Parution : David Gaüzère et Yoann Nominé, Le chaudron vert de l’islam centrasiatique, L’Harmattan, décembre 2020

LE CHAUDRON VERT DE L’ISLAM CENTRASIATIQUE
Vers un retour des ethnies combattantes en Asie centrale post-soviétique

David Gaüzère, Yoann Nominé
Préfaces de Georges Kuzmanovic et de René Cagnat

Depuis 1991, l’Asie centrale post-soviétique connaît un retour en force des religions, notamment de l’islam. La ré-islamisation s’accompagne d’une radicalisation certaine : prédicatrice dans les années 1990, politique dans les années 2000 et violente depuis les années 2010. Le chaudron vert de l’islam centrasiatique est aujourd’hui porté par l’Organisation État Islamique et sa branche locale « Khorasan » qui n’entendent que re-transplanter en Asie centrale une vision idéologisée et politisée de l’idée médiévale khaldûnienne d’une « revanche des ethnies combattantes et périphériques sur les centres culturels et déliquescents de l’islam ». Il est temps que les forces de la résistance locales et régionales puissent trouver un terrain d’entente et offrir un autre avenir, alternatif à la fois aux régimes autoritaires et aux nouvelles forces de l’islam radical.

David Gaüzère est chercheur associé à l’Institut de recherche Montesquieu, Université de Bordeaux et analyste géo-politologue auprès du Geopolitical Research & Analyses Circle (GRAC).

Yoann Nominé est historien et géo-politologue, spécialiste des mouvances terroristes, analyste géopolitologue auprès du Geopolitical Research & Analyses Circle (GRAC).

Site de l’éditeur



Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2021, 2 février). Parution : David Gaüzère et Yoann Nominé, Le chaudron vert de l’islam centrasiatique, L’Harmattan, décembre 2020. IISMM. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q1m9

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search