Conférence : Latifa El Bouhsini, “Rappel historique du rôle du mouvement féministe dans la défense des droits des femmes au Maroc” — CJB, Rabat (Maroc), 18h, 12/11/2013

Pour la seconde séance du séminaire Etat de droit de cette rentrée, nous avons le plaisir d’accueillir :

Latifa El Bouhsini
Historienne, professeure à l’institut national de l’action sociale – Tanger
Acteur de la société civile, féministe et militante des droits de l’Homme

Ce séminaire, mis en place depuis un an par le Centre Jacques Berque (CJB), reprend pour une nouvelle année, avec des intervenants impliqués pour la pertinence de leur apport à une meilleur compréhension de l’ « Etat de droit » en contexte marocain.

Présentation de l’intervention

La naissance du mouvement féministe marocain a eu lieu dans un contexte marqué par le combat démocratique d’une façon générale. Fort de son expérience au sein des différentes organisations existantes, aussi bien politiques (partisanes), syndicales qu’associatives, les premières composantes de ce mouvement ont réussi à placer la question de l’égalité hommes femmes et des droits des femmes au cœur du débat public. L’articulation entre le politique et le féministe a structuré toutes les actions du mouvement. Le plaidoyer pour la réforme du code de la famille a constitué l’enjeu le plus important qui a permis au mouvement féministe de se placer en acteur important de la scène politique. A travers le rappel des différentes étapes de ce plaidoyer, il s’agira de s’arrêter sur l’évolution que ce mouvement a connue. Une évolution qui a touché à la fois la structure organisationnelle, les modalités d’actions et l’argumentaire.

(Naissance – évolution – acquis et situation actuelle).

Présentation du séminaire Etat de droit du CJB

Dans un contexte de transition et de réformes qui se planifient, se négocient et se mettent en place, le Maroc connaît des changements dans ses modes de gouvernance, dans la manière dont la citoyenneté est perçue et vécue, dans les relations entre institutions, entre institutions et citoyens, dans le rapport au Droit/aux droits et à la chose publique, etc. ; en bref, un processus de renforcement de l’Etat de droit qui bouscule les repères que décideurs, chercheurs et citoyens peuvent avoir.

En le percevant dans sa dimension la plus large, le Centre Jacques Berque (CJB) souhaite se pencher sur, et interroger davantage, ce concept d’Etat de droit en le confrontant au contexte marocain au travers de différents prismes touchant tant aux questions de gouvernance, de démocratie et de citoyenneté, que ceux de configurations et de relations entre les différents pouvoirs et acteurs.

Ce séminaire, qui complète les activités du CJB de ces deux dernières années, tout en s’intégrant de manière cohérente aux activités régulières du CJB (Conférences, publications, ateliers, séminaire recherche, etc.), permet d’élargir et d’approfondir des questionnements centraux à la compréhension de l’évolution de la société marocaine et de ses modes de gouvernance.

Les séances de ce séminaire se déploient autour de communications d’acteurs, chercheurs et analystes de différentes disciplines et profils autour de thématiques sous-jacentes à la question de l’Etat de droit, suivies d’un temps d’échanges et de débat avec les participants à la séance. Vous y êtes donc tous les bienvenus !!

Coordination du séminaire Etat de droit :

Marouane Laouina ( m.laouina@gmail.com)

Mustapha El Mnasfi (m.elmansfi@gmail.com)

Nadia Khrouz ( khrouz.nadia@gmail.com)


Vous aimerez aussi...