Parution : Valérie Assan, Bernard Heyberger et Jakob Vogel (dir.), Minorités en Méditerranée au XIXe siècle. Identités, identifications, circulations, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, collection “Histoire”, 2019

L’actualité politique au Moyen-Orient, en Turquie et au Maghreb attire notre attention sur la question de la place des minorités dans les régions qui bordent la Méditerranée.

La notion moderne de minorité a été généralement présentée par l’historiographie comme le résultat des débats des experts internationaux au lendemain de la Première Guerre mondiale. Or, la Méditerranée du XIXe siècle présente un terrain particulièrement fécond pour une analyse des multiples dynamiques de la construction des minorités. Cet ouvrage interroge les modalités de la fixation des identités par les États impériaux et par les minorités elles-mêmes. Il accorde une attention particulière à l’articulation entre les critères religieux, linguistiques, nationaux et territoriaux dans la catégorisation de ces identités collectives et individuelles. Il apporte un éclairage sur la mise en place de nouveaux modes d’administration des minorités, montrant les circulations et les transferts des normes et des pratiques, entre minorités au sein d’un même empire, mais aussi d’un empire à l’autre.

Privilégiant l’approche comparatiste, ce livre collectif entend contribuer à une histoire croisée des minorités, en faisant dialoguer les historiographies de l’aire ottomane, des mondes coloniaux et de l’Europe.

Valérie ASSAN, chercheuse associée au GSRL (CNRS-EPHE), est spécialiste de l’histoire des Juifs en France et au Maghreb à l’époque contemporaine.

Bernard HEYBERGER, directeur d’études à l’EHESS et à l’EPHE, est historien spécialiste des chrétiens dans l’Empire ottoman.

Jakob VOGEL, professeur au Centre d’histoire de Sciences Po et directeur du Centre Marc-Bloch à Berlin, est spécialiste de l’histoire de la nation et du nationalisme en Europe.

Site de l’éditeur

En couverture : École de garçons de l’Alliance israélite universelle de Bagdad, 1898. Avec l’aimable autorisation de la bibliothèque de l’Alliance israélite universelle (Paris).

Publié avec le soutien du Laboratoire d’excellence d’Histoires et anthropologie des savoirs, des techniques et croyances (ANR-10-LABEX-85), du Centre d’études en sciences sociales du religieux (Césor), de l’École des hautes études en sciences sociales, du Centre d’histoire de Sciences Po, du GSRL, de l’École pratique des hautes études et de l’université PSL.

ISBN : 978-2-7535-7592-9


Vous aimerez aussi...