Appel à communications / colloque international CERMOM (Inalco) : “Ecriture et géopolitique dans le monde arabe et méditerranéen contemporain”, les 19 et 20 novembre 2020 à l’Inalco — LIMITE : 01/06/2020

Le colloque international tripartite est organisé conjointement par l’Inalco (France), l’USEK (Liban) et l’UIT (Maroc), sous la direction de Rima Sleiman, Sobhi Boustani, Joseph Chraim, Hafida al-Amrani et Hanane Bendahmane.
Il a eu lieu les 11 et 12 avril 2019 à l’USEK à Kaslik (Liban) et aura lieu les 19 et 20 novembre 2020 à l’Inalco à Paris (France) et en mars 2022 à l’UIT de Kénitra (Maroc).
Les langues du colloque sont l’arabe, le français et l’anglais.
 
Date limite :
Lundi, 1 juin, 2020
 
Equipe de recherche :
 
Argumentaire :
Alors que l’écriture est une pratique séculaire qui a fasciné l’humanité tout entière, la géopolitique, dans l’une de ses conceptions comme « étude des rapports de pouvoir dans l’espace quelle qu’en soit l’échelle, y compris à une échelle locale », s’impose dorénavant dans le langage et le paysage médiatique.  Elle demeure, comme le laissent entendre quelques-uns l’objet d’une gêne qui peut aller jusqu’à la vive suspicion dans les milieux savants.
Le défi a donc été lancé de joindre ces deux réalités dans le cadre d’un colloque ayant pour thématique : « L’écriture et la géopolitique dans le monde arabe et méditerranéen contemporain »
Il va sans dire que le monde arabe contemporain et le monde méditerranéen en général, vivent depuis le début du XXIème siècle des mutations sociales et politiques qui orientent implicitement ou explicitement l’écriture dans son ensemble et déterminent le rôle même de l’écrivain et de l’intellectuel. De nouvelles tendances naissent sous des régimes qui sont, malgré ladite « révolution arabe », de plus en plus totalitaires. Une nouvelle géographie humaine définit le paysage démographique dans ces sociétés : (déplacement de la population, immigration, émergence des minorités…). Les chercheurs qui souhaiteraient participer à ce colloque auront pour tâche d’élucider, ensemble, la problématique suivante : dans quelle mesure la géopolitique pourrait constituer le cadre, la teneur ou l’objet de l’écriture, au sens large du terme dans les deux dernières décennies, et dans toutes ses dimensions historique, littéraire, médiatique, théâtrale, etc., dans un monde moderne – arabo-méditerranéen en l’occurrence – en pleine effervescence ?
L’Université Saint-Esprit de Kaslik (Liban), l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (France) et l’Université Ibn Tofail (Maroc) sont des partenaires idéaux pour la réalisation de ce projet (…).  L’Université Saint-Esprit de Kaslik, à travers le Laboratoire des Langues et Cultures Méditerranéennes (LCM a accueilli la première rencontre en avril 2019 ; L’Inalco à travers le CERMOM accueillera la deuxième rencontre les 19 et 20 novembre 2020 et l’Université Ibn Tofail à travers le LLS en mars 2022.
Les axes à traiter sont divers et multiples :
  • Les problèmes géopolitiques et les médias (journalisme, médias audio-visuels…)
  • Evolution géopolitique et nouvelles technologies de communication
  • Evolution géopolitique et les nouvelles tendances artistiques (Cinéma, théâtre, chants…)
  • La géopolitique et la production littéraire contemporaine (roman, poésie, nouvelle, écriture théâtrale, transgénéricité littéraire…)
  • Ecriture et minorités
  • Ecriture et immigration
  • Prix littéraires et création 
  • Prix littéraires et traduction
  • Questions linguistiques liées aux évolutions géopolitiques
  • Littérature populaire et littérature orale
  • Géopolitique du monde arabe et méditerranéen et écriture de l’Histoire
  • Ecriture, identité et violence
Les propositions de communication pour la deuxième rencontre qui aura lieu les 19 et 20 novembre 2020 devront être adressées, avant le 1er juin 2020 par voie électronique à Rima Sleiman et Sobhi Boustani :
rimasleiman [a] hotmail.com, rima.sleiman [a] inalco.fr
Sobhi.boustani [a] wanadoo.fr.
Les résumés (300 mots) seront accompagnés du nom du participant, de son établissement et de sa double adresse postale et électronique.
Une réponse sera donnée avant le 15 juillet 2020.

WRITING AND GEOPOLITICS IN THE COMTEMPORARY ARAB AND MEDITERRANEAN WORLD
(International Tripartite Symposium)
USEK –Kaslik- Lebanon (April 11-12, 2019); INALCO – Paris (19-20 November 2020); UIT – Kenitra (March 2022)
(Symposium Languages: Arabic, French, English)

Organizing institutions :
  • INALCO (France)
  • USEK (Lebanon)
  • UIT (Morocco)
Preparatory Committee :
  • Rima Sleiman
  • Sobhi Boustani
  • Joseph Chraim
  • Hafida al-Amrani
  • Hanane Bendahmane
Context :
While writing is an age-old practice that has fascinated humanity, geopolitics seen as the “study of power relations in a space of any scale, including a local scale”, is now crucial in the language and the media landscape. It remains, as some suggest, an inconvenience that can lead in some cases to suspicion in scholarly circles.

Hence, the challenge here is to join these two concepts within the framework of a symposium themed on : “Writing and Geopolitics in the Contemporary Arab and Mediterranean World”
It goes without saying that since the beginning of the twenty-first century, the contemporary Arab world and the Mediterranean world in general are witnessing social and political changes that implicitly or explicitly inform writing in all forms, and even determine the role of the writer and the intellectual. New trends are emerging under regimes that, despite the so-called “Arab revolution”, are becoming more and more totalitarian. A new human geography defines the demographic landscape in these societies: (population displacement, immigration, emergence of minorities …). Researchers who would like to participate in this symposium will work on elucidating together the following question: to what extent could geopolitics, in its broadest sense and in all its historical, literary, media, theatrical, etc. dimensions constitute the framework, the content or the purpose of writing in a modern world – Arab-Mediterranean in this case –that is witnessing a turmoil?
The Holy Spirit University of Kaslik-USEK (Lebanon), the National Institute of Oriental Languages and Civilizations-INALCO (France) and the Ibn Tofail University (Morocco) are ideal partners in this project (…). USEK, through the Laboratory of Mediterranean Languages and Cultures (L.C.M.) hosted the first meeting in April 2019; INALCO through CERMOM will host the second meeting in November 19 and 20, 2020 and Ibn Tofail University through the LLS in March 2022.
Areas of research are various and multiple:
  • Geopolitical problems and media (journalism, audio-visual media …)
  • Geopolitical evolution and new communication technology
  • Geopolitical evolution and new artistic trends (Cinema, theater, songs …)
  • Geopolitics and contemporary literary production (novel, poetry, short story, theatrical writing, literature across genres)
  • Writing and minorities
  • Writing and immigration
  • Literary Prizes and Creation
  • Literary Awards and Translation
  • Linguistic issues related to geopolitical developments
  • Popular Literature and Oral Literature
  • Geopolitics of the Arab and Mediterranean world and History writing
  • Writing, identity and violence
Proposals for the second conference that will be held on November 19 -20, 2020 should be sent by mail before June 1, 2020 to:
Rima Sleiman : rimasleiman [a] hotmail.com, rima.sleiman [a] inalco.fr
Sobhi Boustani: Sobhi.boustani [a] wanadoo.fr.
Abstracts (300 words) should include the participant’s name, institution along with the electronic and postal addresses.
Notifications will be communicated before July 15, 2010.
 

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search