Appel à projets générique 2022 de l’Agence nationale de la recherche (ANR) — LIMITE : 02/11/2021

Date limite pour le dépôt des pré-propositions : 28 octobre à 17h. => 2 novembre 2021 à 17h
 
 
 
– – – –

Domaine « Sciences humaines et sociales » 

Axe 1 Individus, entreprises, marchés, finance, management.
 
Cet axe, qui regroupe les thématiques des marchés, de la finance, du management, des individus et des ménages, a vocation à accueillir les projets portant sur les transformations de la sphère économique et financière et des systèmes productifs.

Les projets pourront s’inscrire dans les thématiques suivantes : préférences et comportements individuels et collectifs (ménages, consommateurs) ; comportements et stratégies des entreprisesgestion RH, marketing ; organisation industrielle, innovations et nouvelles trajectoires technologiques, concurrence, réglementation, régulation, institutions financières, marchés financiers, fluctuations des marchés, approches historiques et diachroniques de l’économie, fiscalité, inégalités ; économie internationale, économie du développement, commerce et échanges internationaux, politiques commerciales…


Axe 2 : Institutions et organisations, cadres juridiques et normes, gouvernance, relations internationales
 
Cet axe a vocation à accueillir les projets relatifs aux transformations conjointes des sociétés et des institutions, organisationssystèmes juridiques, normatifs et politiques, à toutes les échelles. Il couvre le champ des politiques publiques, des acteurs étatiques, infra et supra- étatiques et des interactions entre public et privé. Il englobe la compréhension des organisations politiques, des modes de gouvernement et de gouvernance, des systèmes de réglementation et d’administration contemporains, des relations internationales. 
 
Les projets pourront s’inscrire dans les thématiques suivantes : évolutions du droit, des systèmes juridiques et normatifs, normes; approches économiques du droit, droit et éthique ; régulation sociale et juridique des formes de violence, règles et organisations judiciaires, libertés et sécurité publiquescontestation de l’ordre juridique, théorie politiquetransformations des systèmes politiques (mutations des démocraties, nouvelles formes de mobilisation et de protestation collectives), transformations des modes de gouvernement et de gouvernance, analyse de l’action et des politiques publiques aux échelons international, européen, national et territorial ; analyse des politiques nationales et internationales des États, globalisation, mondialisation, relations internationales, gouvernance globale, acteurs non- étatiques, géopolitique et géostratégie, processus contemporains de guerre et de paix ; savoirs, expertises, données (incluant le numérique) ; enjeux politiques, sociaux et juridiques des données et de leur protection (e-santé, big data, etc.).
 
 
Axe 3 : Les sociétés contemporaines : états, dynamiques et transformations
 
Cet axe a vocation à accueillir les projets relatifs aux transformations et aux dynamiques sociales, aux populations et peuplements, aux processus d’intégration et de différenciation, à l’éducation et à la formation, à la santé, au travail, au sport, à l’information et à la communication.
 
Les projets pourront s’inscrire dans les thématiques suivantes : démographie, familles, parcours de vie, vieillissement, trajectoires sociales, transformations des groupes sociaux, santé humaine et sociale, santé publique et systèmes de soins, handicap, qualité de vie, santé et sciences humaines ; approches sociales du travail, politiques publiques de l’emploi, conditions de vie au travail, éducation, formation, politiques éducatives, organisation scolaire, innovations et expérimentations pédagogiques, apprentissages tout au long de la vie,  inégalités sociales, économiques et environnementales, discriminations, logiques d’inclusion et d’exclusion, accès aux droits ; évolutions contemporaines du fait religieux, sécularisation et laïcité, croyances et pratiques, radicalisation ; citoyenneté, mobilisation, participation, action individuelle et collective, cohésion sociale, conflictualité, délinquance ; communication organisationnelle, documentation, techniques de communication, gestion de l’information ; médias et réseaux sociaux, infodémie, information et big data ; alimentation : offre alimentaire, pratiques alimentaires, sécurité alimentaire ; sport(s), pratiques sportives, manifestations sportives, sport et santé ; tourisme(s), mobilités touristiques, loisirs. 
 
 
Axe 4 : Cognition, comportements, langage
 
Cet Axe a vocation à accueillir les projets permettant une meilleure compréhension de la cognition et de la pensée humaine (aptitudes et capacités du cerveau ; psychologie) et leurs relations avec le comportement social, individuel ou collectif. Il englobe les études portant sur le langage, envisagé dans ses relations avec les autres fonctions cognitives et à travers diverses approches, si possible croisées (pragmatique, sociolinguistique, anthropologie linguistique…). 
 
Les projets pourront s’inscrire dans les thématiques suivantes : cognition sociale et interactions sociales, théorie de l’esprit, cognition comparée ; comportements individuels, pratiques et prises de décisions ; interactions entre comportements individuels et entités ou phénomènes collectifs (institutions, influences sociales, politiques publiques et privées…) ; perception socialecatégorisation sociale, comportement non verbal ; influence de l’environnement (émotionnel, familial, social…),  troubles développementaux, cognitifs, sensori-moteurs, handicaps ; la prise de décision, la mémoire, la cognition et l’état de conscience, les aspects spécifiques au cerveau de l’être humain y compris dans ses dimensions sociales ; les interactions entre le langage (créativité, usage, comportement), les autres fonctions cognitives (perception, attention, conscience, émotion, raisonnement, mémoire, motricité…) et le cerveau, processus d’acquisition et d’apprentissage ; pragmatiqueanalyse du discours, psycho- et socio-linguistique, anthropologie linguistique; linguistique théorique, linguistique computationnelle ; interactions homme-machines, intelligence artificielle, communication verbale et non- verbale.
 
 
Axe 5 : Arts, langues, littératures, philosophies
 
Cet axe a vocation à accueillir les projets relatifs aux textes et à l’écrit, aux langues, aux représentations et aux modes d’expression artistiques, à la production, diffusion et réception des œuvres, la pensée théorique et critique
 
Les projets pourront s’inscrire dans les thématiques suivantes : littérature(s): histoire, théorie, critique; approches comparatistespoétiquegénétique des textes, processus et théories de la création ; économie, droit, politiques de la création ; arts, spectacles vivants, images, musiques ; architecture, design, mode, arts décoratifs contemporains ; histoire de la pensée, épistémologieesthétique, métaphysique, logique, éthique, textes et traditions religieuses, nouveaux corpus, exégèse, réceptions ; approches diachroniques et synchroniques, descriptives et analytiques des langues; langue(s), graphie(s), écriture(s) ; langues rares, nouveaux langages ; contextes historiques et culturels des langues ; multilinguisme et interculturalité ; constitution et analyse de corpus numériques (textes, images, sons…), philologie numérique, créations numériques.
 
 
Axe 6 : Études du passé, patrimoines, cultures
 
Cet axe a vocation à accueillir les projets relatifs aux sociétés du passé, à leur histoire et à leur archéologie. L’enjeu est la compréhension en diachronie de la structuration et de l’organisation de ces sociétés, de leur rapport à leur environnement, de leurs cultures. Cet axe englobe également ce qui a trait aux patrimoines sous toutes leurs formes, et aux enjeux patrimoniaux. 
 
Les projets pourront s’inscrire dans les thématiques suivantes : formes d’organisation et de structuration des sociétés anthropologie des pratiques sociales et culturelles, histoire politique et institutionnelle, histoire des conflits et des relations internationales, histoire coloniale et post-coloniale, environnements du passé, milieux et paysages, interactions entre les sociétés humaines et leur environnement, histoire de la conscience environnementale, contextes culturels, économiques, politiques, juridiques et technologiques des productions matérielles ; histoire et archéologie des gestes et des techniques, des savoir-faire et des métiers, expressions de la pensée symbolique : arts, systèmes de valeurs, idées et représentations, dynamique des religionscultes, rites, mythes et croyances ; fabrique des identités ; histoire intellectuelle, histoire des sciences, des techniques et des savoirs lettrés ; constitution de corpus documentaires, sciences de l’érudition ; patrimoines (naturels, culturels, matériels, immatériels) : étude, restauration, conservation, protection juridique, valorisation, processus de patrimonialisation, à l’échelle nationale et internationale.
 
 
Axe 7 : Sociétés et territoires en transition

Cet axe a vocation à accueillir tous les projets ayant une dimension géographique ou spatiale et susceptibles d’enrichir la compréhension des territoires (urbanisés, urbains, périurbains, ruraux, productifs…) dans toutes leurs dimensions, leurs dynamiques et leurs interactions. Une articulation entre échelles spatiales, temporalités, niveaux d’organisation socio-politiques est attendue. 
 
Les projets pourront s’inscrire dans les thématiques suivantes : systèmes socio-spatiaux, transitions territoriales ; lieux et non-lieux, identités spatiales et territoriales, rapport sociétés-territoires, mobilités et migrationsidentités, appartenances, modèles et formes d’intégration ; frontières, marges, intégration, ségrégation, fragmentation, criminalité ; politiques de la ville ; marchés du logement, justice sociale, spatiale et environnementale ; aménagement et urbanisme, régulation des plateformes immobilières, territorialisation des politiques publiques, territorialisation des droits, extraterritorialité, droit et territoire, souveraineté ; adaptation des systèmes socio-écologiques aux changements environnementaux globaux ; transitions écologique, climatique et énergétique des territoires, conflits et mobilisations environnementales ; révolution numérique et ses conséquences, smart cities, cyber-espace ; géomatique, données géo-référencées et corpus, bases de données et interopérabilité, cartographie et approches critiques des cartes.



Texte complet : https://anr.fr/fileadmin/aap/2022/aapg-2022-v1.01.pdf
 
 
 

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search