Sortie du film « Princes et vagabonds » & Séminaire « Filmer l’exil » du 6 au 26 novembre 2019 et le 3 décembre 2019, Paris

Le cinéma Saint-André des Arts,  Paris, 6ème, dans son cycle « Découvertes » va projeter le documentaire « Princes et Vagabonds »  (1h13)  en novembre 2019.  

« Princes et Vagabonds » (2019, 1h13) est un documentaire de création tourné au Rajasthan sur une communauté de musiciens que l’on appelle les Manganiars. Il est question d’un film à intention anthropologique qui explore plusieurs pistes. La question de la culture musicale indienne, celle du genre et de la reproduction sociale, enfin celle de la globalisation de leur répertoire musical et  de leurs itinéraires. La composante musicale du film est prépondérante.

Chaque projection en novembre sera suivie d’une conférence où seront associés étudiants, spécialistes et connaisseurs du monde indien. Les séances auront lieu de 13h à 15h au mois de novembre 2019. Le  6, 7, 8, 9, 10, 11, 13, 14, 15, 16, 17, 18 et 26 novembre. La dernière projection aura lieu le 3 décembre 2019.

Ces interventions sont intégrées dans un séminaire commun Aix-Marseille Université et Institut Convergences Migrations « Filmer l’exil ».  Même si le film évoque les répertoires musicaux d’une caste de musiciens  soufis au Rajasthan, le point de vue  de  réalisation insiste sur les exils intérieurs. Il est question d’une communauté qui n’est pas exclue du territoire indien mais dont le statut d’opprimé (dalit signifie opprimé) plonge ces musiciens dans une forme d’exil. Exilés dans leur propre pays. En exil dans leur propre société. Il s’agit ici d’un exil entendu comme une exclusion sociale dans un contexte de caste où ils sont traditionnellement considérés comme impurs par les autres castes. Car l’exil, ici, ne se limite pas seulement à l’ errance, au déplacement physique car les seuils d’exils sont pluriels, comme peuvent l’être les racismes. Il existe une infinité d’exclusions, personnelles, familiales, communautaires, économiques, médicales, juridiques, religieuses qui concerne également le genre et la caste. Les musiciens Manganiars sont représentés (dans ce long métrage) comme des “déplacés sur place” et exilés chez eux.

Vous trouverez le détail des interventions au séminaire « Filmer l’exil » sur le site de l’IREMAM : http://iremam.cnrs.fr/spip.php?article6193

Dossier de presse sur le site Academia en cliquant sur le lien  https://www.academia.edu/40038193/Princes_et_Vagabonds_Film_1H13_2019

Bande annonce en cliquant sur le lien suivant : https://dai.ly/x7db3fn

 

A retrouver sur le site de l’IREMAM : http://iremam.cnrs.fr/spip.php?article6349


Vous aimerez aussi...