Séminaire « Normes, Exceptions, Transgressions (N.Ex.T.) – Dialogue interdisciplinaire » organisé par Farid Bouchiba — du 3 février au 14 avril 2021

Normes, Exceptions, Transgressions (N.Ex.T.) – Dialogue interdisciplinaire

Séminaire organisé par Farid BOUCHIBA
 
 
Présentation
L’objectif du séminaire N.Ex.T. (Normes, Exceptions, Transgressions. Dialogue interdisciplinaire) est d’interroger les rapports entre normes, exceptions et transgressions à travers l’analyse de discours normatifs, de pratiques sociétales et de leurs représentations dans différents domaines, tels la littérature, l’histoire ainsi que dans tous les autres champs disciplinaires des sciences humaines et sociales. De manière générale, les normes ont vocation à s’appliquer à des réalités très hétérogènes et à céder devant des considérations singulières qui l’emportent. Si l’étude des normes a fait depuis deux décennies l’objet d’un profond renouvellement, l’étude des transgressions demeure moins féconde. Les hypothèses où, dans les sciences qui nous intéressent (grammaire, prosodie, droit, variantes coraniques, etc.), la norme est assortie de règles d’exception sont très nombreuses. D’ailleurs, en quoi l’exception à la norme peut être un motif de transgression de la norme ? Quels sont les incidences de la transgression ou, plus exactement, la transgression de la norme participe-t-elle au développement ou bien au désordre ? Le séminaire entend donc appréhender les liens complexes entre normes, exceptions et transgressions, et ce dans une perspective interdisciplinaire variant les grilles d’analyse. Que les normes soient linguistiques, juridiques ou techniques, elles sont avant tout des constructions sociales et l’aboutissement de processus auxquels participent aussi bien les théoriciens que les transgresseurs. La société arabo-musulmane ne doit sûrement pas être confondue avec celle de la norme (du devoir être), et encore moins avec celle du fatalisme. À cet égard, il s’agira d’analyser les phénomènes d’assimilation et de rejet des normes, en prenant en considération la complexité des relations que l’individu entretient avec celles-ci. On mesurera à quel point les prescriptions normatives ne peuvent être réduites à des servitudes et combien l’acteur possède, en dépit des théories culturalistes, une autonomie qui lui permet d’être acteur de l’histoire.
 
Les séances de ce séminaire permettront aux étudiants de Master (1 et 2) de s’initier à l’étude critique des sources arabes dans des perspectives historiques, littéraires et dans tous les champs disciplinaires des SHS. Diverses méthodes interprétatives de ces textes, ainsi que des orientations bibliographiques seront proposées aux étudiants.
 
Ouvert à tous les étudiants de Master 1re et 2e année, ainsi naturellement, qu’à tous les doctorants, ce séminaire devrait se tenir en présence si les conditions sanitaires le permettent et également à distance.
 
Pour participer, adressez un courriel à Farid BOUCHIBA, UFR Langues – Département des Études arabes, afin de recevoir le lien de connexion pour la visioconférence.
 
Programme
Séance 1 – Mercredi 3 février 2021
Bruno Paoli (PU, Université de Lyon 2)
Présentation et lancement du séminaire N.Ex.T. :
« Normes, Exceptions, Transgressions ». Dialogue interdisciplinaire
 
Stéphane Valter (PU, Université de Lyon 2)
Fatwâs et politique. Les sociétés musulmanes contemporaines aux prismes de la religion et de l’idéologie
 
 
Séance 2 – Mercredi 24 février 2021 – Aspects religieux (époque contemporaine)
Stéphane Valter (PU, Université de Lyon 2)
Norme et dissidence : les chiites égyptiens entre approches sécuritaires et enjeux géopolitiques
 
Naïma Bouras (Doctorante en sociologie politique, Université de Lyon 2)
Course au savoir religieux et institutionnalisation du prêche féminin dans les milieux salafistes égyptiens
 
 
Séance 3 – Mercredi 10 mars 2021 – Aspects linguistiques
Bruno Paoli (PU, Université de Lyon 2)
La langue arabe, son histoire et son avenir, entre dogmes et réalités
 
Koussay Kajo (Maître de langue, Université de Lyon 2)
L’expression figée en arabe comme un cas prototypique de transgression
 
 
Séance 4 – Mercredi 31 mars 2021 – Aspects politiques
Huda Alsaghir (Doctorante en littérature, Université de Lyon 2)
La critique politique et sociale dans l’oeuvre de Muhammad al-Maghout
 
Esmaïl Jasem (Doctorant en politologie, Université de Lyon 2)
La participation des femmes koweïtiennes dans le domaine du politique comme exception à la norme : Quel est le résultat aujourd’hui ?
 
 
Séance 5 – Mercredi 14 avril 2021 – Aspects religieux (époque médiévale)
Farid Bouchiba (Ater, Université de Lyon 2)
Églises et synagogues en monde musulman : aspects normatifs et faits historiques
 
Enki Baptiste (Doctorant en histoire médiévale, Université de Lyon 2)
L’imamat ibadite à Oman : norme politique et réalités régionales
 

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search