Parution : Laurent Amiotte-Suchet et Monika Salzbrunn (dir.), L’événement (im)prévisible. Mobilisations politiques et dynamiques religieuses, Beauchesne (coll. Dedale), 2019

Lorsqu’un événement survient dans le quotidien de l’histoire, il bouscule l’ordre des choses. Pendant un temps, le monde semble vaciller. La société fait face à une possible rupture, puis finit par trouver un nouvel équilibre. Confrontés à l’événement, les historiens, sociologues et anthropologues tentent d’en percer les secrets. Ils fouillent dans son passé pour découvrir les raisons de son surgissement ou analysent les conséquences du bouleversement qu’il a généré.

Mais l’événement lui-même, qu’est-il ? Comment est-il produit et comment se déroule-t-il ? Comment la société se recompose-t-elle après une rupture ? Comment l’événement est-il vécu, appréhendé, interprété par celles et ceux qui l’éprouvent ? Comment les acteur-e-s, dans l’immédiateté angoissante du désordre que semble produire l’événement, élaborent-ils des alliances et des compromis pour réélaborer un nouvel ordre social ?

C’est, entre autres, à ces questions que ce livre entend donner des réponses, en proposant de nouveaux outils conceptuels issus de la philosophie, de la sociologie et de l’anthropologie politique. Analysant les événements sous le prisme du politique et du religieux, les auteur-e-s appliquent leurs réflexions théoriques à des cas concrets. Entre crises sociales, rassemblements religieux, cérémonies mobilisatrices ou incidents politico-religieux, l’événement est au centre de l’analyse, à la fois prévisible et imprévisible, mais toujours aussi difficile à saisir dans son immédiateté.

Ont participé à cet ouvrage : Laurent Amiotte-Suchet, Alban Bensa, Céline Béraud, Marc Bessin, Mathias Blanc, Viviane Cretton, Philippe Gonzalez, Laurence Kaufmann, Michaela Pfadenhauer, Louis Quéré, Hervé Rayner, Monika Salzbrunn.

En savoir plus


Vous aimerez aussi...