Séminaire “Le premier siècle de l’Islam et sa représentation au cours du temps”, INALCO, Paris, mercredi, 14h-17h, du 16/10/2013 au 16/02/2014

Responsables

  • Viviane Comerro (INALCO)
  • Stéphane Lacroix (Sciences Po, Paris)

Propos

Comment savons-nous ce que nous savons sur le premier siècle de l’islam ?

L’importance de cette période fondatrice, source de relectures diverses au cours des siècles et jusqu’à nos jours, n’est plus à démontrer. Pourtant ce qui nous a en a été transmis relève de la compilation d’informations fragmentaires ou de récits produits en de multiples versions. La tâche des historiens peut consister à reconstruire l’événement en dégageant les éléments communs à différentes traditions, qui pourraient représenter un noyau historique. C’est une autre approche qui est proposée dans ce séminaire : s’intéresser à la diversité des récits et des représentations.

Cela commence par la production des variantes dans les différentes traditions rapportées. S’agit-il d’erreurs dans le processus de transmission ? Sont-elle à imputer à la faiblesse de la mémoire et de la tradition orale ? Ou bien a-t-on affaire à des modifications volontaires qui manifestent une créativité à la fois littéraire, historiographique et théologique ?

Cela se poursuit par la recomposition dans les marges des gloses et commentaires des textes reçus sur l’information rapportée. C’est ainsi qu’un certain nombre de questions théologico-politiques sont reformulées : la succession du Prophète ; l’imposition d’un texte coranique officiel par le troisième calife ‘Uthmān ; le devoir du djihad ; la légitimité dynastique des partisans de ‘Alī, celle des Omeyyades puis des Abbassides ; la justice de Dieu et le dogme de la prédestination absolue, etc.

Cette enquête sur la transmission des textes et leur usage se déroule à la croisée de plusieurs disciplines : anthropologie, histoire, critique littéraire, exégèse, voire paléographie. Elle permet de constater une relative liberté dans la constitution d’une culture religieuse puisqu’en fin de compte, quand un texte devient fixé dans sa lettre, il ne l’est jamais dans son interprétation.

Le but de ce séminaire est d’ouvrir un lieu de réflexion en islamologie à l’ensemble des doctorants intéressés par ce champ de recherche. Un certain nombre d’entre eux, déjà avancés dans la rédaction de leur thèse, pourront y présenter des travaux qui seront soumis à la discussion en fonction de la problématique évoquée. Afin d’assurer une bonne communication interdisciplinaire, les textes seront toujours présentés en langue originale et en traduction française.

Calendrier

Huit séances de 3heures tous les quinze jours entre la deuxième quinzaine d’octobre et la fin février le mercredi de 14H – 17H :

  • 16 oct. : Rez de jardin 18, BULAC, 65 rue des Grands Moulins, Paris 75013.
  • 6 nov. : salle 133, INALCO, 2 rue de Lille, 75007 Paris
  • 20 nov. : salle 133, INALCO, 2 rue de Lille, 75007 Paris
  • 4 déc. : salle 221, INALCO, 2 rue de Lille, 75007 Paris
  • 18 déc : salle 133, INALCO, 2 rue de Lille, 75007 Paris
  • 8 janv. : salle 133, INALCO, 2 rue de Lille, 75007 Paris
  • 5 fév. : salle 133, INALCO, 2 rue de Lille, 75007 Paris
  • 19 fév. : salle 133, INALCO, 2 rue de Lille, 75007 Paris

En mars et en avril nous organiserons deux journées d’étude : « Les intellectuels et le pouvoir dans le monde musulman hier et aujourd’hui » en partenariat avec des collègues d’autres institutions parisiennes (Paris 8, Sciences Po, IRHT, IISMM-EHESS)


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search