Colloque « Penser la fin du monde » — EHESS, Paris, 18-19/10/2013

Les 18 et 19 octobre prochains se tiendra à Paris le colloque international conclusif du programme ANR “Eschatologies” organisé par Emma Aubin-Boltanski et Claudine Gauthier (EHESS, 105 Bd. Raspail, salle 1).

Intitulé Penser la fin du monde, ce colloque, issu d’un programme de recherches international, a pour objectif de renouveler profondément l’étude des phénomènes d’attente eschatologiques – théories des fins dernières du monde – au moyen d’une approche interdisciplinaire réunissant des anthropologues, des historiens, des historiens des religions, des linguistes et des politologues.Son objet cible des groupes religieux (zoroastriens, juifs, samaritains, chrétiens et musulmans) qui ont en commun une conceptualisation spécifique du temps, conçu comme se déroulant dans une perspective linéaire et destiné à connaître un terme.

L’eschatologie sera abordée ici non comme un système de croyances définitivement fixé par les textes sacrés, mais comme un concept recouvrant plusieurs types d’actes : instrument de mobilisation ; ressource politique ; moyen d’expliciter et de cristalliser des anxiétés collectives et individuelles ; grammaire dogmatique, elle constitue le plus souvent non un engagement absolu et définitif, mais plutôt une posture parmi d’autres, saisie en un instant précis, par des acteurs agissant dans un monde qui nécessite de pouvoir évoluer selon les circonstances, les moments et les lieux.

En choisissant de nous situer dans la diachronie, nous envisageons également la façon dont les dogmes, les figures et les scénarios apocalyptiques sont utilisés, interprétés voire remodelés par les acteurs qui mobilisent des sources dont le sens et la valeur varient selon les situations historiques et culturelles.

L’intérêt scientifique de ce colloque ne réside pas seulement dans son approche résolument interdisciplinaire. Il tient, aussi, à la place réservée à des religions – zoroastrisme et samaritanisme – jusque-là insuffisamment considérées par les sciences humaines et, de ce fait, généralement tenues à l’écart des travaux comparatifs sur l’eschatologie.

                                                                       

 Programme:

∎Vendredi 18 octobre 2013

9h : accueil des participants

9h 30 : ouverture du colloque par Emma Aubin-Boltanski et Claudine Gauthier

Session 1 : L’histoire au prisme de l’eschatologie

Présidence Enrico Raffaelli (université de Toronto)

9h 50 : Domenico  Agostini (Polonsky Academy – Van Leer Institute de Jerusalem) : « La conquête arabe de l’Iran et la chute du Zoroastrisme : processus eschatologique ou réalité historique ? Une réponse d’après les sources pehlevies »

10h 20 : Mandana Moavenat (SOAS ; université de Londres) : « Rituels et millénarisme dans le zoroastrisme contemporain en Iran »

10h 50 : Nabil Mouline (CNRS) : « Le salafisme contemporain : une sortie du messianisme ? »

11h 20 : Laurence Podselver (CEJ-EHESS) : « Les jours du Messie »

11 h 50 : Fanny Urien (IIAC-LAHIC, EHESS) : « Construction d’un discours prophétique pendant la Pâque samaritaine : l’annonce d’une paix future entre Israéliens et Palestiniens sur le mont Garizim »

12h 20 : discussion

Session 2 : Des dogmes et des figures 

Présidence Anne-Sophie Lamine (université de Strasbourg)

14 h 30 : Enrico Raffaelli (université de Toronto) : « L’origine du genre “apocalypse” dans la littérature zoroastrienne »

15 h00 : Élisabeth Claverie (CNRS) : « Construire un personnage à compétence eschatologique : La Vierge de Tertullien et d’Irénée de Lyon »

15 h 30 : Bahman Moradian (université de Téhéran) : « Le rôle eschatologique de Wahrâm dans la tradition zoroastrienne »

16 h 00 : Manoël Pénicaud (IDEMEC-MuCEM) : « Louis Massignon, entrepreneur et « prophète » de la réconciliation eschatologique ?»

16 h 30: discussion

∎ Samedi 19 octobre 2013

Session 3 : Temporalité mondaine et temps de l’Au-delà 

Présidence Élisabeth Claverie (CNRS)

9 h 30 : Céline Redard  (Collège de France) : « Mise en perspective des textes eschatologiques avestiques avec l’iconographie »

10 h 00 : Claudine Gauthier (université de Bordeaux II) : « Mises en scène du défunt et frontières communautaires dans le zoroastrisme contemporain »

10 h 30 : Lionel Obadia (université de Lyon II) : « Mort, au-delà, messianisme : eschatologie individuelle et eschatologie individualisée »

11 h 30 : Anna Poujeau (LabEx HASTEC-CEIFR) : « Poésie et eschatologie : les lamentations funéraires féminines des chrétiens du sud de la Syrie (jebel al-Arab et Hawran) »

12 h 00 : Samuela Pagani (université du Salentin) : « Vains espoirs, fausses menaces : l’islam et la durée de l’enfer »

12 h 30 : discussion

Session 4 : Les schèmes contemporains de l’eschatologie 

Présidence Assia Popova (CNRS)

14h 00 : Philippe Gonzalez (université de Lausanne) : « Sept montagnes pour les gouverner tous »

14h 30 : Arnaud Esquerre (CNRS) : « Comment dénoncer avec succès une prédiction inexistante ? À propos de l’affaire du mont Bugarach qui aurait dû être sauvé de la fin du monde en 2012 »

15 h 00 : Galia Valtchinova (université de Toulouse II-Le Mirail) : « Prophètes et visionnaires de l’apocalypse: du local au global; de la fin du communisme à la fin du monde chez les orthodoxes des Balkans »

15 h 30 : Emma Aubin-Boltanski (CNRS) : « Corps d’apocalypses ou l’expérience de l’indifférenciation »

16 h 00 : discussion conclusive

 

Organisatrices :        

  • Emma Aubin-Boltanski (CNRS-CEIFR)
  • Claudine Gauthier (Université de Bordeaux II)                                                              

Comité scientifique :

  • Emma Aubin-Boltanski (CR, CNRS-CEIFR)
  • Élisabeth Claverie (DR, CNRS-GSPM)
  • Claudine Gauthier (PR, université de Bordeaux II)
  • Anne-Sophie Lamine (PR, université de Strasbourg)
  • Galia Valtchinova (PR, université de Toulouse II-Le Mirail)

depliant penserlafin du monde


Vous aimerez aussi...