Parution : Mohamed Ibrahim Hassan, Le constitutionnalisme en Europe de l’Est et dans le monde arabe, L’Harmattan, sept. 2019

Bien qu’éloignés dans le temps et l’espace, les mouvements révolutionnaires est-européens de la fin des années 80 et du monde arabe des années 2010 ont en commun le constitutionnalisme qui a été le moyen immédiat de sortir du chaos révolutionnaire. S’il a été le dénominateur commun que les peuples ont utilisé pour instaurer les nouveaux régimes politiques qu’ils souhaitaient démocratiques, la singularité de chaque région et de chaque pays s’est imposée lors de la transition et de l’adoption des nouvelles Constitutions. Mais la démocratie ne se décrète pas. A l’instar de la Pologne ou de la Roumanie, les Etats arabes sont confrontés aux mêmes défis sur le chemin de la démocratisation.

Monsieur Mohamed Ibrahim HASSAN est docteur en droit public et maître de conférences en droit public à la faculté de droit, d’économie et de gestion de l’Université de Djibouti, où il est membre du centre des recherches juridiques et politiques (CRJP) de l’École doctorale.

Site de l’éditeur


Vous aimerez aussi...