Parution : Revue internationale de politique comparée 2018/1-2 (Vol. 25), “Liban-Syrie. Circulations et réactivations des réseaux militants en guerre (2011-2018)”, De Boeck Supérieur, 2019

Ce numéro de revue se propose d’analyser les processus de circulation et de réactivation de réseaux militants entre le Liban et la Syrie à l’aune du conflit depuis 2011. Les différentes contributions qu’on y trouve ont en commun de prendre comme point de départ les acteurs sociaux eux-mêmes et leurs itinéraires, et de toujours les observer « en contexte » entre, d’une part, en Syrie, un régime autoritaire en guerre, et d’autre part, au Liban, une situation permanente d’anticipation de résurgence de la violence (Hermez, 2017). Des combattants du Hezbollah libanais engagés dans la guerre en Syrie (Calabrese) à la circulation de militants palestiniens dans l’espace syro-libanais (Napolitano), en passant par les processus de professionnalisation au Liban de réfugiés-révolutionnaires syriens (Fourn) et par la transformation des carrières militantes et des capitaux sociaux militants à l’aune de la réactivation et de la recomposition de traditions militantes plus anciennes (Abi-Yaghi et Younes), en observant aussi les effets structurants de la violence sur les biographies individuelles (Trombetta), les différentes contributions à ce numéro, considèrent les multiples modes d’action du militantisme, politique, armé, associatif et/ou humanitaire, comme un continuum – d’autant qu’ils peuvent coexister dans une même trajectoire.

En ligne sur Cairn


Vous aimerez aussi...