Cycle des conférences publiques de l’IISMM « La médecine, l’islam, les mondes musulmans » — EHESS (Paris) ou en ligne, du 6 octobre 2020 au 1er juin 2021

Le cycle des Conférences publiques de l’IISMM porte sur le thème suivant :
 

La médecine, l’islam, les mondes musulmans

 
Du 6 octobre 2020 au 1er juin 2021
Mardi à 18h30
 
La conférence du 1er juin 2021 est annulée !
 
À partir de fin octobre 2020, les conférences basculent sous forme de visioconférence, jusqu’à nouvel ordre. Elles font l’objet d’un enregistrement audio.
 
Amphithéâtre F. Furet, EHESS, 105 Bd Raspail 75006 Paris
Entrée libre dans la limite des 50 places disponibles. Port du masque obligatoire.
 

Accès aux enregistrements audio des conférences (sur Soundcloud)


Présentation

En 2020, les sociétés du monde entier ont été frappées, de manière plus ou moins prononcée, par un virus dont la circulation a été rapide. Un tel phénomène n’est pas inédit dans l’histoire de l’humanité, même si celui-ci possède des caractéristiques propres. Ces dernières sont liées non pas tant aux modes de contamination qu’à la gestion de la crise sanitaire à toutes les échelles géographiques par les responsables politiques, économiques, religieux, culturels, médiatiques.

C’est dans ce contexte qu’a été déterminé le thème du cycle annuel des Conférences publiques de l’IISMM. Le sujet de la gestion de « l’épidémie » au cours de la période classique ou moderne de l’Islam, comme celui de la dernière pandémie, seront abordés de manière directe mais non exclusive. L’approche de longue durée a été privilégiée. Elle permettra, notamment, de mettre en regard les modalités de transmission de savoirs médicaux puis de leur recomposition à l’époque abbasside, et les différentes formes d’exercice de la médecine en contexte colonial dans les sociétés majoritairement musulmanes.

La médecine n’a jamais été une discipline indépendante d’autres modalités de connaissances ou de pratiques ; son histoire n’est pas celle d’une sécularisation linéaire. Elle engage des conceptions discutées de ce qu’est l’être humain, autant de représentations anthropologiques qui informent (ou sont informées par) le discours religieux et non religieux. Tel sera l’un des fils conducteurs de ce cycle à venir.

Programme

Mardi 6 octobre 2020 de 18h30 à 19h30 –  Limité à 50 places

Françoise Micheau, historienne, professeure émérite, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
 « De la médecine grecque à la médecine arabe »
 

Mardi 3 novembre 2020 – Visioconférence

Floréal Sanagustin, professeur de langue et civilisation arabes, Université Lumière-Lyon 2, ICAR
« La médecine d’Avicenne (XIe s.), entre Orient et Occident : le cas de la pharmacologie d’après le Qânûn fîl-ṭibb »
 

Mardi 1er décembre 2020 – Visioconférence

Jean-Charles Coulon, historien, chargé de recherche, CNRS, IRHT
« Les sciences occultes contre la peste dans le monde arabo-islamique au XVe siècle »
 

Mardi 5 janvier 2021

La conférence est reportée au 6 avril 2021 avec celle de Sylvia Chiffoleau

Anne-Marie Moulin, médecin, philosophe, directrice de recherche émérite, CNRS, SPHERE 
« Les épidémies dans l’histoire de l’islam »
 

Mardi 2 février 2021 – Visioconférence

Fabrizio Speziale, historien, directeur d’études, EHESS, CEIAS
« Pédagogies croisées : maîtres hindous et musulmans dans la culture médicale indo-persane »
 

Mardi 2 Mars 2021 – Visioconférence

Chantal Verdeil, historienne, professeure des universités, INALCO, CERMOM
« Les facultés de médecine de Beyrouth à la fin de la période ottomane, entre modernisation et impérialismes »
 

Mardi 6 avril 2021 – Visioconférence

Sylvia Chiffoleau, historienne, directrice de recherche, CNRS, LARHRA
« Lutter ensemble contre les épidémies : comment l’Europe et l’Empire ottoman ont fondé au XIXe siècle le premier internationalisme sanitaire »
 

Mardi 4 Mai 2021 – Visioconférence

Claire Fredj, historienne, maître de conférences, Université Paris Nanterre, IDHES
« Soigner les “indigènes” : l’assistance médicale dans l’Algérie colonisée (fin XIXe-XXe siècle) »
 

Mardi 1er juin 2021 – Conférence annulée

Pierre-Jean Luizard, historien, directeur de recherche, CNRS, GSRL
« Le Hezbollah déclare la guerre au coronavirus : un nouvel humanisme musulman ? »

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search