Archives de sciences sociales des religions, n° 181 : « Le religieux et le politique à l’épreuve des révolutions arabes », éd. EHESS, 2018

Entre guerres civiles et reprise en main des régimes autoritaires, le bilan des « printemps arabes » apparaît aujourd’hui bien sombre. Les études réunies dans le dossier « Le religieux à l’épreuve des révolutions dans le monde arabe » dressent l’état des lieux provisoire d’un paysage politico-religieux profondément bouleversé, à partir d’enquêtes de terrain conduites au Maroc et en Tunisie, au Bahreïn, en Égypte et en Syrie. Recompositions identitaires et dynamiques de protestation, fabrique des martyrs et enjeux de genre, réinventions du salafisme et mobilisations chrétiennes et chiites y tissent une trame sociale complexe, traversée parla question de la violence et du droit et par le rôle des images au temps d’Internet et des réseaux sociaux.

Les quatre articles qui accompagnent ce dossier traitent successivement des convergences possibles entre approches cognitivistes et créationnistes du divin ; des voyages du dominicain Henri-Jean Omez dans l’URSS de l’entre-deux-guerres et de leurs retombées romaines et françaises ; des fondations monastiques familiales dans la montagne libanaise entre XVIIe et XIXe  siècles ; du regard du philosophe Franz Rosenzweig sur la question de la Mitteleuropa au temps de la Première guerre mondiale.


Vous aimerez aussi...