Sluglett Peter et Stefan Weber (dir.), Syria and Bilad al-Sham under Ottoman Rule. Essays in honour of Abdul-Karim Rafeq, Leyde, Brill, 2010, 633 p.

Un an avant le printemps arabe de 2011 qui coïncida avec son quatre-vingtième annniversaire, le grand historien syrien Abdulkarim Rafeq s’était vu offrir en 2010 ce beau volume de Mélanges, fruit d’un colloque tenu en 2004 à Damas et à Beyrouth. La cohérence de l’œuvre de Rafeq (l’histoire du Bilād al-Shām ottoman à travers les archives dont il est un connaisseur hors pair) comme le caractère bilingue de sa formation (Collège américain à Alep, Université syrienne à Damas, un doctorat à la SOAS avec Peter Holt, édité en 1966), de sa carrière (professeur à l’Université syrienne de 1964 à 1990, puis une carrière américaine) et de ses publications (en anglais et en arabe) ont dicté les caractéristiques de ce volume : historiens syriens, libanais, jordanien, canadien, français, néerlandais, allemands, suisse, japonais et pour finir américains ont participé à l’entreprise. Cet échantillon scientifique mériterait déjà une étude : le plus âgé, l’historien Nicola Ziadeh qui fut l’un des prof…


Vous aimerez aussi...