Appel à candidatures pour un workshop à la rencontre des écritures ludiques et interactives — LIMITE : 02/08/2019

Date limite de candidature : avant le 2 août 2019

“Aires de jeux” est un atelier d’expérimentation pratique au croisement de la recherche et de la création artistique centré autour du thème des frontières et de la production de l’espace.Proposé sur trois jours (18 au 20 septembre 2019), il est ouvert aux chercheurs, enseignants et doctorants désirant explorer de nouvelles formes d’écritures, avec l’aide de jeunes artistes.

 

Organisé en collaboration avec l’École supérieure d’art d’Aix-en-Provence, le LabexMed, l’IREMAM et l’antiAtlas des frontières, l’atelier sera encadré par deux artistes Leslie Astier et Théo Godert, ainsi que par un anthropologue Cédric Parizot, (IREMAM, CNRS/Aix-Marseille Université). Les prototypes ludiques réalisés au cours des trois jours seront exposés les 21 et 22 septembre 2019 à l’École supérieure d’art d’Aix-en-Provence dans le cadre des journées du patrimoine.

Candidater

La participation à ce workshop est gratuite. Les personnes désirant y participer seront sélectionnées sur la base d’une lettre de motivation et d’un CV à envoyer à Cédric Parizot avant le 2 août 2019. Les réponses aux candidats seront renvoyées le 27 août 2019.

Construire un jeu

À partir de binômes chercheur + artiste, ce workshop prendra appui sur les objets ou les thématiques de recherches des participants afin de construire rapidement des prototypes ludiques qui permettront d’en donner une autre présentation et une autre lecture. Des jeux de cartes aux jeux textuels en passant par des jeux de plateaux physiques ou virtuels, les équipes s’inspireront des méthodes développées depuis de nombreuses années à l’École supérieure d’art et plus récemment au Pang Pang Club à Aix-en-Provence pour présenter à la fin du workshop une maquette de jeu.

Un autre espace de recherche

À travers le jeu, chercheurs et doctorants se confronteront à d’autres modes d’écritures ainsi qu’à d’autres conditions de production afin de matérialiser, manipuler leur savoir et de construire leur recherche. Lorsque nous jouons, nous ne manions pas simplement des objets, des gestes, de la parole : nous nous engageons avec les règles qui organisent leurs modes d’interaction. Ce workshop propose donc d’ouvrir d’autres espaces et d’autres conditions d’élaboration de la recherche. Il donc particulièrement propice à faire évoluer les relations entre les participants et leurs objets d’étude, ouvrant ainsi la possibilité de faire émerger de nouveaux questionnements.

En savoir plus sur le site de l’antiAtlas des frontières

A retrouver sur le site de l’IREMAM : http://iremam.cnrs.fr/spip.php?article6129


Vous aimerez aussi...