Expo : “Pierre Loti, photographe. Les gris ardents”, Musée d’art et d’histoire de Rochefort, 19/04-31/12/2013

Une photographie de Pierre Loti prise sur les bords du Bosphore.

90 ans après sa mort, il est encore possible de découvrir des faces inconnues du talent de Pierre Loti. De 1894 à 1907, il photographie beaucoup surtout à Istanbul. L’écrivain s’intéresse avant tout aux gens, il fixe des scènes de la vie quotidienne entre autre le long du Bosphore en Turquie, en Palestine, en Inde mais aussi en France au Pays Basque. Pierre Loti profite de ses voyages personnels ou des missions militaires pour récolter ces photographies. Certaines serviront à nourrir le travail de l’écrivain en gravant les scènes et les ambiances.
Un travail documentaire qui pourrait être celui d’un photographe professionnel.
Ces photographies ont été prêtées par la Maison Pierre Loti de Rochefort, actuellement fermée pour travaux, et par la famille de l’écrivain. Elles sont exposées pour la première fois.
Exposition des photos prises par Pierre Loti ( 1850-1923) au Musée d’Art et d’Histoire de Rochefort à l’Hôtel Hèbre de Saint Clément jusqu’au 31 décembre 2013.
L’exposition a été réalisée en lien avec l’ouvrage ” Pierre Loti Photographe ” co-écrit par Alain Quella Villéger et Bruno Vercier, co-commissaire de l’exposition.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.