Création de l’Institut Français d’Islamologie

 

Les présidents de l’Université de Strasbourg (Unistra), d’Aix-Marseille Université (AMU), de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (Inalco, Paris), de l’École Pratique des Hautes Études (EPHE-PSL, Paris) et de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS, Paris) expriment leur satisfaction suite à la création du Groupement d’Intérêt Public “Institut Français d’Islamologie” (IFI) qui vise à renforcer la recherche, l’enseignement et la formation scientifique non confessionnelle de haut niveau en islamologie.


L’IFI aura également pour mission de promouvoir la recherche française à l’international et de faire le lien entre la science et la société. L’IFI sera placé sous la direction de Souâd Ayada, inspectrice générale, actuellement présidente du Conseil supérieur des programmes.

***

Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation annonce ce jour la création de l’Institut Français d’Islamologie, sous la forme juridique d’un groupement d’intérêt public (GIP) réunissant des établissements d’enseignement supérieur et de recherche, ainsi que la nomination de Souad Ayada en tant que directrice de ce groupement.

Le 2 octobre 2020, dans un discours prononcé aux Mureaux, le Président de la République a rappelé sa volonté de faire émerger en France une meilleure compréhension de l’islam grâce au développement d’études et de recherches de haut niveau en islamologie dans l’enseignement supérieur français, en annonçant la création d’un institut scientifique d’islamologie.  

Dans cette perspective, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a construit, avec les établissements d’enseignement supérieur et de recherche, les contours d’un groupement d’intérêt public (GIP) appelé Institut Français d’Islamologie.  

Les établissements membres de ce groupement à sa création sont :

  • l’Université de Strasbourg (Unistra) ;
  • Aix-Marseille Université (AMU) ;
  • l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (Inalco, Paris) ;
  • l’École Pratique des Hautes Études (EPHE, Paris) ;
  • l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS, Paris). 

D’autres établissements d’enseignement supérieur et de recherche rejoindront ce groupement prochainement.

Cet institut a pour but de promouvoir l’essor des études scientifiques sur l’islam et de développer en France une recherche de haut niveau sur le sujet. Il s’agira également de proposer des formations académiques non-confessantes, à même d’éclairer scientifiquement les étudiants et les citoyens dans le domaine de l’islamologie.  

Souad Ayada, inspectrice générale, actuellement présidente du Conseil supérieur des programmes, sera nommée directrice de l’Institut Français d’Islamologie.  

À retrouver sur le site du MESRI

 



Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2022, 6 février). Création de l’Institut Français d’Islamologie. IISMM. Consulté le 23 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q23s

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search