Séminaire EHESS: “Parcours anthropologiques dans le monde arabe (ethnographie, littérature, arts, archéologie, orientalisme)” — EHESS (Aubervilliers), du 14 novembre 2019 au 28 mai 2020

Jeudi de 17 h à 20 h (Campus Condorcet, salle R072, bâtiment Recherche Sud, Cours des Humanités 93300 Aubervilliers), du 14 novembre 2019 au 28 mai 2020. Pas de séance les 13 et 20 février 2020

Voir sur le site des enseignements de l’EHESS
(à consulter pour les mises à jour)

Partant des conditions de l’enquête de terrain pour aller jusqu’aux dérivations lointaines, notamment artistiques et littéraires, de cette expérience fondatrice, on reprendra, sur la base de dossiers précis, les modes de construction d’un savoir d’où l’observateur ne sort pas finalement intact, non plus que les objets de ses préoccupations. Il s’agira donc de passer d’un registre à l’autre, depuis la démarche anthropologique proprement dite, jusqu’aux élaborations littéraires, en passant par l’histoire de l’art et les fouilles archéologiques.

On s’attachera à ces processus sur la longue durée, parfois sur la très longue durée avec l’usage qui est fait des témoignages archéologiques de civilisations disparues. Nous nous intéresserons tout particulièrement à l’élaboration et à la circulation des modèles et des représentations, brandis ou imposés de l’extérieur, pendant l’ère coloniale autant que postcoloniale, qui ont fait l’objet de remplois pour des constructions identitaires complexes, riches d’enjeux politiques.

L’espace considéré sera le monde arabe, entendu dans ses dimensions larges, celles de l’Islam méditerranéen, qui recouvre les provinces jadis dominées par l’empire ottoman, et déborde sur les déserts d’Afrique du Nord et de la Péninsule arabique. Nous y inclurons aussi les minorités enclavées qui, si elles se définissent par la pratique d’une langue ou d’une religion autres, n’en partagent pas moins avec la composante majoritaire nombre de pratiques sociales dans le cadre de ce qui constitue, en dépit de tout, une aire culturelle.

Programme

14 novembre 2019 : Clémentine Gutron & François Pouillon autour de Laurent Olivier (Musée de Saint-Germain-en-Laye), à propos de son livre César contre Vercingétorix (Belin, 2019) : “Héros fondateurs, historiographies comparées : Abdelkader, Hannibal, Vercingétorix”

21 novembre : Virginia Cochin Cassola (IMA) : “Scénographier l’archéologie en Arabie saoudite” (à propos de l’exposition Al-‘Ula à l’Institut du Monde Arabe, 10 octobre 2019 – 14 janvier 2020)

28 novembre Monique Vérité, avec Renée Champion, Sylvette Larzul & Michèle Sellès-Lefranc, à propos du collectif Des Européennes au Sahara XIXe-XXe siècles (ed. La Rahala, 2019)

5 décembre : Clémentine Gutron (CNRS) : “Go East! Expériences archéologiques de Fernand Mayence (Délos, Héliopolis, Apamée)”

12 décembre : Dominique Casajus : “Des Touaregs à Cédric Villani, l’arithmétique divinatoire (suite et fin)”

19 décembre : Léon Buskens (Université de Leyde) : “La décolonisation des sciences sociales au Maroc : Paul Pascon (1932-1985)”

9 janvier 2020 : Alain Messaoudi (Université de Nantes) : “De l’étude des savants au monde des artistes à Tunis, XIXe-XXe siècles”

16 janvier :  Michèle Sellès-Lefranc : “Azouaou Mammeri (1890-1954), peintre, de l’Algérie au Maroc”

23 janvier : Kata Keresztely : “Peintures arabes médiévales et création contemporaine”

30 janvier : Luc Chantre (Université de Rennes) : “Maurice Tamisier et Jean Prax : deux saint-simoniens au Hedjaz (1834-1836)”

6 février : François Lissarrague (EHESS) : “Antiquité vs. Orientalisme : bains de sang et autres violences”

[13 février et 20 février – Interruption 1er-2e semestre]

27 février : Junko Toriyama (Ritsumeikan University, Kyoto): “Searching for performative analysis of interactions/social positions in the Middle East: The newest challenge of writing ethnography on the Middle East in Japan”

5 mars : Sylvette Larzul : “Récits de voyage en Méditerranée au XVIIe siècle”

12 mars : Junko Toriyama (Ritsumeikan University, Kyoto) & participants à la table-ronde franco-japonaise : “Approche comparative de la culture populaire au Moyen-Orient : anthropologues japonais et français”

19 mars : Mercedes Volait : “Travestissements orientaux et portraits de voyageurs” (avec François Pouillon)

26 mars : Jean-Robert Henry (CNRS, Aix-en-Provence), avec Robert Ageneau (sous réserve) : “Églises et chrétiens dans l’Algérie indépendante” (à propos de son livre, Dir., Karthala, 2019).

2 avril : Augustin Jomier (INALCO) : “L’Algérie par le Mzab : une autre histoire de la colonisation et de la décolonisation (1882-2012)” (À propos de son livre : Islam, réforme et colonisation : une histoire de l’ibadisme en Algérie (1882-1962), Presses de l’université Paris-Sorbonne, 2020)

23 avril Alain de Pommereau : “En Algérie, sous la monarchie de Juillet, un colon agricole ‘en gants jaunes’ : Augustin de Vialar”

30 avril : Louis Blin (MAE) : sur l’iconographie de Jeddah (titre à préciser)

7 mai : François Pouillon : “Parcours anthropologiques en Algérie : écrivains, artistes, ethnologues, XIXe-XXe siècles”

14 mai : Guy Barthèlemy : “De la poétique des récits de voyages en Orient : à propos de quelques textes réflexifs (1840-1920)”

28 mai : Conclusion


Vous aimerez aussi...