Appel à projets Actions Marie Curie : Mobilité internationale sur projets — LIMITE : 11/09/2019

L’appel à projets “Actions Marie Curie – Individual Fellowships a été publié pour un dépôt des projets le 11 septembre 2019.

Ce programme finance des projets de recherche (salaire et fonctionnement) d’une à deux années entre un chercheur et une institution du secteur académique ou non académique. 

Il n’y a aucune condition de nationalité ou d’âge. Ce programme de mobilité s’adresse à toutes personnes titulaires d’un doctorat : sans poste, contractuel ou titulaire.
 
Il s’agit d’un excellent moyen pour faire venir un chercheur étranger en mobilité au sein de votre unité et de renforcer une thématique. 
 
Plusieurs dispositifs existent :
 
1) European Fellowships :

– « Standard »  :
Les « European Fellowships » se déroulent dans un Etat membre de l’Union européenne ou un Pays associé pour une période de 1 à 2 ans
Ces bourses sont ouvertes aux chercheurs effectuant une mobilité :
–  soit d’un pays hors Europe (pays tiers) vers un Etat membre ou Pays associé
– soit d’un Etat membre ou Pays associé vers un autre Etat membre ou Pays associé.

 
– « Panel de réintégration » 
Ce panel s’adresse à des chercheurs provenant de pays tiers souhaitant réintégrer un poste de recherche en Europe. La mobilité devra se faire vers un Etat membre ou Pays associé. Il est ouvert aux natifs ou résidents de longue durée d’un Etat membre ou pays associé.
 

– « Panel de reprise de carrière » 
Ce panel est destiné aux chercheurs souhaitant reprendre leur carrière dans la recherche en Europe après une interruption (ex. congé parental ).
Les chercheurs concernés ne devront pas avoir été actifs dans la recherche depuis au moins 12 mois dans les 18 mois précédant la date de soumission.

 
2) Global Fellowships

Les « Global Fellowships » sont basées sur une période de mobilité de 1 à 2 ans vers un Pays Tiers et une phase retour obligatoire d’un an dans un Etat membre ou Pays associé.

Ces projets sont ouverts aux natifs ou résidents de longue durée d’un Etat membre ou pays associé. Un « résident de longue durée » est un chercheur ayant résidé pendant au moins 5 ans consécutivement en Europe (des périodes d’absence sont autorisées).
 
 

Vous aimerez aussi...