Rencontre autour de l’ouvrage de François Pouillon, Bédouins d’Arabie – EHESS (Paris), 18h, 29/05/2018

Rencontre organisée par l’IISMM autour de l’ouvrage de François Pouillon (EHESS)

Bédouins d’Arabie. Structures anthropologiques et mutations contemporaines
Karthala, coll. « Terres et gens d’islam » (IISMM), déc. 2017 (annonce de la parution)

le mardi 29 mai 2018 à 18h
à l’EHESS, Salle Lombard (RDC), 96 Boulevard Raspail 75006 Paris.

Présidence : Bernard Heyberger, responsable de la collection IISMM/Karthala « Terres et gens d’islam »
Discutants : Léon Buskens, Institut néerlandais au Maroc (Rabat) & Université de Leyde, et Gabriel Martinez-Gros, Université Paris X

Entrée libre

Parce que l’on ne s’y est risqué que difficilement, parce que ceux qui en sortaient furent souvent assez dépenaillés et parfois même violents, les déserts arabes sont peuplés de fantasmes. Pourtant l’histoire atteste que les gens qui s’y trouvaient s’y sont avancés en cherchant à exploiter au mieux un espace rébarbatif, par le mouvement qui permet de répondre à la précarité et à l’aléa. Ce qui est sûr, c’est qu’ils ne l’ont volé à personne ! Ces nomades, poètes réputés parce que la poésie est une chose légère à transporter, sont néanmoins l’objet des fables les plus extravagantes.

Fruit d’enquêtes conduites en Arabie saoudite au tournant des années 1980 et de travaux sur ce thème dans le cadre de l’EHESS, ce recueil entend proposer une image d’ensemble sur un groupe social qui occupe une place à part mais pourtant fondatrice dans le monde arabe. Les Bédouins, ces éleveurs nomades qui, dans la péninsule Arabique et au-delà, habitent la célèbre tente noire, véhiculent des valeurs centrales dans l’Islam (solidarité de groupe, sens de l’honneur, hospitalité) et, en même temps, pugnacité guerrière, religiosité suspecte et refus de tous les pouvoirs établis, ce qui leur a été souvent reproché.

Mettant au jour des aspects contrastés et pourtant bien réels d’une société soucieuse surtout de se maintenir dans des environnements, tant naturels que politiques, extrêmement hostiles, ce livre montre aussi comment les Bédouins ont su s’adapter aux conditions d’une modernisation technologique et économique. Il entend restaurer l’image d’un monde aux dimensions humaines, inscrit dans l’histoire et confronté à des forces qui ont réussi à le réduire, sans jamais le soumettre.


François Pouillon est anthropologue, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales. Après une vingtaine d’années passées à enquêter sur les sociétés pastorales (Tunisie, Arabie, Sénégal), il a travaillé sur l’élaboration des représentations sociales appliquées au monde de l’Islam méditerranéen.


Vous aimerez aussi...