Appel à communication / Journée d’étude : « Travail et travailleur·se·s au Maghreb (XIXe-XXIe s.) » — LIMITE : 15/03/2020

Journée d’étude

« Travail et travailleur·se·s au Maghreb (XIXe-XXIe s.) »

Organisation : Annick Lacroix (IDHES, Paris Nanterre), Antonin Plarier (chercheur associé à l’IREMAM, Aix-Marseille Université)

« Cette journée d’étude a pour ambition de réunir des chercheuses et des chercheurs en sciences sociales s’intéressant à la question du travail dans le Maghreb du XIXe au XXIe siècle. Malgré le renouvellement stimulant des approches sur les sociétés coloniales, une histoire du travail au Maghreb reste encore à écrire. Contrairement à la France métropolitaine, rares sont les études qui ont cherché à établir le salaire moyen ou à définir le niveau de vie, même pour une période particulière ou une région donnée du Maghreb. Les catégories socio- professionnelles n’ont pour ainsi dire pas été retravaillées ni adaptées à la situation maghrébine, comme si le clivage binaire entre colonisateurs et colonisés suffisait à résumer toutes les hiérarchies de la réalité sociale. Si l’investissement fourni au cours des décennies 1960 et 1970 par l’histoire sociale a produit de belles enquêtes sur les populations rurales, les travaux sur les secteurs secondaires et tertiaires se sont centrés sur les syndicats ou les mobilisations ouvrières, présentant souvent la question sociale comme un préambule à l’engagement nationaliste. Loin de refouler les conflits au travail, il s’agit désormais d’en comprendre les racines économiques et sociales ; de décrypter la manière dont les statuts juridiques et les hiérarchies de tous ordres s’articulent avec des inégalités de salaire et des formes de pénibilité du travail, pendant la colonisation mais aussi en amont et en aval de cette période » […]


Vous aimerez aussi...