Séminaire « Histoires de l’art dans le monde musulman (Maghreb et Moyen-Orient), XIXe-XXIe siècle » — IISMM, 1er et 3e vendredis du mois de 15h à 17h, du 16/11/2018 au 21/06/2019

  • Annabelle Boissier, docteure de l’EHESS, chercheure associée au LAMES (UMR 7305)
  • Fanny Gillet, doctorante à l’Université de Genève
  • Alain Messaoudi, maître de conférences à l’Université de Nantes
  • Silvia Naef, professeure ordinaire à l’Université de Genève
  • Claudia Polledri, post-doctorante à CRIalt-Université de Montréal
  • Perin Emel Yavuz, ingénieure de recherche au CNRS (ICM)

1er et 3e vendredis du mois de 15 h à 17 h (IISMM, salle de réunion, 1er étage, 96 bd Raspail 75006 Paris), du 16 novembre 2018 au 21 juin 2019

Informations pédagogiques > voir sur le site de l’EHESS

Suivre le site de l’ARVIMM

Présentation

C’est à travers nos expériences de recherche et en analysant les résultats de nos travaux que nous poursuivrons cette année notre enquête sur l’élaboration et l’écriture des histoires de l’art dans et sur le Maghreb et le Moyen-Orient, en conservant les axes problématiques que nous avons déjà dégagés. Dans quelle mesure nos recherches entrent-elles en écho ou en discordance avec les histoires de l’art produites à l’échelle nationale dont nous avons travaillé à identifier les acteurs et les usages, à travers les mouvements d’indépendance, le panarabisme ou le processus de mondialisation ? Comment s’inscrivent-elle dans le contexte actuel de réévaluation des modernités extra-occidentales auquel prennent part de nombreuses institutions muséales en faisant usage de l’histoire globale et des études postcoloniales, non sans écueils (formes d’assignations, détermination occidentale des conventions esthétiques sous couvert d’universalisme…). Se construisent-elle en dialogue avec des artistes vivants? Participent-elles à des processus de patrimonialisation, quand se pose la question de la conservation des œuvres et des archives, et celle de leur accessibilité dans un moment historique traversé par les conflits, et où les productions artistiques sont au cœur du débat public sans constituer pour autant une priorité politique ? C’est à travers cet ensemble de questions que nous travaillerons à dégager les éléments d’un panorama historiographique.


Vous aimerez aussi...