Parution : Stéphanie Latte Abdallah, La toile carcérale. Une histoire de l’enfermement en Palestine, Bayard, mars 2021

Dans les territoires palestiniens, depuis l’occupation de 1967, le passage par la prison a marqué les histoires personnelles et collectives. Les arrestations et les incarcérations massives pour des motifs d’ordre politique ont installé ce que l’auteure appelle une toile carcérale, une détention suspendue. Environ 40 % des hommes palestiniens sont passés par les prisons israéliennes depuis 1967. Cet ouvrage remarquable permet de comprendre en quoi et comment le système pénal et pénitentiaire est central des modes de contrôle des Territoires palestiniens.
Le texte s’appuie sur une enquête de plusieurs années pendant laquelle plus de 350 longs entretiens ont été conduits, mais aussi sur des archives et des documents juridiques. La trame narrative retrace l’histoire de cette toile carcérale et des vécus de l’enfermement tout en emmenant les lecteurs dans les pas de l’auteure et de son enquête.

Stéphanie Latte Abdallah est historienne et anthropologue du politique, chargée de recherche au CNRS (Centre de recherches internationales de Sciences Po), titulaire d’une habilitation à diriger des recherches (HDR). En savoir plus

Sur le site de Sciences Po – Librairie



Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2021, 10 mars). Parution : Stéphanie Latte Abdallah, La toile carcérale. Une histoire de l’enfermement en Palestine, Bayard, mars 2021. IISMM. Consulté le 19 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q1oe

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search