Colloque : « Le Touat une région oasienne au cœur du Sahara : nouveaux corpus, nouvelles approches » – Centre Jacques Berque (Rabat), 18-19/04/2018

COLLOQUE

18-19 avril 2018
Centre Jacques Berque
35, avenue Tariq Ibn Ziad
​10020 Rabat

Colloque organisé par Élise Voguet (IRHT-IISMM) et soutenu par l’ANR, l’IISMM,
l’IRHT et le CJB.

Argumentaire

Le Touat (on parle du grand Touat mais il se compose de trois sous-régions : le Touat à proprement parler, le Gourara et le Tidikelt) se trouve au sud du grand erg occidental qui est une zone dunaire totalement inhabitée, et les oasis qui forment cet ensemble s’égrènent autour du plateau du Tadma’it. La région possède des ressources hydrauliques fossiles qui ont permis le développement de cités du désert souvent fortifiées, les ksour.

Avant le XIVe siècle le Touat n’était pas situé sur les grands axes du commerce transsaharien mais les reconfigurations géopolitiques (notamment le développement de Tlemcen et de Tombouctou au détriment de Walata) ont entrainé le déplacement vers l’est des routes dites « occidentales » qui reliaient jusque-là l’Afrique de nord à l’Afrique sub-saharienne. Avec ce déplacement le Touat est devenu un véritable carrefour où se rencontraient les pistes venant des différentes régions du Maghreb extrême jusqu’à l’Égypte en direction du sultanat du Mali (XIVe-XVe) puis des Songhaïs (XVIe). L’importance des enjeux économiques mais aussi culturels et religieux pour les différentes entités politiques a fait de la région l’objet d’une âpre compétition mais malgré cette position stratégique l’histoire de l’effervescent passé du Touat n’a pas retenu beaucoup l’attention des chercheurs. L’une des raisons de ce désintérêt est liée à la multiplicité, la diversité et le caractère éclaté des sources susceptibles d’éclairer notre connaissance de l’histoire de cette zone. Cette constatation nous a conduit au montage d’un projet pluridisciplinaire visant à exhumer et rassembler une documentation manuscrite, matérielle et orale éparse, pour étudier cette région du Touat à la fois comme un espace rural « insulaire » et enclavé et comme un carrefour à la croisée des routes sahariennes reliant l’Orient arabe, la Méditerranée et l’Afrique subsaharienne. Nous envisageons à la fois l’histoire locale des communautés rurales oasiennes et des tribus nomades qui parcourent la région, et l’histoire globale et connectée de la zone qui place les cités caravanières du Touat au cœur des réseaux transsahariens de marchands mais aussi de savants.

Ce colloque vient clore la première étape d’une recherche encore en cours. Il doit permettre aux différents partenaires de présenter les résultats de leur travail mais aussi à d’autres chercheurs d’apporter leur expertise et d’ouvrir de nouvelles pistes de réflexion. L’objectif était de faire surgir et de rassembler des sources jusque là méconnues et/ou éparpillées et/ou peu utilisées dans le cadre de l’histoire saharienne, et de faire ainsi émerger de nouveaux chantiers de recherche. Les différents participants présenteront donc les corpus exploités, les méthodes suivies et traiteront d’une question illustrant ce que ces « nouveaux » documents et/ou nouvelles approches ouvrent comme perspectives. Il s’agit d’établir ainsi un état des lieux documentaire et méthodologique dédié au Touat mais utilisable pour l’étude d’autres espaces sahariens.

Programme

18 avril 2018

Matinée : 9h30-13h

INTRODUCTION
Présentation du programme ANR Touat

Première séance
Les bibliothèques privées (khizānāt) du Touat : constitution des fonds et circulation des textes

Demi-journée sur l’histoire des manuscrits locaux conservés dans les nombreuses bibliothèques privées (khizānāt) de la région : présentation des bibliothèques, question de leur constitution et de la circulation des manuscrits.

  • Mohammad al-Djouzi, Propriétaire de la bibliothèque privée d’Ouled Saïd
  • Abdelhamid Benabdelkabir, Propriétaire de la bibliothèque privée de Lemtarfa
  • Abdenacer Tobok, Coordinateur région d’Aoulef
  • Saïd Bouterfa, Journaliste et chercheur indépendant
  • Élise Voguet, Chargée de recherche IRHT/CNRS, Directrice adjointe de l’IISMM

Après-midi : 15h-17h30

Deuxième séance
Le patrimoine des ksour : apports des enquêtes archéologiques et architecturales

  • Mounia Chekhab, Conservatrice, Musée d’art islamique de Doha
    « Ksour du Touat : les exemples de Tamentit et de Bouda. État de la question et méthodologie pour une étude préliminaire »
  • Illili Mahrour, Architecte DPLG, Doctorante en anthropologie Ladec/CNRS
    « Hériter l’espace habité du Gourara »
  • Nora Gueliane, Architecte, doctorante en histoire CRH/EHESS
    « Le orf de la construction dans les Ksour : Le cas des ksour de la vallée du M’Zab »

19 avril 2018

Matinée : 9h30-13h

Première séance
Les identités tribales et la structuration sociale du Touat : la question des traditions orales

  • Yazid Benhounet, Chargé de recherche LAS/CNRS, membre du CJB
    « From tribe to nation ? Quelques notes sur la nationalisation de l’histoire et de la mémoire des Kunta »
  • Nouredine Amara, Chercheur CHS/Université Paris I
    « Un désert juridique : le Sahara dans les petits papiers d’empire. Touâti, une identité réductible à la nationalité française ? »

Deuxième séance
L’islam et ses modalités : une riche documentation régionale inédite

  • Brahim Kerroumi, Doctorant en histoire, Université de Montréal
    « Les zaouïas du Touat et la diversité des confréries religieuses : Réflexion sur la Zaouïa al-Raggāniya selon les sources du XVIIIe siècle (al-Tawsila et Silsilat al-Anwār) »
  • Élise Voguet, IRHT/CNRS
    « Recueils de Nawāzil, ouvrages biographiques, chroniques : comment utiliser des sources locales tardives pour étudier la constitution d’une élite savante au Touat (XIVe-XVIe siècle) »

Après-midi : 15h-17h

Troisième séance
Migrations, commerce et circulations

  • Ingrid Houssaye, Chargée de recherche CNRS/UMR8167
    « Quelques documents sur le Touat dans des archives italiennes : problématiques et perspectives de recherche »
  • Hadrien Collet, Docteur en histoire de l’Université Paris I, IMAF
    « Le grand Touat et le Sahel occidental (XVe-XIXe) dans les sources juridiques touati : un nouveau régime documentaire historique pour repenser le commerce transsaharien »

CONCLUSIONS


Vous aimerez aussi...