Elias Khouri, Sinalcol. Le miroir brisé, Arles, Actes sud, 2013, 480p.

Sinalcol

Karim Chammas a passé dix ans à Montpellier, où il a fait ses études de médecine avant de se marier avec une Française et de s’installer comme dermatologue. Il avait juré de ne plus remettre les pieds au Liban mais il se décide finalement à accepter la proposition de son frère, Nassim, de prendre la direction de l’hôpital que ce dernier projette de construire. Six mois plus tard, ravagé par sa nouvelle expérience libanaise, il n’a d’autre choix que de revenir en France. Il a appris tant de choses sur l’histoire de sa famille, le projet d’hôpital est tombé à l’eau, ses deux aventures amoureuses ont tourné court et, surtout, il a vu ses anciens camarades de la gauche laïque se complaire dans leurs habits tout neufs d’islamistes obtus…
Roman ample, foisonnant d’histoires et de personnages, entremêlant à dessein les temps et les lieux, Sinalcol restitue l’histoire du Liban et des Libanais depuis le début des années 1950. À travers les deux frères quasiment jumeaux, qui se ressemblent physiquement au point de pouvoir jouer l’un le rôle de l’autre, mais qui sont tellement dissemblables par leurs sensibilités politique et sociale qu’ils ne parviennent même pas à se parler, Élias Khoury explore en profondeur les racines d’une guerre endémique qui n’en finit pas de finir.


Citer ce billet
Chargé de diffusion scientifique (2013, 20 septembre). Elias Khouri, Sinalcol. Le miroir brisé, Arles, Actes sud, 2013, 480p. IISMM. Consulté le 15 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/px1j

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search