Parution : Amélie Le Renard, Le privilège occidental. Travail, intimité et hiérarchies postcoloniales à Dubaï, Presses de Sciences Po, avril 2019

Nul autre lieu que Dubaï, ville-carrefour d’une mondialisation néolibérale, n’incarne mieux les avantages associés à l’occidentalité et à la blanchité.

Au travers des récits d’une centaine d’habitants, expatriés ou en contrat local, recueillis par l’auteure, les Occidentaux installés à Dubaï se profilent comme un groupe social à part entière. Ils partagent l’expérience d’être structurellement privilégiés tant sur le marché du travail que dans la sphère intime, même si des hiérarchies de genre, classe, race et sexualité les traversent : tous les titulaires d’un passeport occidental, notamment français, n’en bénéficient pas de la même manière.

À Dubaï, l’occidentalité n’est pas seulement mobilisée pour classer, légitimer, regrouper et mettre à distance, elle l’est aussi pour se distinguer des autres élites de la ville globalisée, avec la conviction d’être en avance dans tous les domaines, professionnel, conjugal, familial et domestique.

Un regard vif et singulier sur les reconfigurations actuelles de l’hégémonie occidentale.

Amélie Le Renard est sociologue, chargée de recherche au CNRS au Centre Maurice-Halbwachs.

Site de l’éditeur


Vous aimerez aussi...