro-kurdes, les sociétés coloniales et leurs élites à des incertitudes et à des choix douloureux et radicaux. Le maître du jour devient le proscrit du lendemain, et le fidèle soutien du pouvoir en place le « collabo » ou le traître d’après-demain.

Sur la base de cette période complexe et brutale, ou les interdépendances et les reclassements se succèdent, vous êtes invités à faire au Conseil scientifique une proposition de communication susceptible de s’insérer dans la trame générale de ce récit historique inédit.

Le cadre imparti : 1942-1948 ; la rive sud de la Méditerranée, ce qu’on appelle depuis l’après-guerre le monde arabe, du Maroc à l’Irak ; ou bien les interactions et les conflits de loyauté entre puissances européennes du nord et sociétés et pouvoirs d’Afrique du nord et du Moyen-Orient arabe.

Prière de remettre votre projet de communication ou de contribution (photographies, exposition…) d’ici la fin février 2022.

Merci de répondre à l’adresse suivante : colloquetoulon2022[at]gmail.com

Comité scientifique : Alya Aglan, Julie d’Andurain, Guillaume Denglos, Mohamed Lazhar Gharbi, Hedi Jellab, Abderahman Moumen, Christian Taoutel, Pierre Vermeren.

Universités partenaires : Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Manouba, Archives nationales à Tunis.

À retrouver sur le site de la Halqa des dcotorants



Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2022, 8 février). Colloque « La Seconde Guerre mondiale en Afrique du Nord et au Moyen-Orient arabe : entre légitimités, loyautés et interdépendances, 1942-1948 » — Toulon, 24-26 novembre 2022. IISMM. Consulté le 21 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q244

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search