Parution : (dir.) Maxime Del Fiol et Claire Cécile Mitatre, Les Occidents des mondes arabes et musulmans. Afrique du Nord – XIXe-XXIe siècles, Paris, Éditions Geuthner, 2018

Les Occidents des mondes arabes et musulmans

Afrique du Nord – XIXe-XXIe siècles

AuteursMaxime Del Fiol et Claire Cécile Mitatre (dir)

Parution : 2018

Ni les mondes arabes et musulmans ni les mondes occidentaux ne constituent des totalités intemporelles et immuables, des blocs monolithiques et irréductibles. Ces deux espaces historiques aux délimitations fluctuantes entretiennent en outre, depuis des siècles, d’innombrables relations, si bien que leur histoire se présente comme une série continue d’échanges multiples et réciproques au sein d’un continuum-monde de plus en plus globalisé.

Dans cette trame commune, l’expédition d’Égypte et la rencontre des mondes arabes et musulmans avec la “modernité” européenne au début du XIXe siècle ouvrirent une nouvelle séquence. Les influences européennes dans les domaines économiques, politiques, techniques, culturels et scientifiques s’imposèrent progressivement et furent très souvent discutées. Cet ouvrage pluridisciplinaire, réunissant des chercheurs maghrébins et européens et croisant études littéraires, sciences humaines et sciences sociales, porte sur les différentes manières dont les acteurs des mondes musulmans d’Afrique du nord ont perçu, expliqué, construit, voire “créé” l’”Occident” depuis ce moment décisif. Les contributions des différents auteurs permettent de comprendre à quel point ces discours et perceptions ne sont pas univoques, les “occidentalismes” des mondes arabes et musulmans variant selon les contextes historiques, géographiques et sociopolitiques, mais aussi selon le genre des acteurs, leurs conceptions idéologiques, leurs parcours de vie individuels et l’importance de leurs interactions avec les mondes occidentaux.

En décrivant la diversité des modes de perception et d’explication des mondes occidentaux depuis les mondes arabes et musulmans, au travers de l’analyse de textes et de données produites par des enquêtes de terrain au long cours, cet ouvrage collectif est aussi une critique de la sombre vision huntingtonienne du “Choc des civilisations”.

Les coordinateurs :

Maxime Del Fiol, ancien élève de l’École Normale Supérieure de Fontenay Saint-Cloud, agrégé de lettres modernes et docteur ès lettres, est maître de conférences en littératures française, francophone et comparée à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, où il est responsable du master d’Études culturelles. Il est également membre du laboratoire RIRRA 21 (EA 4209), dont il dirige le programme « La mondialisation des littératures ». Ses travaux portent sur la poésie française contemporaine, les littératures francophones postcoloniales, la mondialisation des littératures et l’Islam arabe. Il a notamment dirigé plusieurs volumes collectifs et il a publié deux ouvrages personnels : Salah Stétié. Figures et infigurable (Paris, Alain Baudry et Compagnie, 2009) et Lorand Gaspar. Approches de l’immanence (Paris, Hermann, 2013).

Claire Cécile Mitatre, anthropologue, est maître de conférences à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 ainsi qu’à l’École Poly­technique Paris-Saclay et membre du CERCE (EA 4584-E1). Elle mène depuis 2003 des recherches sur les Sahraouis de l’Ouest Saharien, fondées sur un travail de terrain au long cours. Ses travaux mettent à jour des réseaux de correspondances entre des faits so­ciaux de tailles très différentes, partant de micro-relations (relations de parenté, allaitement, corps, production d’images), jusqu’à des faits de grande envergure (relations inter-tribales, traites esclavagistes, nationalisme, politique internationale, patrimo­nialisation culturelle). Elle a notamment publié l’ouvrage El Melhfa. Drapés féminins de l’ouest saharien (Malika éditions, Casablanca, 2011 /2014 pour la traduction en anglais et arabe).

Sommaire :

  • Introductions de Claire Cécile Mitatre et de Maxime Del Fiol
  • Claire Cécile MITATRE : “Est-on toujours le « barbare » des autres ?”
  • Maxime DEL FIOL : “Occidentalismes et occidentalisation de l’Islam. Réflexions critiques pour une nouvelle nahda cosmopolite”
  • Dominique CASAJUS : “Pour les Touaregs, les Occidentaux ne sont-ils que des païens ?”
  • Sonia ZLITNI FITOURI : “L’Occident à l’épreuve de l’imaginaire maghrébin dans la littérature maghrébine de langue française”
  • Daniel LANÇON : “L’islam des Orientaux réformistes au début du XXe siècle : débats plurilingues en vue d’une Renaissance”
  • Touriya FILI-TULLON : “L’utopie contrariée de Muhammad al-Hajwî”
  • Thomas BRISSON : “L’Occident /Orient comme enjeux épistémiques : Crise du tiers-mondisme, connexions transnationales et déterminations politiques des critiques arabes (Abdel-Malek, Alatas, Patterjee)”
  • Ridha BOULAABI : “L’homoérotisme oriental au risque de l’Occident”
  • Richard JACQUEMOND : “La traduction en arabe du roman mondial (1991-2015). Jalons pour une enquête”
  • Josephine VAN DEN BENT, Robbert WOLTERING, Lidwien VAN DE WIJNGAERT : “Representations of the West in Post-Mubarak Egypt”

Editeur
ISBN 10 : 2705339999
ISBN 13 : 9782705339999
Traduction :
Collection : Collectif
Tome :
Pages : 240
Format (mm) : 160×240


Vous aimerez aussi...